Christophe Ebener: De braves bêtes, ces gros silures !

La revue des blogsJohn Goetelen: vers une liste 100% hommes en 2023 ? Toni Gambuzza: Union démocratique genevoise en marche. Pascal Holenweg: Normalisation ? Mireille Vallette: Hani Ramadan, les femmes et le Ministère.Herbert Ehrsam: Pourquoi l'UDC perd.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Christophe Ebener: De braves bêtes, ces gros silures !

(...) Les ancêtres de ces poissons étaient en effet déjà présents dans le bassin du Rhône il y a 8 millions d’années, mais ils ont disparu quelques millions d’années plus tard, en raison des grandes glaciations. Depuis les zones de replis autour des mers Noire et Caspienne, ils recolonisent ensuite les lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat, et plusieurs fleuves européens, dont le Rhin, mais pas le Rhône. Des périodes plus froides auraient à nouveau fait disparaître le silure du Rhin, il y a quelques centaines d’années. En 1968, l’introduction, par les humains cette fois, de silures issus du Danube devient le point de départ de la recolonisation de l’ensemble du bassin hydrographique du Rhône français par cette espèce. On le voit, les humains n’ont pas vraiment fait pire, ni même mieux, que les multiples variations du climat et les accidents géologiques. Quant à savoir si le silure et les autres espèces qui peuplent nos eaux sont indigènes ou pas, il vaudrait peut-être mieux ne pas se poser la question ! Et puis, contrairement à une idée reçue, les silures ne semblent pas constituer une menace pour la biodiversité locale. (...)

John Goetelen: vers une liste 100% hommes en 2023 ?

(...) LaL obtient le score de 3,26% des suffrages. C’est quoi, LaL? C’est LaListe. Elle présentait dix-neuf candidates. Une liste 100% féminine? LoL! Une liste de genre, communautariste, ça ne marche pas vraiment.(...) Je reconnais aux candidates de cette liste, inconnues en politique, un certain courage. Faut-il agir en symétrie? Faut-il présenter en 2023 une liste 100% masculine? Elle pourrait énumérer dans son programme tous les besoins spécifiquement masculins non pris en compte dans notre société. (...) La fin de l’ère victimaire, la réhabilitation des différences naturelles et du masculin, qui n’empêchent en rien l’égalité juridique et des chances, prendront des décennies et viendront davantage par une évolution culturelle, par des écrivains, des penseurs et penseuses, que par les aléas des échéances électorales. Donc non, pas de liste 100% testostérone en 2023. Du moins je l’espère.

Toni Gambuzza: Union démocratique genevoise en marche

(...) A cette heure, quel est l’héritage [d’Eric Stauffer] pour les années futures ? Hors MCG, une respectabilité des militants qui ne cherchent pas de bouc-émissaires à leur problèmes, des leaders de partis qui peuvent enfin mener leur réflexion au-delà du droit supérieur pour mener à bien une politique territoriale de l’emploi. Intra-muros, Le MCG doit ses gènes dominants à E.S. mais il ne peut se targuer de lui avoir livré son ADN. Comme toute filiation, apparaissent les digressions constituées par de nouvelles personnes donnant un élan intéressant pour ce parti qui surf toujours avec des idées sociales et économiques fortement imbriquées. Au contraire de ce qui a pu être dit, leur manque de lisibilité n’était que le reflet de dissensions internes qui devraient maintenant s’estomper. Ironie du sort, c’est bien des personnes traditionnellement de gauche et déçue par l’absence de fibre sociale d’E.S. qui ont rejoint les rangs de l’Alternative (+7 sièges) alors que la progression du PLR se marque surtout sur le recul de l’UDC (-3 sièges) l’Entente ne reprenant que deux petits sièges à cette formation désormais rescapée d'un infanticide politique. (...)

Pascal Holenweg: Normalisation ?

(...) Dans un édito pré-électoral, le Redac'chef de la "Tribune (encore) de Genève" évoquait la "quête d'un parlement enfin stable", mais est-ce de la stabilité qu'on attend d'un parlement, ou du courage, de l'inventivité et de l'intelligence ? Et l'édito du "Temps" de samedi invitait à "mettre fin à l'aventurisme genevois", mais outre que l'"aventurisme" est comme une seconde nature de la Parvulissime depuis bientôt 500 ans, il ne s'agit pas d'y mettre fin, mais de lui donner un sens, une direction. Il n'y avait pas de majorité stable dans le parlement sortant, fait de trois blocs eux-mêmes traversés de contradictions : la gauche, la droite démocratique, la droite populiste, Il n'y a toujours pas de majorité stable dans le nouveau parlement, et alors ? Dans le système politique qui est le nôtre, le travail que le parlement est incapable de faire, ou de faire conformément aux voeux du peuple, c'est le peuple lui-même -disons : sa part politiquement active, et donc minoritaire- qui le fait. Gageons qu'avec le parlement sorti des urnes ce week-end, ce "peuple politiquement actif" aura fort à faire. D'autant qu'il est fort minoritaire, au sein du "peuple réel". Genève, c'est une République de 500'000 habitant dont la moitié n'ont pas le droit de vote… Mireille Vallette: Hani Ramadan, les femmes et le Ministère

« La femme en islam: quelle dignité ? ». Hani Ramadan conviait les amateurs samedi dans sa mosquée à découvrir l’immense respect des femmes dans l’islam. Une invite à laquelle je n’ai pas résisté. C’était aussi un premier anniversaire: depuis le 8 avril 2o17, l’imam est interdit d’entrée en France. Il se rebiffe sans trêve contre cette injustice. (...) Nous voilà donc six à huit sur le pas de porte de la mosquée, après la conférence. Comme d’habitude les thèmes se mêlent (moi-même j’en ai tant à soulever). Après le traditionnel : vous êtes chrétienne? on passe aux questions-réponses, dans le désordre. Moi à un jeune homme : êtes-vous pour la polygamie ? (...) A propos de lapidation je leur montre un livre de Hani que j’ai pris avec moi, La Miséricorde en islam. « Dans ce livre, Hani Ramadan raconte deux lapidations ordonnées par Mahomet … Les coupables avaient avoué… » Mahomet et leur bienaimé cheikh pris la main dans le sac: ils n’en reviennent pas, ils ne peuvent me croire… Surtout que Hani avait encore rappelé que vu les règles de l’islam « la lapidation est pratiquement inapplicable». - Montrez… Vous n’avez lu qu’une phrase… Qu’est-ce qu’il y a avant ?... Il faut mettre dans le contexte. » Mes interlocuteurs concluent que je ne veux pas comprendre. Trop encombrée par mes préjugés. Le plus fou, c’est cette impression qu’ils sont sincères. Qu’il est inimaginable pour eux que le Coran, le prophète et l’islam en général disent la moindre chose répréhensible. Mais comment lisent-ils ?

Herbert Ehrsam: Pourquoi l'UDC perd

En fin de compte, si Lénine voulait fournir la corde aux pays capitalistes pour qu'ils se pendent, les partis de gauche sont arrivés a presque atteindre se but par la voie démocratique avec l'aide ou la complicité de certains partis de droite. Le Canton de Vaud, par sa nouvelle constitution, a accordé le vote aux étrangers, le résultat est que les exécutifs cantonal et communale sont passés à une majorité de gauche. Genève n'a accordé le vote aux étrangers qu'au niveau communal et la Ville de Genève est à gauche, pour le Canton toujours à droite. (...) Quand on veut détruire un système, il y a deux méthodes ... la guerre ou l'infiltration de tous les étages du pouvoir du système.

Charly Schwarz: L’individualisation favorise l’abstention.

C’est la culture du « chacun son choix» et non pas du « chacun pour soi». Dans tous les domaines de la vie, les individus se veulent originaux, ils veulent réfléchir leurs choix et pas se les laisser dicter par la tradition, leurs parents, les habitudes, les maîtres à pensée, les institutions … Ces choix ne sont en rien automatiques ou déterminés d’avance, ils se font dans le tâtonnement et les hésitations, chacun estimant avoir le droit de faire ses expériences, d’éprouver ce qui fait sens pour lui. Avant de se décider, aussi bien en matière familiale que professionnelle, religieuse ou politique, chacun veut avoir de bonnes raisons d’agir. En matière politique, cette montée de l’individualisation favorise l’abstention. (TDG)

Créé: 17.04.2018, 13h50

Articles en relation

Bruno Hubacher: Après l’Afghanistan, l’Iraq, la Libye, la Syrie, à qui le tour ?

Bons blogs Claude Bonard: Un Genevois devenu général français envahit Genève. Herbert Ehrsam: Genève ... à gauche toute ! Marie-France de Meuron: Qui détient le coeur de la médecine ? Jean-Michel Olivier Retour vers l'enfance. Plus...

Sylvain Thévoz: Dites-leur bien que nous sommes des hommes, pas des animaux

La revue des blogs Esther Hartmann: Pourquoi se lever ce dimanche. Houda Khattabi: Et les femmes dans tout ça? Andreas Dekany: Nouveau triomphe de Viktor Orbàn. Vincent Strohbach: Campagne tronquée. >Pascal Carlier: Pas de réplique russe... Plus...

Claude Bonard: François Hollande et les sarcasmes, les leçons du pouvoir

Blogs toujours Esther Alder: un abri estival accueille les sans domicile fixe. Sylvie Neidinger: Macron en silence sur le Protestantisme. Pascal Gavillet: Cannes 2018, la possibilité d'un nouveau départ. Edmée Cuttat: la 71e édition mise sur le renouvellement, l'Asie et Godard. Rodolphe Weibel: Une mise au point. Plus...

Rémi Mogenet: Accidents évolutifs

La revue des blogs Daniel Warner: The US and Russia. Sylvie Neidinger: Macron, chef des dieux fait la paix avec l'Eglise. Jean Batou: La démocratie genevoise est-elle soluble dans l’argent trouble ? Pascal Décaillet: Soixante-huitards, passez votre chemin ! Plus...

Charly Schwarz: Partitocratie contre Démocratie, les 4 tares

Blogs à lire Djemâa Chraïti: Alléluia, les Réverbères de la Mémoire sont là ! Jacques-Simon Eggly: Aux urnes citoyens! Edméee Cuttat: "Fortuna", une histoire d'amour et de survie sur fond religieux et politique. Magali Orsini: Une campagne avec l'argent des autres. Claude Bonard: Quel sens donner à nos publications sur les réseaux sociaux ? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.