Passer au contenu principal

Enquête sur ces femmes qui regrettent d’avoir eu un enfant

Certaines femmes voudraient ne jamais avoir eu d’enfant. Leur parole, hautement taboue, est au cœur du livre que publie la sociologue Orna Donath, «Le regret d’être mère».

Il y a forcément quelque chose qui cloche quand la maternité ne va pas de soi. C’est en tout cas l’idée véhiculée par la société.
Il y a forcément quelque chose qui cloche quand la maternité ne va pas de soi. C’est en tout cas l’idée véhiculée par la société.
Getty Images

Son travail fait grand bruit. À la curiosité des médias s’ajoutent les réactions, nombreuses, violentes parfois, mais la sociologue israélienne Orna Donath y est habituée. Depuis une première publication en 2015, son sujet d’étude fait des vagues. Il faut dire qu’elle soulève un sacré tabou en s’intéressant aux femmes qui regrettent d’être devenues mères. Son ouvrage, récemment traduit en français, s’affranchit des clichés, des préjugés, des stéréotypes qui sacralisent l’image de la mère.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.