François Baertschi: Protéger les Genevois à l'heure du numérique

Blogs en tout genreClaude Bonard: Genève le 31 décembre 1813 et 1er janvier 1814 , ce n'était pas la joie ! Adrien Faure: Lénine et les Etats-Unis . Olivier Perroux: Bit...cons. Joelle Fiss: Ma réponse libérale à la solidarité.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Retrouvez toutes les revue des blogs

François Baertschi: Protéger les Genevois à l'heure du numérique

(...) Les tenants de la générosité mondialiste et des régulations globales commencent à comprendre que leur "internationale" idéalisée, leur paradis socio-écologistes sont devenus autant de cauchemars, Marx et Engels ayant laissé place à Google, Uber et Amazon qui ont créé des bataillons d'esclaves mondialisés.,, Quant aux partisans du laissez-faire et de la toute-puissance des marchés (le libéralisme classique), ils commencent à comprendre que le vieux capitalisme de papa avec ses micro-économies locales et ses sociétés à dimension humaine ont laissé place à la dictature des flux financiers mondialisés que personne ne maîtrise plus, à la toute-puissance des empires (américains, chinois, etc.) qui vont faire la loi. (...) Aujourd'hui, les intérêts de Genève et de la Suisse sont, globalement, mal défendus. Notre place financière a été massacrée, le Conseil fédéral plie face à l'Union européenne, Genève perd chaque année plus de 700 millions de francs parce que nous sommes arnaqués par les communes françaises et les autres cantons suisses. Ce qui fait 7 milliards sur 10 ans. Cela ne peut plus durer. (...)

Claude Bonard: Genève le 31 décembre 1813 et 1er janvier 1814 , ce n'était pas la joie !

En 1869, un témoin oculaire des événements de la Restauration genevoise, Amédée-Pierre-Jules Pictet de Sergy a écrit un ouvrage sur un ton alerte et plein d'humour publié chez Georg à Genève dans lequel il raconte notamment ses souvenirs des jours au cours desquels Genève a recouvré son indépendance après quinze ans d'occupation française. C'est une narration très vivante des événements du 1er janvier et non 31 décembre au matin contrairement à la croyance générale, vu que l'Autrichien Bubna avait voulu voir le projet de proclamation du Conseil d'Etat provisoire ( ainsi le nomme Pictet de Sergy) et avait exigé plusieurs modifications. Dans l'état d'improvisation et de fébrilité du moment, les rédacteurs genevois oublièrent de changer la date du texte, qui resta celle du 31 décembre alors que le manifeste sera porté à la connaissance de la population le 1er janvier 1814 au matin. Je vous propose de découvrir la narration de cet épisode par Pictet de Sergy : (...)

Adrien Faure: Lénine et les Etats-Unis

Dans le cadre d'un séminaire d'histoire à l'Université de Genève, portant notamment sur la perception des Etats-Unis à travers l'étude d'écrits contemporains américains et non américains, j'ai relu un texte classique de Lénine pour essayer d'y retracer sa vision des Etats-Unis. (...) L'impérialisme, stade suprême du capitalisme a été rédigé au printemps 1916, entre janvier 1916 et juin 1916, par le marxiste russe et leader du Parti Bolchevik (parti issu de la scission du Parti ouvrier social-démocrate russe de 1912) Vladimir Ilitch Oulianov (1870-1924), dit Lénine, lors de son exil en Suisse, à Zurich. (...) Questions que soulève le texte 1) Est-ce ce que vraiment l'investissement, c'est-à-dire le prêt de capitaux, est fondamentalement lié au colonialisme, aux guerres de conquête ? A priori il me semble que non, car il est imaginable que des investisseurs investissent des capitaux dans autre chose que des entreprises coloniales ou militaristes. Le lien que Lénine dresse semble donc possible, mais non nécessaire. 2) Est-ce que le XIXe siècle était vraiment un siècle de libre concurrence ? (...) 3) Les États-Unis du début du XXe sont-ils vraiment à cette époque une société de cartels, de trusts et d'ententes entre syndicats patronaux ? Roderick Long, mais aussi Murray Rothbard, affirment que oui, mais… Olivier Perroux: Bit...cons

(...) Avec le bitcoin qui flambe, c’est la société libérale qui montre son incapacité à adopter des comportements raisonnables qui ne soient pas destructeurs pour des milliers (millions?) de personnes. Après des dizaines de crises liées à des comportements reptiliens, elle ne cesse de reproduire les mêmes mirages. Aujourd’hui, des milliers de petits investisseurs qui ont découverts le bitcoin se ruent pour en acheter. L’avenir est cependant connu: une croissance infinie et excessive dans un monde finit est impossible. On le sait depuis 1972 et l’ignorer au prétexte qu'on arrivera quand même à en tirer quelques bénéfices finira par détruire la société libérale. Avec pertes et fracas. Hélas.

Maurice-Ruben Hyoun: Mohammed ibn Arabi, le grand maître soufi de l’islam spirituel

Né à Murcie, dans cette Espagne encore musulmane, en 1165, ibn Arabi représente la tendance soufi, mystique, de l’islam. Deux chercheurs (Omar Hammami et Patricia Mons) ont fourni un beau florilège de ses poèmes mystiques tirés de son Grand Diwan. Ils les ont accompagnés de notes et de commentaires très éclairants. A la lecture, calme, sereine et pénétrante de ces poèmes, on se rend compte de la grande élévation de ce poète-théologien-mystique, mais qui était très conscient des limites de l’intellect humain et de l’investigation rationnelle. Contrairement à un autre soufi plus âgé, Abu Hamid al-Ghazali (mort en 1111), qui se mit à l’école des philosophes gréco-musulmans de son temps afin d’en détruire le plus efficacement possible les doctrines, jugées pernicieuses pour la foi islamique, ibn Arabi a opté pour une solution irénique. (...) Ce grand Diwan semble prendre pour point de départ des versets tirés des sourates coraniques qui servent d’envolées lyriques parfaitement mystiques. Mais quand on lit ces poèmes on pense aussitôt à d’autres mystiques, venus d’autres horizons religieux, comme les kabbalistes juifs (même si ces derniers sont plus intellectualistes ou cérébraux) ou aux mystiques chrétiens, comme Maître Eckhart (1260-1327), figure marquante de la mystique rhénane. Certes, il n’y eut pas d’influence de l’un sur l’autre, mais on sent cette volonté de transcender sa situation d’humain… (...)

Joelle Fiss: Ma réponse libérale à la solidarité

(...) J’ai senti que j’avais froissé, même blessé, cette lectrice. Mon ambition pour Genève a été perçue comme de l’arrogance. Pour cette lectrice, personne ne s’intéresse au sort des enfants en situation de handicap. Ce commentaire incarne un sentiment fort qu’il importe d’écouter. D’abord, méfions-nous des apparences. Tous les genevois sont concernés par des questions relatives à la santé. A titre personnel, je connais de près la solitude de parents face à ce combat quotidien qu’est le handicap. Les coûts financiers sont immenses, tout comme les défis pratiques au quotidien. La santé, dont le handicap, n’a pas de couleur politique et peut frapper tous, à n’importe quel moment. Elle relève de la catégorie de droits essentiels, comme ceux de la subsistance ou le logement. On est au cœur des besoins essentiels de l’humain. Même si le PLR n’est pas le seul parti visé et critiqué par cette lectrice, il n’empêche qu’il existe dans l’opinion publique un tas de clichés sur l’individualisme libéral. Parfois, ceux qui critiquent la libre concurrence du marché assimilent cela à du ‘laissez-faire’ moral. Cela me désole. Le projet libéral-radical est de placer l’individu au centre de sa politique. (...) Soyons clairs : ceux dans la difficulté doivent bénéficier des retombées économiques de notre succès. C’est ma réponse libérale à des questions sociales impératives. (TDG)

Créé: 29.12.2017, 09h20

Articles en relation

Sylvain Thévoz: Réponse à P. Rothenbühler à propos des mendiants Roms

La revue des blogs Jacques-Simon Eggly: Le défi européen de la Suisse en 2018. Olivier Emery: Jean de Genève et François de Rome . Edmée Cuttat: Plongée originale dans un quartier juif hassidique de New York. Didier Bonny: « Le crime de l’Orient-Express ». Plus...

Rolin Wavre: Palestine, la résistance non-violente comme nouvelle base de négociation ?

Blogs à lire Béatrice Deslarzes: Des Fêtes à visage humain. Maurice-Ruben Hayoun: Pourquoi Israël, pourquoi Jérusalem ? Edmée Cuttat: *Momo", tragi-comédie laborieuse. Didier Bonny: « The Square » : un paquet vide. Plus...

Michèle Roullet: Joyeux Noël? Harcèlement collectif

Bons blogs Philippe Souaille: La fin du privilège helvétique. Claude Bonard: La Restauration genevoise vue de Paris. Marie-France de Meuron: « Il est né le Divin Enfant ». Christian Brunier: Groupes ethniques à Myanmar. Cédric Segapelli : Héros Secondaires. Effets primaires. Plus...

Maurice-Ruben Hayoun: Comment faire la fête dignement ?

La revue des blogs Djemaa Chraïti: 2018 - Le millénaire Rrom de la sortie de l'Inde. Anne Cendre: Noël épicène. Houda Khattabi: Genève, soir du vingt-quatre décembre de l’an 2022. Didier Bonny: Du grand au petit écran: un « Bon Dieu » en « Chocolat » à déguster. Plus...

Mauro Poggia: La diplomatie suisse n'apprend pas de ses erreurs

Blogs bons pour la tête Claude Bonard: A la recherche des canons genevois. Pascal Carlier: Les calamités que nous réserve ce siècle. Maurice -Ruben Hayoun: Les dérives de plus en plus dangereuses de M. Erdogan Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Maldive, nouveau refuge de DAECH
Plus...