Passer au contenu principal

Eric Leyvraz: Vote électronique, Il est grand temps de décréter un moratoire

L'ancien président du Grand Conseil genevois parle d'un «environnement trompeur».

Eric Leyvraz : Vote électronique, Il est grand temps de décréter un moratoire En 2007, la phase pilote concernant le vote électronique prenait fin et le peuple genevois en acceptait le principe en février 2009, à une large majorité (70,2%). Monsieur Hensler, notre ancien Chancelier, embellissait son bébé : sécurité absolue, modernité, modèle pour les autres cantons qui ne manqueraient pas d’acheter notre système le rendant très rentable pour l’Etat. Pour les rentrées d’argent on n’a rien vu et quand les spécialistes assuraient à des députés inquiets, dont je faisais partie, la totale sûreté du vote électronique, ils me semblaient un peu présomptueux, c’était même un invite aux hackers pour démontrer qu’ils se trompaient !... Le plus incroyable, c’est que la Chancelière indique que le problème était connu de l’administration ! Comment voulez- vous garder confiance dans cet environnement trompeur ? Cela fait un peu penser au Tour de France… Il est grand temps de décréter un moratoire sur le vote électronique en attendant d’y voir plus clair.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.