Esther Alder: L'aggravation des inégalités n'est pas une fatalité

Bonne année blogueuseFred Oberson: La « Barbie », une Suissesse sexagénaire ! John Goetelen: Emmanuel Macron, chantre de la Nation française. Maurice-Ruben Hayoun: Réflexions sur le passage à la nouvelle année. Didier Bonny, Edmée Cuttat: Leurs films préférés de 2017.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Esther Alder: L'aggravation des inégalités n'est pas une fatalité

En ce début d’année 2018, je présente à toutes les habitantes et à tous les habitants de Genève mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité ! (...) Récemment, le World Inequality Lab a publié le « Rapport sur les inégalités mondiales 2018 ». Copiloté par le célèbre économiste français Thomas Piketty et reposant sur le travail d’une centaine de chercheurs, il établit que les inégalités de revenus ont augmenté dans presque toutes les régions du monde ces dernières décennies. Ainsi, depuis les années 1980, le 1% d’individus les plus riches a capté 27% de la croissance du revenu, contre 12% pour les 50% les plus pauvres de la planète. Ce rapport apporte un démenti à la théorie du ruissellement, selon laquelle l’enrichissement des plus fortunés profite à tout le monde. (...) La hausse des inégalités n’est pourtant pas une fatalité. (...) Des choix politiques guidés par le souci du bien commun sont nécessaires. Ils sont à la portée de chacune et chacun d’entre nous.

Fred Oberson: La « Barbie », une Suissesse sexagénaire !

La poupée Barbie va avoir soixante piges, l’âge de la retraite, et le Père Noël, son vaillant complice, en a distribué des milliers, la nuit de dimanche, dans la cheminée des gentilles fillettes. (...) La « Barbie originale » aurait une ascendance helvético-germaine, une blondasse publicitaire prénommée Lili en souvenir de Marlène, américanisée par l’industrie du plastique. Dès sa naissance, la pseudo-poupée, à son corps de rêve défendant, n’est donc pas la sainte ni touche que l’on pourrait croire. Habillée d’un costume de bain rayé noir et blanc, la Barbie fait polémique, elle est trop femme, trop sexualisée, un brin nunuche pour être mise entre les mains des petites filles. Contre toute attente, le succès est immédiat, au rancard donc, le bébé joufflu de nos grands-mères qui, sur commande disait maman, fermait les yeux ou faisait pipi dans de beaux draps cousus main. Depuis deux, trois générations, des milliards de fillettes de par le monde ont été atteintes de barbiemania. Par contre, son petit ami, Ken, un androgyne dont on avait émasculé le zizi – pudibonderie oblige - n’a jamais atteint le sommet de l’affiche, ce qui explique que le couple Barbie n’a pas eu de descendants. Des clones, rien que des clones à l’identique. (...)

John Goetelen: Emmanuel Macron, chantre de la Nation française

Pourquoi le jeune Emmanuel a-t-il le regard et le corps si fixes? (...) Car ici ses silences sont fades, sans texture, sans épaisseur. Presque mécaniques. Le discours est ennuyeux, trop prévisible déjà. Son modèle, De Gaulle, me semblait avoir une gestuelle généreuse et expressive. Ici on voit un corps de grand gamin étriqué, un peu trop raide pour montrer aisance, déploiement et dimension psychique, comme devant se présenter à son tuteur. Ce Jupiter-là doit encore sentir le lait de sa nourrice. Par bonheur, il semble avoir délaissé les rictus à la Orange Mécanique. Je suis intéressé par son coup de pouce libéral à cette France si autoritaire et centralisatrice. Mais je demeure perplexe devant la personnalité qu’il esquisse au fur et à mesure de ses interventions. (...)

Maurice-Ruben Hayoun: Réflexions sur le passage à la nouvelle année

L’histoire de la philosophie nous enseigne que c’est Henri Bergson (si célèbre pour sa formule : le rire c’est du mécanique plaqué sur du vivant…) qui a arraché la notion de temps à cette définition purement mécanique qui nous vient en réalité d’Aristote et de sa Physique. En effet, dans le livre VIII de cette même Physique, le Stagirite démontre que le temps est le nombre du mouvement. C’est-à-dire qu’il le mesure… (...) Si vous demandez à Aristote mais quand donc le temps a t il commencé d’exister, il répond uniformément : le temps ne commence pas, il continue car il est éternel, il n’aura ni début ni fin. Mais voilà, les penseurs des religions révélées (judaïsme, christianisme et islam) avaient besoin d’asseoir leur doctrine de la création du monde ex nihilo, à partir du néant. Mais ces penseurs butaient sur un verset, le tout premier de la Genèse, qu’on ne peut pas traduire par : Au commencement (Be-Réshit), même si c’est très souvent le cas dans translations très fautives. (...) Qu’est ce qui distinguera 2018 de l’année précédente, de toutes les années qui l’ont précédée ? La note que la conscience humaine veut bien en prendre. Le comput actuel remonte à la naissance de Jésus, donc à la prise en compte d’un phénomène de portée religieuse mondiale ; les juifs ont un comput qui s’en réfère à la création du monde et les musulmans à la date d’un événement marquant dans l’existence de leur prophète, l’Hégire. C’est dire l’influence de la foi sur la vie de l’homme dans ce monde. Il ramène l’âge de sa présence au monde à une date religieuse. (...)

Didier Bonny: Mes films préférés de 2017

C’est toujours un exercice compliqué que de choisir ses films préférés quand on en a vu une bonne soixantaine au cours de l’année. Avec le recul, on se rend compte que certains films qu’on a beaucoup aimés sur le moment ne laissent guère de souvenirs quelques mois plus tard alors que d’autres font le chemin inverse dans votre mémoire… « Lion », « 120 battements par minute », « 120 battements par minute », L’ordre divin », «Dunkerque », « Tu ne tueras point », « Detroit »…

Edmée Cuttat: Mes films préférés de 2017

Les chefs d’œuvre n’ont pas couru les écrans cette année, contrairement aux navets qui ont parfois atteint des sommets, à l’image de trop nombreuses comédies françaises et américaines. En d’autres termes, 2017 ne fut pas le cru du siècle même s’il n’en est qu’à son début. Reste qu’on a heureusement vu quelques très bons films, voire excellents. Plus ou moins dans le désordre, voici mes préférés; 120 battements par minute, Detroit, Le Redoutable, The Battle Of Sexes, Barbara, Faute d’amour, Moonlight…

Mireille Vallette:Voici mes vœux pour 2018

(...) La fin des harceleurs de pensées dissidentes/ L’aube de l’offensive de croyants différents/ Qui rêvent comme nous d'un grand bouleversement/ Comme allumer un jour le bûcher des hijabs,/ Attiser dans la joie le brasier des niqabs. // La perte des dévots qui prescrivent et proscrivent / La fin de leurs mensonges et de leurs viles esquives/ Quelques ébouillantages de leurs serveurs de soupe/ Ces élites et médias qui toujours se recoupent. // Pour une société libre et égalitaire, joyeuse et séculière. (TDG)

Créé: 01.01.2018, 16h28

Articles en relation

Anne Cendre: Elucubrations sur l'U

La revue des blogs Eric Bertinat: Contre le développement tout azimut de notre canton. André Thomann: Il faut supprimer le sport. Jean-Michel Bugnion: La blochérisation. John Goetelen: L'affaire Weinstein selon Véro~nique. Cédric Segapelli: Les forçats de l’océan. Hélène Richard-Favre: Nouvel An à Berlin, une zone pour femmes… Plus...

Thomas Putallaz: Je ne me contenterai pas des excuses d'Apple

Blogs toujours Xavier Comtesse: Apple Watch lance régulièrement des défis à ses usagers ! Rolin Wavre: Quand le mariage guérissait du viol ! Lise Wyler: Bonnes résolutions. Didier Bonny: « Jumanji » : un très bon divertissement. Claude Bonard: Schwarzenberg, Prokesh et l'Aiglon Plus...

François Baertschi: Protéger les Genevois à l'heure du numérique

Blogs en tout genre Claude Bonard: Genève le 31 décembre 1813 et 1er janvier 1814 , ce n'était pas la joie ! Adrien Faure: Lénine et les Etats-Unis . Olivier Perroux: Bit...cons. Joelle Fiss: Ma réponse libérale à la solidarité. Plus...

Sylvain Thévoz: Réponse à P. Rothenbühler à propos des mendiants Roms

La revue des blogs Jacques-Simon Eggly: Le défi européen de la Suisse en 2018. Olivier Emery: Jean de Genève et François de Rome . Edmée Cuttat: Plongée originale dans un quartier juif hassidique de New York. Didier Bonny: « Le crime de l’Orient-Express ». Plus...

Rolin Wavre: Palestine, la résistance non-violente comme nouvelle base de négociation ?

Blogs à lire Béatrice Deslarzes: Des Fêtes à visage humain. Maurice-Ruben Hayoun: Pourquoi Israël, pourquoi Jérusalem ? Edmée Cuttat: *Momo", tragi-comédie laborieuse. Didier Bonny: « The Square » : un paquet vide. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les HUG enseignent désormais l'hypnose
Plus...