Edmée Cuttat: L'émancipation d'une bourgeoise paraguayenne déchue

Blogs à lireMaurice Ruben Hayoun: François Cheng : De l’âme. Joseph Daher: Le Hezbollah. Pascal Décaillet: Non au droit de vote des étrangers. Christian Brunier: La musicalité du bonheur de Seu Jorge. Rodolphe Weibel: C’est à la Confédération d’étudier la boucle de l’aéroport

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur Link"_blank">//blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Edmée Cuttat: L'émancipation d'une bourgeoise paraguayenne déchue

Avec Les héritières le Paraguayen Marcelo Martinessi livre un premier film dont les hommes sont pratiquement exclus, à la fois mélancolique, pudique, non dénué d’humour et d’optimisme en dépit de la situation. Il brosse le portrait d’une sexagénaire déchue après avoir fait partie d’une caste bichonnée par la dictature. Une héroïne rondelette peu gâtée par la nature qui s’émancipe et va audacieusement découvrir la liberté dans un contexte dont le réalisateur dénonce aussi la survivance d’un conservatisme démodé. Cette chronique intime surfant sur le politique et le social a valu deux prix à son auteur lors de la dernière Berlinale, dont un Ours d’argent à son interprète principale Ana Brun.

Maurice Ruben Hayoun: François Cheng : De l’âme

(...) Le défi a donc été relevé et on lit ces subtils développements avec ravissement. Comme c’est la plupart du temps le cas, la rencontre entre un homme, philosophe profond, et une femme d’une beauté renversante, se fait dans le métro. L’auteur est assis sur un strapontin, la beauté en question lui fait face et tout à coup, le sourire aux lèvres, elle vient s’asseoir à ses côtés. Notre auteur est à la fois très honoré et gêné par un tel geste. Il explique à cette belle femme qu’elle irradie une beauté hors du commun et demande comment elle fait pour accepter une telle distinction… Un tel don de beauté est incomparable. Mais après quelques rencontres, le lien se détisse : la femme ne se rappelle au bon souvenir de l’auteur que quarante ans après leur première rencontre et lui adresse par lettre une requête : lui expliquer la beauté, la définir, réfléchir sur le sujet. Comme tout homme, l’auteur établit d’abord les rapports entre la beauté féminine et le désir brûlant du mâle qui rêve de la posséder (le terme n’est pas de moi) : est ce l’unique moyen de faire ? Non point. La première lettre –le livre en compte sept- situe les enjeux, l’auteur promettant de revenir vers sa correspondante pour la faire bénéficier de ses lectures et de ses réflexions. L’auteur rappelle brièvement les noms que les différences civilisations ont donné à l’âme qui forme un tout avec le corps, bien que leur origine respective soit différente. (...)

Joseph Daher: Le Hezbollah

Le Hezbollah a été fondé en 1985 durant une période d’intense crise politique caractérisée par la guerre civile et l’invasion du Liban par Israël en 1982. (...) À ces connaissances acquises par ces matériaux, s’est ajouté un séjour de plus de douze mois au Liban où j’ai mené une recherche sur le terrain. J’ai pu me déplacer de manière répétée à Beyrouth, dans la vallée de la Bekaa et les régions du sud et du nord du pays. Cette période de recherche, qui englobe un large panel d’entretiens avec des militant·es, des syndicalistes, des travailleur·euses, des étudiant·es, des membres des partis politiques et des universitaires, a été un précieux complément à mon expérience antérieure du pays. J’ai pu m’entretenir avec plus de quarante personnes (en arabe, en français et en anglais selon les circonstances) et avoir d’innombrables discussions « off the record » avec des individu·es et des groupes engagés sur la scène politique libanaise. De plus, ce temps passé au Liban m’a permis de me documenter dans différentes bibliothèques et centres d’archives et de recherche. En raison de l’environnement politique au Liban, cette recherche sur le terrain a fait face à de nombreux obstacles. (...) Enfin, mon propre contexte familial a largement participé à l’écriture et l’élaboration de ce livre. Je suis un citoyen suisse d’origine syrienne. Depuis mon enfance, j’ai passé de longues périodes en Syrie et dans la région. Ma famille et mes proches amis ont été profondément touchés par les évènements en cours en Syrie et nombre d’entre eux/elles ont dû quitter la ville d’Alep (dont nous étions originaires) (...)

Pascal Décaillet: Non au droit de vote des étrangers

(...) À Genève, les étrangers ont le droit de vote sur le plan municipal. J'étais contre, mais c'est acquis, n'y revenons pas. Mais comme citoyen, comme homme libre exprimant son opinion, je combats toute extension de ce droit. Je vous prie de n'y voir nulle xénophobie. Je n'éprouve pour l'étranger ni la moindre peur, ni la moindre forme de rejet. Je considère que chaque être humain, sur la Terre, en vaut un autre. Je rejette toute forme d'idéologie fondée sur l'inégalité, celle des races, des religions, des ethnies. Très calmement pourtant, je combats depuis toujours le droit de vote aux étrangers. Parce que je crois à l'échelon des nations. Je crois à l'intimité sacrée, dans l'ordre de la mémoire et du destin, qui lie entre eux ceux qui adhèrent à une communauté d'appartenance. Une Gemeinschaft.

Christian Brunier: La musicalité du bonheur de Seu Jorge

Nous avons admiré, hier soir, Seu Jorge, au Victoria Hall de Genève. Ce musicien génial est l’une des icônes de la musique brésilienne actuelle. Mêlant la tradition à la modernité, il a arrangé plusieurs tubes de David Bowie, en portugais, aux rythmes bossa, samba ou balade latino. Avec sa voix grave, il enthousiasme le public réunit par le festival Antigel, seul sur la scène avec sa guitare. (...)

Rodolphe Weibel: C’est à la Confédération d’étudier la boucle de l’aéroport

(...) Mesdames les Députées, Messieurs les Députés, Mesdames les Conseillères d’Etat, Messieurs les Conseillers d’Etat, Genève doit exiger de la Confédération qu’elle étudie la solution de la boucle de l’aéroport. C’est elle, la Confédération, qui à la charge de l’extension du réseau ferroviaire, c’est à elle qu’il appartient d’étudier les infrastructures à réaliser pour répondre aux besoins, besoins qu’elle a déterminés elle-même pour ce qui est du trafic de grandes lignes, que les cantons ont déterminés pour ce qui est du trafic régional.

Rémi Mogenet: De Jeanne d'Arc à Limoux, ou les qualités provinciales

J'ai déjà évoqué le cas de Joseph Delteil, auteur d'un Jeanne d'Arc qui, en 1925, à sa parution, obtint un prix national, à Paris. Mais il composa également, en hommage à la ville qui l'a vu grandir, une Ode à Limoux, dans laquelle il attribuait, à la noble cité de la blanquette, à peu près les mêmes qualités que celles qu'il attribua aussi à Jeanne – la solidité paysanne, ou régionale, à même, dit-il, d'accueillir en son sein la divinité, loin des artifices de la cour et de Paris. Idée qu'on trouvait aussi chez Mistral, et qui le justifiait d'utiliser le provençal dans sa poésie. L'authenticité populaire et paysanne, ou celle des petites villes marchandes, était propice à l'épopée, au mythe. Jeanne d'Arc était faite pour devenir une héroïne. Dans sa pureté de paysanne lorraine, elle pouvait accueillir Dieu. Limoux aussi, puisque, dans sa netteté, dans la géométrie de ses lignes, elle était en phase avec les lois fondamentales de l'univers. C'est du moins ce que dit Delteil. (...)

Créé: 11.02.2019, 14h26

Articles en relation

Vincent Schmid: Leçons du scrutin sur la laïcité

Bons blogs Jean-Noël Cuénod: Laïcité, et maintenant? Ronald Zacharias: Un dimanche de lumière... Carol Scheller: L’armée israélienne les mains liées ? Bruno Hubacher: L’état profond et la parapolitique Plus...

René Longet: Laïcité, jurisprudence à venir

La revue des blogs Mireille Vallette: Le foulard islamique ne passe pas. Pascal Gavillet: Berlinale 2019: de l'émotion à l'horreur. Bernard Comoli: « Sang indigène, aucune goutte de plus. Christian Brunier: John Coltrane, le jazz et la force du bien … Plus...

Michèle Roullet: Retour des « Promotions » en Ville de Genève

Blogs à lire André Duval: Les pédagogos reviennent à la charge. Alain Meury: Le dopage est éternel. Pascal Décaillet: PMF, je pense à vous ! Maurice-Ruben Hayoun: Les civilisations sont protelles... Michel A. Sommer: Quand les mots perdent leur sens. Jean-Michel Olivier: Fanny fatale Plus...

Jean-Michel Olivier: Le mal de mère

Bons blogs Houda Khattabi: Coût du congé paternité. Daniel Warner: Switzerland’s Role in the American Hostage Crisis in Iran. Rodolphe Weibel: Enquête publique, mes observations. Edmée Cuttat: "La Favorite", sulfureuses intrigues de cour . Rémi Mogenet: Les héros se disent adieu à Genève Plus...

Marie-Agnès Bertinat: Je me présente au Conseil National

La revue des blogs Houda Khattabi: Coût du congé paternité. Daniel Warner: Switzerland’s Role in the American Hostage Crisis in Iran. Jean-Michel Olivier: Fanny fatale. Rodolphe Weibel: Enquête publique, mes observations. Edmée Cuttat: "La Favorite", sulfureuses intrigues de cour . Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...