Claude Bonard: François Hollande et les sarcasmes, les leçons du pouvoir

Blogs toujoursEsther Alder: un abri estival accueille les sans domicile fixe. Sylvie Neidinger: Macron en silence sur le Protestantisme. Pascal Gavillet: Cannes 2018, la possibilité d'un nouveau départ. Edmée Cuttat: la 71e édition mise sur le renouvellement, l'Asie et Godard. Rodolphe Weibel: Une mise au point.

Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Claude Bonard: François Hollande et les sarcasmes, les leçons du pouvoir

Avec la publication hier de son livre, "Les Leçons du pouvoir", M. François Hollande est une nouvelle fois l'objet de tous les sarcasmes, de toutes les moqueries. Surtout de la part de ceux qui n'ont pas encore lu le livre. On peut apprécier le personnage , ou au contraire, le détester et le critiquer. francois-hollande-14-juillet-2012_2503629.jpgIl a commis des erreurs, il s'est trop épanché auprès des journalistes, il n'a pas été "un président normal"... d'ailleurs, ça n'existe pas, un "président normal". Il a parfois pris à contre-pied ses électeurs et électrices. Il n'est pas le premier ni le seul. Il a en partie coulé son parti - il n'était pas seul à bord - Il n'a pas inversé la courbe du chômage - il a utilisé un scooter à mauvais escient aux yeux des rigoristes et n'a pas servi lui-même les croissants. Il a fait le grand écart politique qui finalement a tout fiché par terre. Pourtant, le cauchemar en Libye ne lui est pas imputable, suivez mon regard... le bourbier irakien, le piège afghan et les horreurs d'Alep non plus... aujourd'hui, celles de la Goutha et de Rafah non plus il y en a d'autres, aux affaires aujourd'hui dans les pays qui sont les gendarmes du monde qui ont quelque chose sur la conscience. Ceci étant précisé, il y a au moins quatre choses doivent être retenue en sa faveur (...)

Esther Alder: un abri estival accueille les sans domicile fixe

Le dynamisme et la volonté farouche des partenaires, et notamment d’Alain Bolle, le directeur du Centre social protestant, nous ont permis d’avancer. Pour la première fois, l’abri de Richemont n’a pas fermé ses portes début avril. Durant sept mois, il accueillera environ 50 personnes, identifiées par le Service social comme étant particulièrement vulnérables. Ce dispositif est géré par la Croix-Rouge et financé conjointement par la Ville, le Canton et un bailleur de fonds privé. Je salue ce partenariat, et en particulier l’engagement de la Croix-Rouge! Cette collaboration marque une étape importante vers l’objectif « zéro sans abri » du Conseil administratif. (...)

Sylvie Neidinger: Macron en silence sur le Protestantisme

(...) Jusqu'alors, les présidents s'en tenaient à un éloignement carrément physique entre le chef de l’Etat et le fait religieux comme conséquence de la Loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat. Loi qui venait mettre un terme à la situation concordataire de prise en charge. La gauche laïcarde en mange son chapeau. D'autant que le président Macron a comme programme de "réparer le lien abimé entre l'Eglise et l'Etat". (...) Par sa présence à la conférence des Evêques de France, on peut lire de la part de Macron une action politico-identitaire pour récupérer l'électorat catholique comme socle de sa politique. L'assise LREM - son parti internet- étant fragile comme le sable. (...) Quid des autres cultes? Le protestantisme est tout autant Historique et constitutif de la France! Le 31 octobre dernier, le silence de Macron fut remarqué à l'occasion du millénaire du protestantisme autour de Luther. (...) Ce supposé spécialiste du protestant Paul Ricoeur a très certainement raté l'occasion en tant que Président, d'un discours historique sur les racines protestantes du pays qui bien évidemment ne s'opposent pas ( plus) aux autres racines. (...)

Pascal Gavillet: Cannes 2018, la possibilité d'un nouveau départ

Il y aura Xavier Dolan avec son premier film en anglais, l'inamovible Sorrentino Paolo et Jacques Audiard avec un casting très américain, Jake Gyllenhaall en tête. Eh bien non! Ceux-ci ne seront pas là. Mais il y aura ceux-là, annoncés ce jeudi 12 avril. A savoir Godard, avec un film dont on n'a vu que deux (peut-être trois) images (dont une ci-dessus), Le Livre d'images, dont voici l'élégant synopsis: "Rien que le silence, rien qu’un chant révolutionnaire, une histoire en cinq chapitres, comme les cinq doigts de la main". Spike Lee, guère plus repassé par la Croisette depuis une vingtaine d'années (sauf erreur la dernière fois en 1999 avec Summer of Sam à la Quinzaine des réalisateurs) et qui y opérera son retour avec Blackkklansman. Et Hirokazu Kore-eda avec Shoplifters, énième histoire familiale de son cru, mettant cette fois en présence des voleurs. A leurs côtés - mon choix était purement subjectif, sauf en ce qui concerne Godard -, quinze autres longs-métrages seront en lice pour la Palme d'or au Festival de Cannes entre le 8 et le 19 mai. Il s'en ajoutera peut-être encore un ou deux. En 2017, The Square de Ruben Östlund avait ainsi rejoint la compétition in extremis, puis obtenu la Palme d'or. (...) Au-delà de ces annonces, je note que cette année, aucune production Netflix ne sera la bienvenue sur la Croisette

Edmée Cuttat: la 71e édition mise sur le renouvellement, l'Asie et Godard (...) A noter que seules trois femmes sur 15 hommes seront en lice pour la médaille tant convoitée, alors qu’on aurait pu en attendre davantage suite à l’affaire Weinstein. Refusant d’appliquer des quotas, le délégué général s’en est expliqué. "Il y a une différence entre les femmes cinéastes et la question #MeToo. il n'y aura jamais de sélection en discrimination positive pour des femmes" Rappelons enfin que Jean-Paul Belmondo et Anna Karina sont à l'honneur sur l'affiche du Festival de Cannes 2018, une photo de Pierrot le fou de Godard ayant été utilisée pour l’occasion.

Rodolphe Weibel: Une mise au point

Deux conceptions s’opposent pour résoudre le problème de capacité du nœud ferroviaire de Genève : la conception officielle, qui prévoit 3 étapes, coûtant au total 4,7 milliards, et notre contre-projet, qui ne compte qu’une étape, estimé à 740 millions (1/6ème). Puisqu’il suffit de dépenser 740 millions pour éviter 4,67 milliards, il serait absurde de commencer par dépenser les premiers 1,67 milliards de ces 4,67 milliards pour ensuite tout de même adopter la solution à 740 millions. En engageant la 1ère étape, de 1,67 milliard, les autorités, les administrations fédérale et cantonale, les CFF, s’engagent de facto dans les étapes 2 et 3. Comment pourront-elles soutenir, si on en arrive là, après avoir dépensé 1,67 milliards pour construire une gare souterraine à Cornavin... (TDG)

Créé: 13.04.2018, 10h45

Articles en relation

Olivier Perroux: Derrière un départ, une démocratie qui se meurt

Christophe Ebener: Pourquoi les pêcheurs s’opposent aux seabubbles. Alexandre de Senarclens: Ne perdons pas de vue les enjeux immédiats. Sylvain Thévoz: A quoi ressemblera votre vie si la droite gagne dimanche? Jean-Noël Cuénod: La faute de l’abbé Macron Plus...

Rémi Mogenet: Accidents évolutifs

La revue des blogs Daniel Warner: The US and Russia. Sylvie Neidinger: Macron, chef des dieux fait la paix avec l'Eglise. Jean Batou: La démocratie genevoise est-elle soluble dans l’argent trouble ? Pascal Décaillet: Soixante-huitards, passez votre chemin ! Plus...

Charly Schwarz: Partitocratie contre Démocratie, les 4 tares

Blogs à lire Djemâa Chraïti: Alléluia, les Réverbères de la Mémoire sont là ! Jacques-Simon Eggly: Aux urnes citoyens! Edméee Cuttat: "Fortuna", une histoire d'amour et de survie sur fond religieux et politique. Magali Orsini: Une campagne avec l'argent des autres. Claude Bonard: Quel sens donner à nos publications sur les réseaux sociaux ? Plus...

Murat Julian Alder: Non, Hervé Falciani n'est pas un lanceur d'alerte !

Bons blogs Olivier Perroux: Pour régler le problème de représentation femmes - hommes. Sylvain Thévoz: Conseil d'Etat: renversons la majorité et sa méthode ! Marie-France de Meuron: Le traitement des cystites par la confédération des médecines. Christina Meissner: Les échanges commerciaux à tout-va menacent directement la vie sauvage Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un Genevois poursuit Tesla après un accident
Plus...