Le chemsex fait des ravages chez les gays

DroguesLa pratique qui associe sexe et drogues synthétiques se démocratise en Europe. En Suisse aussi. Vidéo.

Vidéo: Catherine Cochard / NXP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le chemsex associe le sexe à la prise de drogues de synthèse. Depuis une dizaine d’années, le phénomène a pris de l’ampleur au sein de la communauté gay. Il s’agit d’une véritable démocratisation favorisée par des applications comme Grindr ou Scruff, et par l’accès facilité sur Internet à des produits bon marché. Stimulantes et euphorisantes, ces substances augmentent la pression artérielle et accélèrent la fréquence cardiaque. Elles ont aussi un effet désinhibant et peuvent pousser les consommateurs à adopter des comportements à risque.

Décès par overdose

Outre le risque important de contracter des maladies sexuellement transmissibles, le chemsex est également à l’origine d’un nombre croissant de décès par overdose, accident ou arrêt cardiaque suite à un mauvais mélange de substances. D’abord observée à Londres, la pratique du chemsex s’est étendue aux autres métropoles européennes. La Suisse ne fait pas exception, Zurich figurant en bonne place dans le classement des villes d’Europe les plus touchées par la consommation de drogues de synthèse. (nxp)

Créé: 16.06.2017, 07h49

Articles en relation

Les drogues toujours plus dangereuses et mortelles

Europe L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies s'inquiète du nombre de décès dus à la consommation de substances illicites. Plus...

Les délinquants ivres ou drogués pas plus punis

Suisse L'UDC voulait modifier le Code pénal afin que les délinquants ne puissent pas voir leur peine atténuée en raison de leur état. Plus...

Ce que la Suisse peut apporter à l'ONU en matière de drogues

Drogues La Confédération siégera à la Commission des stupéfiants des Nations Unies. Quels sont les enjeux? Plus...

Les brutes se droguent pour bastonner encore plus

Suisse Voyous et hooligans prennent diverses drogues qui les désinhibent et les rendent plus agressifs. Des cocktails explosifs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.