Cyril Aellen: Retraites des fonctionnaires, réforme en vue?

Blogs à lireJean-Dominique Michel: Ce cadavre ripoliné sous mon nez. Maurice Gardiol: La parabole des géantes. Didier Bonny: Des Géantes photogéniques. Thierry Apothéloz: Pour la qualité de vie de nos seniors. Jacques-André Widmer: Ma Journée des seniors fut... géante.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Cyril Aellen: CPEG, réforme en vue ?

Le Conseil d’État présentera mercredi 4 octobre 2017 un projet de réforme de la Caisse de pension, laquelle impliquerait une recapitalisation importante. Elle permettrait de passer d'un régime de primauté de prestations à un régime ordinaire, en limitant la baisse de prestations et sans augmenter significativement le taux de cotisation. Le Cartel des syndicats de la fonction publique s'oppose au projet. Il veut une recapitalisation partielle (1 milliard) et immédiate sans réforme aucune. Pour se donner le temps de discuter avec le Conseil d’État. Cela alors que Genève est dans une situation financière bien plus difficile que par le passé. Si l'une ou l'autre de ces solutions ne trouve pas une majorité au parlement, puis auprès du peuple, au plus tard au mois de juin 2018, le Comité de la Caisse a déjà annoncé une baisse significative des prestations, dès le 1er janvier 2019 (10% environ). Même si ce n'est pas mon cas, je n'exclus pas qu'une partie importante des citoyens finisse par s'accommoder de cette dernière hypothèse. Même si ce n'est pas mon cas, je n'exclus pas qu'une partie importante des citoyens finisse par s'accommoder de cette dernière hypothèse.

Maurice Gardiol: La parabole des géantes

La première chose qui m’est venue à l’esprit, c’est que nous avions face à nous, comme des très grandes, une petite fille et une vieille, deux figures féminines et emblématiques de ce qui dans notre monde est considéré comme petit, dépendant et le plus souvent tenu à l’écart voire discriminé. Certes on dit que l’enfant dans notre société de consommation est « roi », mais c’est un « roi-jouet » qui n’est pas toujours considéré comme une personne à part entière. (...) Avec les géantes, les adultes sont des lilliputiens et il y a beaucoup d’hommes qui tirent les ficelles malgré leurs petites tailles. (...) Dans la vraie vie serait-il possible d’inverser quelque peu les choses et faire que ces fils qui peuvent manipuler les autres, puissent être des liens qui relient aux fondamentaux indispensables à une vie apaisée avec les autres et avec le monde ? L’enfant peut nous apprendre à retrouver l’esprit de confiance, la créativité et un regard débarrassé de tous les préjugés accumulés tout au long de nos existences. (...)

Jean-Dominique Michel: Ce cadavre ripoliné sous mon nez

(...) Dans le domaine artistique, la nudité s’est invitée à peu près partout, puis le sexe explicite, puis l’excrétion. Reste peut-être comme ultimes limites (c’est faux ; elles ont aussi été franchies) la naissance (l’accouchement) et la mort. On a donc tout exploité dans la représentation artistique en s’affranchissant de l’intérêt ou de la servitude de le figurer ou le symboliser. Que des cadavres plastinés soient du plein gré de leurs défunts possesseurs exposés dans une Halle de foire me paraît certes du plus parfait mauvais goût. Mais le pire est atteint lorsque des affiches en pleine rue (comme sur le flanc de la vénérable institution Jacques-Dalcroze, fréquentée par des hordes d’enfants) confronte le passant à un cadavre écorché le regardant droit dans les yeux. Que des personnes choisissent de se rendre à Palexpo contempler ces cadavres, cela leur appartient. Mais imposer cette image aux passants me donne la nausée. (...)

Didier Bonny: Des Géantes photogéniques

Je dois bien l'avouer, j'avais du mal à comprendre cet enthousiasme pour des marionnettes géantes. Je suis donc allé à leur découverte un peu sur les pattes arrières samedi matin à Plainpalais. Et là, dès le réveil des deux géantes, je me suis rapidement laissé prendre par la magie de la mise en scène réglée comme du papier à musique, par l'humour, par la poésie, par le formidable professionnalisme des marionnettistes qui manipulent avec une aisance extraordinaire ces deux géantes et bien évidemment par les deux héroïnes elles-mêmes dont les expressions sont juste incroyables. Emballé, j'ai parcouru de nombreux kilomètres pour assister à un véritable spectacle, comme bien des Genevois.e.s (un excellent plan de santé publique!) pour les photographier et les filmer pour garder et partager un souvenir lumineux de leur passage à Genève.

Thierry Apothéloz: Pour la qualité de vie de nos seniors

(...) On ne le dira jamais assez : le vieillissement de la population modifie en profondeur nos sociétés et nos modes de vie. Dans tous les domaines. On pense évidemment, en premier lieu, aux questions de santé, et aux conséquences financières de celle-ci. On pense naturellement à nos systèmes de retraite – sujet brûlant s’il en est en ce moment. On pense moins aux impacts économiques qui s’y rapportent (combien d’actifs paieront encore des impôts pour faire fonctionner un Etat au service des seniors ?). Sans parler de la question de l’aménagement (quelles infrastructures construire pour nos ainés ?). Au niveau plus général de l’action sociale, on oublie de se demander de quoi seront faites les solidarités actives et les liens humains dans une société que le grand âge rend plus fragile et plus vulnérable. Et quel sera le poids des soutiens notamment familiaux envers celles et ceux qui en auront un besoin impératif ? (....)

Jacques-André Widmer: Ma Journée des seniors fut...géante

(...) Vu l'enjeu ( une visite à ma femme en fin de vie), je ne suis pas homme à lésiner mais je choisis pourtant l'option d'un voyage à trottinette électrique. Pour épargner ma batterie au lithium-ion, je reprends le tram 12 jusqu'à Rive et de là jusqu'à l'arrêt Savonnière je chevauche ma trottinette. Chaussé de lunettes de soleil, d'un casque et ployant comme un portefaix sous le poids de mon sac à dos. Pour éviter les grumeaux de flics, de vestes jaunes de la Protection civile et autre gardiens du désordre colossal, je choisis de passer par les hauts, à savoir par la Capite et Cologny. « - Tu arrives bien tard ! » me fait remarqer mon épouse qui refuse la promenade en chaise roulante que je lui avais promise au jardin « puisque le soleil va se coucher. » Effectivement, je repars vingt minutes plus tard, contrit et courroucé mais heureux de n'avoir pas suivi le conseil que m'a prodigué de Luc Barthassat sur FACEBOOK, l'un des premiers co-responsables de cette cacade genevoise : Luc Barthassat Jacques-Andre Widmer . La venue des géants est organisé par la ville de Genève et celle de Carouge . La réponse est simple . La journée sans ma voiture concerne seulement les quais et le pont du Mont blanc et seulement le dimanche . Maintenant le canton de Genève peut aussi de temps en temps s'offrir une manifestation internationale (...) (TDG)

Créé: 02.10.2017, 09h20

Articles en relation

Jean-Michel Bugnion: J'ai mal à mon Espagne

La revue des blogs Sylvain Thévoz: Merci aux géantes de nous élever ! Sylvain Thévoz: Merci aux géantes de nous élever ! Hélène Richard-Favre: Espagne-Catalogne, l’Etat en ligne de mire? Claude Bonard: Pourquoi Charles de Gaulle est si populaire à Varsovie ? Et encore Anne Cendre, Rémi Mogenet, Mireille Vallette... Plus...

Esther Alder: Les seniors à l'honneur à Genève

La revue des blogs Jean-Michel Bugnion: Combien pèse la gauche à Genève et en Suisse ? Jacques-André Widmer: Genève fascinée par ses idoles factices... Jean-Dominique Michel: Le sourire et les yeux d’un bébé. Maéva Guyot: XXIVe Université d’été Plus...

Stéphane Guex-Pierre: L'honneur perdu d'un maire

Blogs à lire Hélène Richard-Favre: Neuf ans de prison pour deux journalistes. John Goetelen: Bienvenue en Absurdistan. Alexandre de Senarclens: TPG, qui payera au final ? Pascal Décaillet: Prise d'otages. André Thomann: St -Gall interdit le voile intégral Plus...

Sami Kanaan: De la poésie XXL pour une région qui grandit

La revue des blogs Bernard Comoli: Compesières, commune réunie, commune démembrée. Jean-Noël Cuénod: Pourquoi tant d’amour en politique ? Marie-France de Meuron: Pour une écologie intérieure. Gorgui Ndoye: Portugal, La jeunesse a confiance ! >Ronald Zacharias: Sa Sainteté et son 'Bain Marie' fiscal. Plus...

Guy Mettan: L'Eglise russe, un lieu d’exaltation et de consolation

La revue des blogs John Goetlen: L’Algérie devient-elle islamophobe ? Pascal Décaillet: UDC - PLR : le ton monte ! Jean-Marc Genet: Christianisme dans l’espace public . Maurice-Ruben Hayoun: Mauvais timing pour un catalogue de la Redoute. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse-UE: Toujours pas d'accord-cadre
Plus...