Demir Sönmez: Punis pour avoir dit la vérité

La revue des blogsMagali Orsini: La parole au Grand Conseil. Charles Selleger: Stratégie électorale au PLR Genève. Jean-Noël Cuénod: Affaires – les Macron's n’ont rien compris. Mireille Vallette: Le Centre islam et société en pleine phase de conquête! Rodolphe Weibel: Lac, une dialectique habile, mais biaisée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Demir Sönmez: Punis pour avoir dit la vérité

"Je suis journaliste depuis près de 50 ans et évidemment je garde beaucoup de souvenirs. Mais une chose que je puisse me rémémorer est une période au cours de laquelle la Turquie a été un plus répressive et plus intolérante que celle que nous vivons actuellement", a affirmé Hasan Cemal en recevant le prix à Genève. "Les journalistes turcs sont punis pour avoir dit la vérité, pour avoir dit des choses que les gens au pouvoir ne veulent pas entendre. Il y a 165 journalistes derrière les barreaux ce qui fait de la Turquie le pays qui persécute le plus de journalistes au monde", a ajouté Hasan Cemal. "Nous demandons aux autorités turques de libérer rapidement tous les travailleurs des médias détenus et de réouvrir les médias qui ont été fermés. Des journalistes turcs sont victimes d'accusations absurdes et de pressions intolérables. Cela nous ramène à des situations qui ont prévalu le siècle dernier dans les dictatures en Grèce, en Espagne et au Portugal ainsi que dans les pays communistes d'Europe de l'Est", a déclaré le secrétaire général de la Presse Emblème Campagne (PEC) Blaise Lempen à la cérémonie de remise du prix au Club suisse de la presse. (...)

Magali Orsini: La parole au Grand Conseil

L'article "Les grandes gueules du Grand Conseil" dans la Tribune d'aujourd'hui oublie de signaler le fait que dans certains groupes parlementaires le droit à la parole doit se conquérir de haute lutte. Pour ce qui concerne le mien (Ensemble à Gauche), et pendant les deux premières années de la législature, alors qu'un sujet m'avait été attribué au caucus et que j'avais parfois passé des heures à préparer mon intervention, j'en étais régulièrement privée par des députés tels que Pierre Vanek ou Michel Ducommun. Ceux-ci se faisaient un plaisir d'appuyer avant moi sur le bouton de prise de parole, puis de délayer leurs propos pour ne plus me laisser aucun espace. Il s'agissait de sujets, - généralement financiers ou fiscaux,- sur lesquels je puis me vanter de disposer d'une certaine expertise. Je ne pense pas que le débat public ait eu quoi que ce soit à gagner de tels agissements. J'ajoute que la ligne politique de mes textes était celle convenue. (...)

Charles Selleger: Stratégie électorale au PLR Genève

Sous le titre « Les hoquets de la locomotive Maudet », Emilie Sombes, dans Le Temps du 30 mai, trace la stratégie du PLR pour la prochaine course au Conseil d’Etat. Elle écrit « C’est certainement sur une liste à trois que le PLR partira au combat ». La voilà donc mieux informée que les députés PLR ! Dans le contexte de la nouvelle Constitution, l’élection au Conseil d’Etat se fait à deux tours. Il serait présomptueux, pour un parti visant à la reconquête du troisième siège, perdu en 2013, de proposer un « ticket » à trois candidats, manière de dire au peuple, « votez PLR mais vous n’avez pas le choix, votez les trois qu’on vous propose ! » A mon sens, le peuple, celui qui vote en définitive, n’aime pas qu’on lui impose un non-choix, surtout pour une élection à deux tours. Les Socialistes l’ont bien compris, eux qui partiront avec trois candidats alors qu’ils espèrent en placer deux (ils n’ont plus qu’une Conseillère d’Etat actuellement). Partir sur une liste à quatre, voire cinq, au premier tour, c’est montrer que le PLR a plus de trois candidatures potentielles et qu’il est à l’écoute des électeurs. Au deuxième tour, bien sûr, la liste sera restreinte au nombre d’élus espérés, en fonction des résultats du premier tour, et afin de ne pas diluer les voix dans un vote majoritaire (et non pas proportionnel). Je défendrai cette stratégie lors de l’Assemblée des délégués du 15 juin.

Jean-Noël Cuénod: Affaires – les Macron's n’ont rien compris

Façon François Fillon – dans une moindre mesure – Richard Ferrand a finassé avec les journalistes, avançant un argument qui, le lendemain, était contredit. Et ainsi de suite. Comme le l’ex-futur président, il a alimenté lui-même la spirale de la polémique. (...) Ces affaires démontrent à quel point la caste politique française – pourtant en plein renouvellement – n’a pas encore intégré la « common decency » illustrée par le grand George Orwell. Cette formule difficilement traduisible qui signifie, en gros, « décence ordinaire ou générale ou populaire » et que le philosophe Bruce Bégout définit comme « la faculté instinctive de percevoir le bien et le mal » dans son ouvrage La décence ordinaire (Editions Allia). La « décence commune » est donc un sentiment d’évidence qui permet de trancher entre ce qui se fait et ce qui ne doit pas se faire. Evidence ? Pas pour tout le monde. (...) La jeunesse d’Emmanuel Macron, son audace et sa vivacité, ont profité de ce changement de climat et en ont accentué les rigueurs en promettant une loi sur la moralisation politique et en flanquant un grand coup de balais sur ces partis qui puaient le remugle. Grand ménage de printemps dans la maison France. Mais voilà qu’avec Richard Ferrand et François Bayrou, on ferme les fenêtres, on range les produits d’entretien. (...)

Mireille Vallette: Le Centre islam et société en pleine phase de conquête!

Le Centre islam de Fribourg étend son influence avec un succès fulgurant sur la sphère islamique et sur la société profane. En mêlant allègrement science, prosélytisme et croyance. (...) Les ateliers traitent notamment des «associations comme acteurs sociaux», de la sexualité et de la santé, de la prévention de la radicalisation (qui ne concerne bien entendu pas seulement l’islam), des jeunes. Et un thème récurrent: les aumôneries dans les hôpitaux et les prisons… qui représentent un bassin d’emplois très prometteur. Surtout qu’il va s’étendre: le CSIS évalue un projet-pilote d’aumônerie musulmane dans les centres fédéraux pour requérants d'asile. Il examinera la possibilité d’introduire cette aumônerie «à grande échelle». Soit une mine d’or pour le futur si l’on pense à tous les foyers susceptibles d’utiliser ces services, puisque les musulmans y logent en grand nombre et que les flux issus de sociétés déliquescentes, à la démographie insensée et aux conflits religieux millénaires ne sont pas près de tarir. Injecte-t-on autant d’argent pour expliquer les attraits laïques de notre société? Le réfugié marocain Kacem Ghazzali n’en a rien vu. (...) Esma Isis, diplômée et doctorante en «sciences islamiques» et collaboratrice du centre, illustre parfaitement que le fait de porter le foulard islamique va bien au-delà d’un simple signe d’identité religieuse. (...) De ce centre «interfacultaire» de niveau universitaire, on attendrait quelques recherches réellement scientifiques: sur la nature de l’islam, la fabrication du Coran, la production de ses hadiths, l’empire croissant de la littéralité des textes dans le monde musulman et en Europe et ses dramatiques conséquences, la fidélité des exégètes depuis un millénaire à cet islam fossilisé et intolérant. (...)

Jean-Dominique Michel: Burn-out

(...) Au cours de la seconde moitié du XXème siècle, il était impossible d’évaluer l’effet de la prière et la méditation sur la santé parce que leur théorie sous-jacente reposait sur des notions théologiques ou métaphysiques (p.ex. Dieu, le karma, la loi de l’attraction, l’énergie spirituelle, etc.) dont il est impossible de prouver l’existence ou l’inexistence. Mais grâce aux recherches en imagerie cérébrale réalisées par Newberg, Waldman, Davidson et d’autres, nous disposons maintenant de données fiables indiquant que les pratiques de conscience contemplatives (religieuses ou non-religieuses) ont un effet stabilisateur sur le cerveau et améliorent ses performances. La méthode la plus efficace pour reposer votre cortex pré-frontal dorsolatéral consiste à entrer brièvement dans un état de défocalisation, ou de douce rêverie. La recherche montre même que si vous répétez doucement le son « OM », cela sera particulièrement efficace (d’autres sons testés n’ont pas montré le même effet) !

(TDG)

Créé: 02.06.2017, 15h04

Rodolphe Weibel: Lac, une dialectique habile, mais biaisée

(...) Enfin, dernier sujet d’étonnement : contrairement à ce que laisse entendre le communiqué du Conseil, la Confédération a apporté des modifications très sensibles au projet « aujourd’hui retenu par le canton de Genève », ainsi que l'llustre la carte. Les deux tracés, celui de l’OFROU et celui de l’Etat (il faut le rappeler, le tracé de l’OFROU a été déterminé deux années après celui de l’Etat), divergent fortement, ils s’écartent l’un de l’autre de plus d’un kilomètre. La « virgule » que formeent les deux tracés au passage de Chêne-Bourg et Thônex et beaucoup plus accentuée par le projet de l’OFROU. Ces différences ont un impact non néglgeable sur les coûts : le tracé retenu par l’OFROU est de 20 % plus long que celui de l’Etat (15,1 km au lieu de 12,8). L’Etat évalue le coût de son tracé entre 3,0 et 3,5 milliards, celui de l’OFROU coûterait 700 millions de plus. Le projet GeReR, lui, propose un raccordement autoroutier à environ 2,0 milliards, ce qui permet d’envisager avec une certaine sérénité de lui associer une traversée ferroviaire, qui contribuerait massivement à l’amélioration du système de transport collectif, en offrant une liaison rapide et directe entre la rive droite du Léman et la rive gauche de Genève, Champel, les Eaux-Vives, les Chênes, Annemasse, Annecy, Thonon, La Roche.

Articles en relation

John Goetelen: Cyril Hanouna homophobe ? L’affaire prend un nouveau tour

La revue des blogs Daniel Sormani: Les missions de service public de la Gérance Immobilière Municipale. Lise Wyler: La politique, pouah! Jean-Michel Olivier: Deux personnages en quête de sens. Daniel Warner: Trump Shoves Europe Off the Stage. Sylvie Neidinger: Nouvelle carte 3D du SITG Plus...

Claude Bonard: Tous au Port Noir !

La revue des blogs Pierre Scherb: La preuve par pièce de théâtre que l'immigration nous appauvrit. Rémi Mogenet: New York gothique. Xavier Comtesse: Pierre Maudet en charge de la transition numérique! Pascal Holenweg: De qui et de quoi Macron est-il le nom ? Pascal Décaillet: 2018, la voracité de l'Entente ! Plus...

Grégoire Barbey: Et si Pierre Maudet abandonnait la Police?

Larevue des blogs Christophe Ebener Des arc-en-ciel dans une zone villa, c’est plutôt sympa non ? Thierry Apothéloz: Il ne nous diviseront pas. Olivier Perroux:Youpi, on supprime des bus. Pascal Holenweg: Sortir de la logique punitive. Vincent Strohbach: Lettres à ma fille, La discipline... Plus...

Patrick-Etienne Dimier: Happy Birthday Mr President

La revue des blogs Edmée Cuttat: "The Square", le jury rate la cible. John Goetelen: Chaud devant. Cédric Segapelli : Bagdad, La Grande Evasion. Stéphane Guex-Pierre: Bouffons du roi ! Maurice-Ruben Hayoun: Chabbat au Herods à la Mer morte. Plus...

Olivier Perroux: Magique Jordan!

La revue des blogs Edmée Cuttat: le thriller érotique de François Ozon. Sylvain Thévoz: Un mémorial en mémoire de Nelson Mandela à Genève qui nous fait honte. Rémi Mogenet: New York ou le classicisme gigantiste. Marie-France de Meuron: L'économicité des prestations médicales. Demir Sönmez: Barazzone interdit une expo sur l’île Rousseau ... Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.