Claude Bonard: La haine politique au pays de Frédéric Chopin

La revue des blogsMarko Bandler: Les 621 de l'ombre contre les 31 de la lumière. Mireille Vallette: Les femmes du prophète ou la misogynie céleste. Diane Barbier-Mueller: L’apprentissage n’est pas un plan B. René Longet: RTS, quelle suite après le 4 mars? Adrien Faure: La conception usagiste de la propriété. Ronald Zacharias: Fonds de campagne.

Claude Bonard à l'Académie du cep

Claude Bonard à l'Académie du cep Image: FB/DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Claude Bonard: La haine politique au pays de Frédéric Chopin

(...) Quel lien y-a-t-il me direz-vous entre la célébration de la vigne et des vins du terroir genevois et la haine en politique sur les bords de la Vistule ? Eh bien je vais vous le dire. Le spectacle auquel j'ai assisté à Peissy dans une ambiance chaleureuse et conviviale est tout simplement inimaginable en Pologne. Le soleil était dans les coeurs. Voir dix-huit candidats aux élections cantonales, tant pour le Conseil d'Etat que pour le Parlement genevois, issus de tous les courants politiques de la gauche à la droite en passant par le centre, intronisés, voire distingués pour leur talent de dégustateur, fraternisant dans une ambiance chaleureuse et posant ensemble pour la photo de groupe dans un esprit potache, ayant tous en commun une seule chose en ce samedi pluvieux : l'amour du vin genevois ! Certes, au cours des semaines qui suivirent, la campagne fut moins joyeuse et se caractérisa par plusieurs rebondissements et aussi par quelques boules puantes. En Pologne, un tel événement est impensable. En effet, la vie politique actuelle se caractérise dans l'espace public et aussi dans les lieux où se déroule la vie institutionnelle du pays par une dureté inouïe, par une mise à l'index individuelle et collective par le parti dominant, des élites assimilée à des castes "ayant profité du peuple", par un mépris sarcastique envers tous ceux qui ne partagent pas ses vues, par un nationalisme sourcilleux, par un rejet de "l'autre" d'où qu'il vienne. (...)

Marko Bandler: Les 621 de l'ombre contre les 31 de la lumière

A Genève, c'est le Conseil d'Etat qui gère, mais c'est le Grand Conseil qui décide. Et pas seulement au niveau budgétaire. Il lui est loisible de modifier n'importe quelle loi à sa guise. Mieux, il peut aisément légiférer sur à peu près tous les domaines - et ils sont nombreux - qui relèvent de la compétence cantonale. Sans le Grand Conseil - et on l'a vu à réitérées reprises durant cette législature, le Conseil d'Etat ne peut rien faire. (...) Il y a aujourd'hui 621 candidat-e-s, tou-te-s plus motivé-e-s les un-e-s que les autres. Ils/elles arpentent le pavé depuis des mois, hantent les réseaux sociaux… Pourtant, hormis dans quelques médias locaux (on saluera notamment ici le travail d'un Pascal Décaillet, qui a donné la parole à pas moins de 104 de ces candidat-e-s), l'essentiel des relais médiatiques de cette campagne se focalise exclusivement sur l'élection au Conseil d'Etat. Et si au moins on y parlait véritablement politique, projets, programmes, idées, bilan. Non, on préfère visiblement taper sur les "affaires", les couacs, les dysfonctionnements, les postures, les apparences, la communication, les manœuvres... Bref, on parle de tout... sauf de politique. Quel gâchis! (...)

Mireille Vallette: Les femmes du prophète ou la misogynie céleste

Houria Abdelouahed, Franco-Marocaine, est psychanalyste et professeure. Elle a puisé dans de multiples récits de la tradition musulmane, dont les chroniques de Tabari, pour décrire, dans un texte poétique, le sort réservé aux femmes de Mahomet. Un ouvrage étrange, déconcertant de prime abord, qui se révèle au fil des pages un impitoyable réquisitoire. Il date de 2016, mais son sujet reste hélas d'une brûlante actualité. Une par une, l’auteure convoque ces femmes, raconte leur histoire et substitue sa sensibilité à la froideur du récit. (...) Elles étaient, dit-on, 23 femmes, dont 20 épouses. Lorsqu’il meurt, Mahomet laisse dix veuves auxquelles il a interdit de se remarier. Pour contester que l’islam est anti chrétien et antisémite, les musulmans citent souvent le fait que Mahomet a épousé une juive et une chrétienne. Qui étaient-elles ? (...)

Diane Barbier-Mueller: L’apprentissage n’est pas un plan B

Aujourd’hui, près de 2 jeunes sur 10 ne suivent aucune formation. Ces derniers ont 4 fois plus de chance de se retrouver au chômage. Parallèlement, un trop grand nombre choisit la voie universitaire, par pression familiale et sociale, sans réelle conviction dans ce choix, et peine ensuite à trouver des métiers leur convenant. A Genève, nous avons une proportion d’étudiants ayant suivi un apprentissage bien inférieure au reste de la Suisse. (...) Il est important d’encourager les entreprises qui soutiennent l’apprentissage, notamment en leur offrant plus de souplesse dans la gestion de ces formations, et faciliter les démarches administratives, afin d’inciter ainsi de nouveaux acteurs économiques. Consentir également à des efforts marketing pour casser les fausses images que la société a fait de l’apprentissage. A Genève, ce sont les PME qui forment le plus d’apprentis, ce sont donc elles qui doivent être le plus soutenues. Les mentalités, surtout, doivent encore évoluer. L’apprentissage n’est pas un plan B et la voie universitaire n’est pas la voie royale. (...)

René Longet: RTS, quelle suite après le 4 mars?

(...) Pour notre pays, la voie est toute tracée : appliquer le sens de l’article constitutionnel confirmé le 4 mars dernier à l’ensemble des médias, écrits et «sociaux». Il n’y a aucune raison que ce qui vaut pour la radio et la télévision ne vaille pas, moyennant diverses adaptations bien sûr, pour les autres types de fournisseurs d’informations et d’opinion: un contrat avec le pays qui définisse une éthique à la hauteur de la responsabilité de tout influenceur, qui décrit une mission et qui en échange redonne les moyens d'une stabilité. Qu’on en juge : voici ce que la Constitution fédérale dit au sujet de la radio et de la télévision : (...)

Carol Scheller: Non-violence, de la résistance efficace ?

Quand des milliers de personnes de tout âge, femmes et hommes, à Gaza, décident d’une « Longue Marche » pacifique le long de leur frontière avec Israël, c’est une question d’envie populaire qui dépasse complètement n’importe organisation. C’est la population civile qui anime les villages de tentes et les manifestations, les danses et les chants, ce vendredi 30 mars. Elle appelle à manifester pour pouvoir rester sur la terre, à résister à toutes les entraves de l’occupation israélienne et le blocus infligée sur la bande de Gaza depuis 11 ans. (...) Quel est le sens de cette confrontation ? Pourquoi cette envie de marcher pacifiquement, s’exposant ainsi à des risques sous le gaz lacrymogène et les tirs pour mettre en lumière une situation que le monde a choisi d’ignorer ? Un article en anglais dans le journal israélien Haaretz répond à la question. J’en restitue l’essentiel ici en français.

Adrien Faure: La conception usagiste de la propriété

Aujourd’hui nous creusons la conception usagiste de la propriété avec le mutuelliste Alexandre Sanches dont j’avais publié précédemment les positions anarchistes individualistes. Pour les libéraux, il est à noter que la conception usagiste représente une position intermédiaire entre les positions lockéennes (qui incluent un proviso) et les diverses positions collectivistes (qui nient dans une mesure plus ou moins large la validité de l’institution de la propriété, voire de la possession). Bonne lecture ! AF. Qu'est-ce qu'une propriété légitime selon toi ? AS: (...) Avant même de parler de légitimité, je considère que Max Stirner est impossible à prendre vraiment en défaut dans sa description du réel, et que « les droits sont des fantômes ». On n’a en effet jamais vu, touché, senti un droit. Ça « n’existe pas ». Ou, en étant un peu plus positif, les droits sont les possibilités que nous nous accordons les uns aux autres, les possibilités mêmes que nous protégerions chez nous-mêmes et chez autrui. Quoi qu’il en soit, contrairement à Stirner, je n’ai pas le souhait ou la pulsion de défendre un positionnement amoral, et contrairement aux utilitaristes, je ne sépare que difficilement la question de la morale de celle des moyens, du simple fait que la morale doit s’appliquer aussi aux moyens et, du moins je le pense, d’abord aux moyens. (...)

Ronald Zacharias: Fonds de campagne

(...) Qu' 'Ensemble à Gauche' se rassure, pareille interdiction n'aurait pas changé grand chose quant à la physionomie de la campagne électorale de 'Genève en Marche'! En effet, avec un MCG qui a basculé à 85% à gauche (il ne reste pratiquement plus que l'immigration et les frontières où cette formation continue de voter avec la droite), le danger est réel de voir un Grand Conseil à majorité de gauche (MCG, PS, Verts et EàG). Cette catastrophe doit être évitée à tout prix (...) De cette Genève-banqueroute-banlieue là, nous n'en voulons pas! Et vous?

Olivier Emery: La fraude à l'assurance sociale est méprisable et intolérable

Cet type d'escroquerie est particulièrement inadmissible car il bafoue un pilier majeur de notre contrat social. Les deux victimes de ces lamentables agissements sont la communauté sociale et le vertueux, mais toujours fragile, principe de la solidarité. Que des citoyens s'émeuvent que l'on dote d'outils efficaces nos mutualités pour lutter contre le fléau précité laisse songeur : s'agiraient-ils d'individus délinquants - ou potentiellement tels - craignant de se faire pincer ? Que des politiciens soutiennent l'action néfaste des précités est consternant: comment peut-on oser prétendre servir la communauté tout en la torpillant ? Ce n'est plus une contradiction. C'est une faute lourde et impardonnable. (TDG)

Créé: 06.04.2018, 20h20

Articles en relation

Jean-Noël Cuénod: Le chat pose sa griffe sur le XXIe siècle

Blogs à lire Antoine Vielliard: Scolarisation des Genevois de France : le double discours. Rémi Mogenet: David Lynch et les rêves délirants.Rolin Wavre: Conservatisme acharné. Edmée Cuttat: Décevant "Gaston Lagaffe" Plus...

Pierre Jenni: Discours d'Emmanuel Macron sur l'IA

Bons blogs John Goetelen: Affiches de campagne. Ronald Zacharias: 'America First', 'Genève d'abord'. Demir Sönmez: Un prix Nobel turc au service d'Erdogan. Plus...

Roger Deneys: Les chômeurs, des élus moins égaux que tous les autres ?

La revue des blogs Edmée Cuttat: Joaquin Phoenix bluffant en fauteuil roulant chez Gus Van Sant. Omar Azzabi: Jeunesse genevoise, lève-toi et vote ! Jean-Michel Bugnion: "Mou is beautiful"! Jean-Dominique Michel: Fonctionnement du cerveau: réalités et idées fausses. Maurice-Ruben Hayoun: Le chouk Allenby de Tel Aviv Plus...

Michèle Roullet: Ça fait du bien d’admirer !

La revue des blogs Charly Schwarz: Petit manuel de sagesse politique... Rémi Mogenet: Le Grand Kirn de B. R. Bruss. Pascal Décaillet: Quatre raisons de rejeter Mai 68. Adrien Faure: Rémy Poix : À quoi sert une idéologie ? Mireille Vallette: D'Amar Lasfar aux petits frères helvètes Plus...

Sylvain Thévoz: Passer à l'Action

Bons blogs pascals Jean-Dominique Michel: Qu’avons-nous fait de l’Homme ? Michel Lambert: Nous sommes tous manipulés. Pascal Décaillet: Le Passage. Jean-Michel Bugnion: Elise et moi Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le franc faiblit: la France voisine souffre
Plus...