Claude Bonard: Les joueurs de flûte de Hamelin sur les bords de la Vistule

Blogs à noterCharly Schwarz: Le véritable roman "No Billag". Une histoire de publicité. Demir Sönmez: Fête de lancement de campagne Ensemble à Gauche. Marie-France de Meuron: Que coûte la gestion de la fécondité et de ses conséquences ? Micheline Pace: A Vienne Klimt, Schiele, Moser, Wagner. Pascal Holenweg: Retour sur la révolution russe et son héritage

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Claude Bonard: Les joueurs de flûte de Hamelin sur les bords de la Vistule

Un peu partout en Europe, et notamment, en Europe orientale, au coeur de pays ayant retrouvé leur indépendance il y a un peu plus d'un quart de siècle, refleurissent des mouvements constitués de gens qui n'ont rien appris et qui, pour le surplus, se complaisent souvent dans le révisionnisme de l'histoire. Le 11 novembre, date de l'indépendance retrouvée de la Pologne 123 ans après avoir été rayée de la carte politique de l'Europe après son troisième partage de 1795 entre la Prusse, la Russie et l'Autriche, seize mille personnes ont participé à Varsovie à la « Marche de l'indépendance » dont le thème cette année était « Nous voulons Dieu ». Un slogan qui n'était pas pour déplaire à la frange la plus conservatrice du clergé catholique polonais. Cet impressionnant défilé coloré par de nombreux fumigènes rougeoyants se déroule chaque 11 novembre. La participation a battu tous les records cette année à la grande satisfaction des autorités, aucun incident grave n'ayant été à déplorer contrairement à ce qui fut le cas par le passé. (...) J'ai le sentiment désagréable qu'autour de moi, au coeur de cette Europe qui se cherche et vacille, de funestes musiciens, dignes du "Joueur de flûte de Hamelin" des frères Grimm, tentent de charmer les opinions publiques avec des mélodies aux sons pervers. (...)

Charly Schwarz: Le véritable roman "No Billag". Une histoire de publicité

Au moment des consultations pour la modification de la loi sur la radio et télévision (LRTV) il était question de séparer le monde audiovisuel en deux hémisphères financièrement bien distincts: monopole sur la redevance pour la SSR et publicité pour les privés. Une télévision publique sans publicité ne subit la pression de l'audience. Bien sûr la SSR s'y est opposé. Ne restait plus qu'une solution pour les tenants "de la publicité pour les privés" attaquer la SSR sur son point de fragilité; la redevance. Encouragé par la faible victoire du OUI, 4'000 voix d'écart, lors de la votation du 14 juin 2015 et avec le secret espoir de faire revenir la SSR à la table des discussions. Et toujours une réponse négative…

Demir Sönmez: Fête de lancement de campagne Ensemble à Gauche

Ensemble à Gauche (EàG) lançait aujourd'hui officiellement sa campagne en vue des élections cantonales genevoises 2018. À l'occasion d'une fête organisée à Carouge à l'Espace Grange-Collomb, les trois candidat·e·s au Conseil d’Etat et les 66 candidat·e·s au Grand Conseil, ainsi qu'une cinquantaine de membres et sympathisant·e·s, étaient réunis derrière un mot d'ordre: renverser la majorité de droite et changer de cap avec EàG. «La droite répète que les caisses sont vides alors qu'elle se consacre à baisser les impôts des plus riches, des actionnaires et des grosses entreprises!», s'insurge Pablo Cruchon, candidat EàG au Conseil d’Etat. (...)

Marie-France de Meuron: Que coûte la gestion de la fécondité et de ses conséquences ?

(...) Nous en arrivons aux méthodes naturelles. Elles ont le méritent de ne quasi rien coûter – si ce n’est un thermomètre, du papier et un stylo – mais surtout, de n’apporter que connaissance et maîtrise de soi à la femme. Également une grande liberté puisqu’elles dispensent de prendre sa pilule arbitrairement chaque jour. A ajouter aussi qu’en suivant pendant plusieurs cycles sa température et en découvrant les phénomènes qui peuvent l’influencer, la femme peut très bien être consciente de son corps et se dispenser de thermomètre quand il n’y a pas de modifications générales. Mais l’élément le plus fondamental pour la femme, c’est de savoir ce qu’elle veut vraiment. Combien de fois ai-je entendu une femme dire : « Je veux un enfant mais pas maintenant ». Cette formule montre bien l’ambivalence qui devient cruciale car si l’être profond le désire, il imposera son diktat. Dans un tel cas, avant de prendre la décision d’avorter, il vaudrait la peine de laisser venir du fond de soi la raison pour laquelle on a accueilli l’embryon. Cela éviterait bien des désagréments par la suite, pas seulement intrapsychiques mais aussi d’incapacité - plus ou moins de longue durée - d’avoir un enfant quand on le décide. (...)

Micheline Pace: A Vienne Klimt, Schiele, Moser, Wagner

2018 marquera le centenaire d’un nouvel art promu par de grands artistes autrichiens de renommée internationale de manière unique autant que de portée générale. Gustav Klimt, Egon Schiele, Otto Wagner et Koloman Moser disparus en cette année fatidique ont jeté chacun dans son style une vision du monde restée encore vivace aujourd’hui tout en gardant une propre validité esthétique intemporelle. L’ombre du père de la psychanalyse hante les lieux autant que les esprits du siècle. La maison de Sigmund Freud est à visiter comme tout autre musée et ses premières thèses sur l’intériorité influenceront les artistes mentionnés. Le philosophe analytique Wittgenstein n’est pas loin avec ses réflexions sur le langage, qui ont fait sa réputation au-delà des frontières pour le compter parmi les plus importants de l’histoire et la maison dessinée pour sa sœur Margareth y ont ses quartiers. (...)

Pascal Holenweg: Retour sur la révolution russe et son héritage

La révolution russe, c'est une addition de révoltes (...) Aucun ordre social et politique ne tient par la seule vertu -si vertu il y a là- de ses seules productions matérielles, ni aucun pouvoir par la seule force de la répression. Pas même le stalinisme : le NKVD ne suffit pas. La société soviétique, comme la société bourgeoise, dépend, comme les sociétés et les modes de production qui les précédèrent, et comme ceux qui les suivront si nous n’y mettons bon désordre, de la servitude volontaire des sociétaires et des producteurs, et donc de la fabrication d’une culture, exprimant une idéologie, et transmise par les moyens de communication et d’information (les media) du moment. Car c’est bien une culture qu’ils transmettent, et non une vérité. Dans 1984, Orwell annonçait une société où la vérité est cachée, étouffée. : son modèle, c’était le stalinisme. Dans Le Meilleur des Mondes, Huxley annonçait un monde où elle est noyée dans une insignifiance généralisée. Son modèle, c’était ce qu’il pressentait naître de la société capitaliste de son temps. Nous sommes aujourd’hui dans un monde qui tient à la fois de celui annoncé par Orwell et de celui annoncé par Huxley. (...) (TDG)

Créé: 13.11.2017, 16h23

Articles en relation

Mireille Vallette: Les jeunes musulmans n’aiment pas les questions qui fâchent

La revue des blogs Mohammed Kenzi: Le regard d'un ancien soignant sur l'externalisation des services en EMS... Daniel Warner: Tennis Nostalgia. John Goetelen: Sexisme, racisme, charia : les nouvelles ségrégations. Joëlle Fiss: Pourquoi je me présente au Grand Conseil ? Plus...

Jean-Michel Bugnion: Le piège de la séduction

Blogs saisissants Alexandre de Senarclens: Le Cartel intersyndical est-il encore un partenaire de négociation? Gorgui Ndoye: Sur Tariq Ramadan, que la lumière se fasse...! Xavier Comtesse: Horlogerie: vers la fin de Baselworld? Charles Selleger: Mode d'élection au Conseil fédéral... Plus...

Rémi Mogenet: Affaire Weinstein, comme dans un roman de Houellebecq

Blogs à lire Djemâa Chraïti: Catalogne, jusqu’au bout… la liberté. Edouard Cuendet: Bienvenue au Business Park de Tannay ! Jean-Michel Olivier: Testament paysan. Le groumeur genevois: Les fainéants et la fièvre de la liberté. Claude Bonard: Evénements genevois du 9 novembre 1932... Plus...

Bernard Comoli: Convention de Minamata : le mercure moins insaisissable ?

La revue des blogs Bernard Comoli: Convention de Minamata : le mercure moins insaisissable ? Djemâa Chraïti: “Une guerre civile? Vous n'y pensez pas”. John Goetelen: 4 et 5 novembre 1966 : désastre sur Florence. Plus...

Pascal Holenweg: Le retour des classes dangereuses ?

Blogs en vue Didier Bonny: La pollution, cette catastrophe tout sauf naturelle. Adrien Faure: Beat. Claude Bonard: Le 9 novembre 1932 vu de la Côte d'Azur. John Goetelen: Négalités salariales, la RTS, agent de propagande. Joseph Daher: Marxisme, processus révolutionnaire et fondamentalisme islamique Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.