Djemâa Chraïti: Deal qui peut !

Blogs en vueToni Gambuzza: Le Matin dans dix ans. Stéphane Guex-Pierre: Distribution de bons poings. Jean-Luc Waeber: La Cordée en 1971. Marie-France de Meuron: Bayer, la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf. Maurice-Ruben Hayoun: Mais pourquoi donc l’image D’Israël s’est elle tant dégradée?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Djemâa Chraïti: Deal qui peut !

Sans vouloir entrer dans le débat Melgar contre lequel s'est fait la levée de boucliers, j'aimerai rappeler le reportage réalisé en 2009. Une série d'interviews réalisés auprès des dealers aux Pâquis et j'avais mis en évidence un élément important, c'est que la plupart des dealers sont des NEM (non entrée en matière) dont le séjour en Suisse est refusé et qu'on laisse vivre dans le pays sans aucuns moyens. La meilleure façon de réduire le deal dans les rues, c'est de s'assurer de travailler avec une certaine cohérence, lorsqu'on jette des mineurs dans la rue, sans ressources, il ne faut pas s'étonner de les voir se débrouiller comme ils peuvent et on les aurait préférés assis sur les bancs d'école plutôt qu'autour d'une école. Une meilleure politique d'intégration et une meilleure lutte contre la discrimination participeront à la diminution du deal, CQFD et pour conclure : Osons le débat ! (...)

Toni Gambuzza: Le Matin dans dix ans

Mais pourquoi Le Matin? Que l’on habite le Val d’Annivier ou le Val de Travers, ce journal avaient un cahier des Sport qui éveillait chez le lecteur de la curiosité et la plume vitaminée les rassemblait autours de leurs clubs, tout en leur permettant de découvrir les projets sportifs des clubs concurrents. Il résumait les autres championnats, donnait aux lecteurs une culture sportive d’une grandes diversités. Un seul autre journal francophone a également cette approche rédactionnelle, mais il a l’avantage d’être gratuit. (...) Est-ce que Tamedia est le seul fossoyeur du journal Orange!? (...) Ensuite, notre chasse au confort et aux bonnes affaires nous a conduits à préférer les achats sur internet. Ses différentiels de prix réels ou théoriques ont précipité la consommation ce que l’on nomme désormais l’Ubérisation de l’économie. (...) C'est donc le dernier maillon d’une chaîne de plus en plus courte qui oriente les changements pendant que ses décideurs dictent la cadence du changement. (...) Il est à parier que dans 10 ans, ceux-là mêmes qui crucifient les agissements de Tamedia seront là pour saluer le virage visionnaire opéré en 2018 qui aura permis de positionner le premier Webjournal romand comme étant un incontournable de l’offre médiatique, faisant de son supplément gratuit le support physique d’annonces publicitaires, de pages poeples et de sport.

Stéphane Guex-Pierre: Distribution de bons poings.

Le terrorisme intellectuel de certains petits marquis de la culture me navre. Rien ne justifie un lynchage. Ce que semblent oublier ces adeptes du respect humain à la géométrie variable. Pratiquer la censure par intimidation en taxant de fascisme celui qui ose exprimer son opinion. Vouloir faire taire. Répondre au raccourci par le raccourci, mettre à mort sur les réseaux sociaux et se fendre d'une belle lettre de Tartuffe, faite de morale et de leçons de déontologie. Qui sont-ils ces "chiens" d'une meute trop empressée à déchiqueter l'idole, l'enfant gâté du reportage, qui a commis le faux-pas qui lui vaut cette exécution ? Un comité de salut public, celui du cinéma suisse sans doute, ou en tous les cas auto-proclamé puisque y figurent davantage de ce que notre cinéma compte d'anonymes plutôt que de personnes représentatives; les fameuses hyènes qui se repaissent du sang du buzz. (...)

Jean-Luc Waeber: La Cordée en 1971

Ce fût un séjour de 3 semaines magnifiques, que du beau temps. Le Directeur, Luc Grillet m’impressionnait : lui c’était le Directeur donc un vrai alpiniste ; Il y avait aussi Jean-Paul Cattin qui m’impressionnait tout autant par son calme et qui savait encourager les novices comme moi. C’était un camp d’où les filles étaient absentes….. donc que des mecs…Les filles il y en avait eu dans un camp mixte, mais en juillet. …. ’avais 12 ans et demi, et j’étais le plus jeune de toute la bande. Le plus léger aussi… un certain avantage sur certains lorsqu’il fallait escalader la fameuse « Face de l’œil » de l’ALPI…je me souviens de la fierté qui m’a étreint lorsque je l’ai vaincue, devant des bien plus forts et plus vieux que moi, avec mes souliers de la Migros alors qu’eux avaient de vraies chaussures d’alpinisme, des « grosses » évidemment !! (...) Cette Cordée 1971 fût un mémorable tremplin qui m’a fait aimer la montagne pour toujours …amour de la montagne transmis également à mes enfants qui y passèrent aussi de beaux moments dans ces merveilleux chalets.

Marie-France de Meuron: Bayer, la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf.

Ainsi grossit Bayer avec le rachat de Monsanto qui, selon la nouvelle, a été payé 63 milliards de dollars. « Il table sur le boulevard commercial qui s'ouvre au futur mastodonte » (donc encore plus gros qu’un boeuf?) Cette société chimique et pharmaceutique fut fondée en 1853 en Allemagne. Mais elle a aussi mué. Je connaissais Bayer comme industrie pharmaceutique. Ils ont été les premiers à commercialiser le principe actif de l’écorce de saule (l’Aspirine). Il s’agissait de doses bien petites alors que les dosages répandus en agriculture sont fortement plus pesants ! (...) C’est dire à quel point l’industrie pharmaceutique qui a eu de quoi acheter Monsanto s’est nourrie du commerce des médicaments… sans se douter que le boeuf se fera manger à son tour.

Maurice-Ruben Hayoun: Mais pourquoi donc l’image D’Israël s’est elle tant dégradée?

La dégradation de cette image d’Israël remonte à beaucoup plus loin, en raison d’une multitude de facteurs qui touchent tant la nature ou l’essence du judaïsme qu’au rôle généralement attribué aux juifs dans la marche de notre monde… (...) Jusqu’à la révolution française qui a brisé la redoutable férule de l’Eglise chrétienne sous laquelle les juifs, réduits à l’état de sujets, dépendaient du bon vouloir des princes ou des potentats locaux, les enfants d’Israël étaient de véritables parias… (...) On avait donc fabriqué une fausse image des juifs et du judaïsme car ils avaient refusé d’admettre en leur créance le message chrétien faisant de Jésus le Messie-envoyé-sauveur... Cette opposition frontale entre juifs et chrétiens sur le plan théologique a, certes, pratiquement disparu mais c’est bien elle qui a fait le lit de l’antisémitisme qui a fini par s’étendre à d’autres domaines comme l’économie, la vie sociale (...) Au lendemain de la guerre, l’image que l’Europe déchristianisée se faisait du juif admettait un zeste de compassion, de commisération car même les plus endurcis parmi les antisémites avaient fini par comprendre que le survivants de ce génocide méritaient un autre traitement et une autre approche. (...) Mais voilà qu’après le 5 juin 1967, la vaillance des armées israéliennes contribua à changer la situation du tout au tout (...) Je crois que dans i’impensé des peuples survit une haine de l’action juive au sein de l’Histoire. Israël a conduit la révolution monothéiste qui a changé bien des choses, il a aussi offert à l’humanité croyante et pensante l’apostolat du messianisme. Il a aussi souligné l’existence d’un ordre éthique universel. En somme, il s’est mué en conscience malheureuse de l’humanité. C’est un rôle peu enviable et absolument peu envié…

Créé: 09.06.2018, 15h42

Articles en relation

Bruno Hubacher: Il s’agit de la renationalisation de la création monétaire

Bonne cuvée de blogs Adrien Faure: L’implication de Voltaire dans la vie politique genevoise. Jean-Noël Cuénod: « La nation contre le nationalisme ». Vincent Schmid: La visite du Pape à Genève. Claude Bonard: Genève et les cartes de Cassini (1756-1815).Pascal Décaillet: Martin Luther : souffle et lumière Plus...

Vincent Schmid: Radicalisation

La revue des blogs Eric Bertinat: Investiture du maire de Genève. Grégory Pons; Le Municipal de Genève présidé par un ex-horloger. André Thomann: Appellation incontrôlée. Micheline Pace: Les arts de la scène à Meyrin.Ashwani Singh : Jusqu’à dimanche pour arrêter cette folie Plus...

Mireille Vallette: Fernand Melgar et les apostats

Blogs à lire Laurence Fehlmann Rielle: L’alibi de la prévention et les jeux d’argent. Le groumeur genevois: L'éclipse du Matin Rémi Mogenet: David Lynch et les Woodsmen. Bernard Comoli: En Colombie, le barrage Hidroituango menace de céder. Plus...

Jacques-André Widmer: L'euthanasie active pour motifs non égoïstes admise par l'ASSM

Bons blogs Jean-Michel Olivier: Le Mal existe, quoi qu'en disent les bien-pensants. Eric Bertinat: Dealers : la colère des Lausannois anticipe-t-elle celle des Genevois ? Adrien Faure: Voltaire et Genève. Pascal Décaillet: Un discours de Saint-Pierre pour rien. Maurice-Ruben Hayoun: I24NEWS la petite chaîne qui monte Plus...

Houda Khattabi: PACT'AIR et aéroport de Genève: les limites de l'accord

La revue des blogs Pascal Holenweg: Chute du gouvernement de droite espagnol. Pierre Jenni: Mais qui est donc Rodolphe Weibel ? Antoine Vielliard: Même le PLR conteste le modèle d'hypercroissance de Genève. Le groumeur genevois: Y plus d'banquier! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...