Charly Schwarz: Partitocratie contre Démocratie, les 4 tares

Blogs à lireDjemâa Chraïti: Alléluia, les Réverbères de la Mémoire sont là ! Jacques-Simon Eggly: Aux urnes citoyens! Edméee Cuttat: "Fortuna", une histoire d'amour et de survie sur fond religieux et politique. Magali Orsini: Une campagne avec l'argent des autres. Claude Bonard: Quel sens donner à nos publications sur les réseaux sociaux ?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Charly Schwarz: Partitocratie contre Démocratie, les 4 tares

Montesquieu insistait sur la séparation des pouvoirs, idéal à atteindre pour garantir les libertés citoyennes. En abattant toutes les cloisons entre ces pouvoirs, la partitocratie a annulé la démocratie. Par rapport à l’idéal démocratique, la partitocratie constitue donc une régression. Et non, comme elle le prétend trop souvent, son accomplissement définitif. A la lecture des disciples de Marco Minghetti, je constate quelques tares à la partitocratie : Première tare: Les “démocraties” multipartites ont œuvré pour que soient exclues de l’administration toutes les personnalités compétentes. (...) Deuxième tare: le personnel administratif est recruté trop exclusivement parmi les juristes (...) Troisième tare: le personnel administratif, recruté par les instances partisanes, se ligue et intervient lourdement dans les mécanismes de la décision politico-administrative ou bloquent la machine étatique pour obtenir des avantages de toutes sortes, salariaux ou autres. (...)

Djemâa Chraïti: Alléluia, les Réverbères de la Mémoire sont là !

Hauts et élancés, dans leur forme majestueuse, les Réverbères de la Mémoire de Melik Ohanian sont déjà installés au Parc Trembley et seront inaugurés, le vendredi 13 avril. Pour finir ma série sur un poète ou auteur par Réverbère, neuf au total, je clôture avec un invité et pas des moindres – Serge Venturini- poète philosophe, traducteur arménien-français, passeur de cultures et qui nous présente le poète résistant : Missak Manouchian. (...) Son itinéraire a été celui d’un errant entre le génocideur turc et le bourreau nazi, d’un orphelin déchiré certes, mais sans cesse entreprenant, intrépide et déterminé, et ceci dès l’enfance, en raison du génocide arménien perpétré par le gouvernement des Jeunes-Turcs en 1915. Si son dernier regard s’est tourné vers l’Arménie car il était Arménien, il mourut pour son pays d’accueil, en vrai patriote. « Bonheur à ceux qui vont nous survivre, a-t-il écrit, et goûter la douceur de la Liberté et de la Paix de demain. »

Jacques-Simon Eggly: Aux urnes citoyens!

(...) Référendum et de l’Initiative d’autre part. Ces deux instruments directs furent, à l’origine, institués afin de permettre aux minorités sous-représentées d’en appeler au peuple sur des sujets leur tenant à cœur. L’utilisation a, depuis, été largement détournée de ce but. Mais, ce qu’il faut comprendre est que ces deux branches de l’expression démocratique vont ensemble, procèdent du même privilège et de la même responsabilité citoyenne. Bouder l’élection des représentants, —-députés et Conseillers d’Etat—, c’est ne plus croire vraiment en notre démocratie unique en son genre; c’est afficher une méfiance irraisonnée, c’est ne plus vouloir exprimer que ses humeurs éventuelles sur tel ou tel sujet en votation. C’est démissionner de sa responsabilité citoyenne. Voilà pourquoi le coup de sonde est inquiétant qui, à Genève, laisserait entrevoir une participation très basse pour l’élection du Grand-Conseil et pour le premier tour de l’élection au Conseil d’Etat. (...)

Edméee Cuttat: "Fortuna", une histoire d'amour et de survie sur fond religieux et politique

Fortuna est une Ethiopienne de 14 ans. Sans nouvelles de ses parents depuis son arrivée à Lampedusa en Italie, elle est accueillie en Suisse avec d’autres migrants de diverses origines à l’Hospice du Simplon, à 2 000 mètres d’altitude. Les Frères catholiques les hébergent pour l’hiver en attendant que leur situation soit régularisée par les institutions helvétiques. C’est là que l’adolescente rencontre Kabir, un réfugié africain de 26 ans dont elle tombe amoureuse. Ils se voient en cachette jusqu’au jour où Kabir disparaît. Les chanoines, dont l’un est interprété par Bruno Ganz, vont tenter de guider Fortuna dans un choix difficile. (...) Surfant sur les dogmes religieux et politiques, l’intrigue, se déroule à un rythme lent, méditatif. Tout est vu à travers les yeux de Fortuna, une jeune fille forte et déterminée, incarnée avec talent par Kirist Syum Beza, découverte à Addis Abeba,..

Magali Orsini: Une campagne avec l'argent des autres

Une partie du groupe "Ensemble à Gauche" au Grand conseil, pilotée par le mouvement SolidaritéS, se permet de fustiger "le flot d'argent dans la campagne" alors qu'elle prive depuis deux ans sa composante "La Gauche" de 75% des jetons de présence et de la totalité des indemnités qui lui reviennent, soit en tout CHF 52.213. Le Tribunal de première instance a pourtant été limpide au sujet de l'appartenance de l'élue de "La Gauche" à ce groupe jusqu'à la fin de la législature. Mais les responsables font la sourde oreille et ne daignent pas répondre à notre avocat. "La Gauche" a donc été contrainte, à son grand regret, d'actionner à nouveau la justice...

Claude Bonard: Quel sens donner à nos publications sur les réseaux sociaux ?

(...) Que dire en résumé... passer d'un point d'histoire ancienne à la saga des Vélib genevois pour ensuite traiter de l'indicible avec la tragédie d'Izieu, pour revenir ensuite au sauvetage des oiseaux menacés et terminer par une vidéo traitant de l'état d'esprit actuel de la société polonaise... je m'interroge... Ai-je raison d'avoir publié pêle-mêle ces informations qui me parlent? elles ne touchent peut-être que moi... est-ce une raison pour envahir les pages Facebook de mes amis ? Est-ce ça l'immédiateté des réseaux sociaux ? Où sont ces vraies valeurs ? Ce matin je doute encore en regardant d'un oeil critique mon activité facebookienne de la journée d'hier. Le tragique y rejoint le futile, l'anecdote y succède à l'actualité, le sérieux à la légèreté. Est-ce le vrai reflet de notre monde, ou seulement un miroir en trompe - l'oeil ? Où se situe la vérité, dans mon univers personnel, dans notre quotidien à tous ?... je n'ai pas la réponse sauf que demain, je sais que je recommencerai de même. Est-ce un bien ? est-ce un mal, je ne sais…

Stéphane Guex-Pierre: Votez pour moi !

Je n'ai pas répondu au trois quarts des questionnaires orientés envoyés aux candidats. Je ne me suis pas davantage exposé sur Facebook. Je n'ai pas découvert les problèmes des Genevois ces derniers mois. Je ne me suis pas récemment découvert une âme féministe. Je n'ai pas distribué le moindre croissant (ou raclette, ou verre de blanc, ou mandarine, ou que sais-je), telle une aumône, à d'éventuels électeurs dont j'aurais ainsi espéré acquérir le vote. Je n'ai pas sorti - tel un lapin d'un chapeau - une initiative de derrière les fagots, alors que j'aurais pu le faire depuis longtemps. Je n'ai fait aucune photo avec un chien. Je n'ai distribué aucun ballon à aucun enfant. Je n'ai fait aucune promesse que je ne pourrais tenir. Je n'ai pas changé de parti pour avoir une chance d'être élu. Je n'ai assisté à aucun match de hockey. Je n'ai pas plus fréquenté les évènements artistiques que d'habitude. Je n'ai caressé quiconque dans le sens du poil. Je n'ai pas changé. Votez pour moi.

Esther Hartmann: Il est temps de voter

Sur le dernier stand auquel j'ai participé en tant que candidate au Grand Conseil, j'ai entendu un monsieur d'un certain âge me dire qu'il choisissait de ne plus voter car cela ne servait à rien. Lorsque j'entends cette réponse, je me sens frustrée, irritée et déçue Frustrée car je pense à ceux qui aimeraient tant voter dans ce monde et qui ne le peuvent pas. Déçue car le travail entrepris par les élus dont je fais partie (en tant que députée suppléante et conseillère municipale) demeure méconnu et sujet à des préjugés. En tant que politique, je m'engage et je participe activement à la vie civile, je défends les valeurs de mon parti (protection de l'environnement, respect de toutes les diversités, solidarité, accès aux soins pour tous,..) (...) (TDG)

Créé: 10.04.2018, 07h47

Articles en relation

Maurice-Ruben Hayoun: La Shoah à l’Est, regards d’Allemands

La revue des blogs Sylvain Thévoz: La démocratie s'achète-t-elle? Jean-Philippe Accart: La vie sur abonnement. Mauro Poggia: Chômage en baisse en mars 2018. Pascal Décaillet: Le dogme libéral mérite des contrepoids. Hélène Richard-Favre: Un film, un livre, la prière en question Plus...

Murat Julian Alder: Non, Hervé Falciani n'est pas un lanceur d'alerte !

Bons blogs Olivier Perroux: Pour régler le problème de représentation femmes - hommes. Sylvain Thévoz: Conseil d'Etat: renversons la majorité et sa méthode ! Marie-France de Meuron: Le traitement des cystites par la confédération des médecines. Christina Meissner: Les échanges commerciaux à tout-va menacent directement la vie sauvage Plus...

Claude Bonard: La haine politique au pays de Frédéric Chopin

La revue des blogs Marko Bandler: Les 621 de l'ombre contre les 31 de la lumière. Mireille Vallette: Les femmes du prophète ou la misogynie céleste. Diane Barbier-Mueller: L’apprentissage n’est pas un plan B. René Longet: RTS, quelle suite après le 4 mars? Adrien Faure: La conception usagiste de la propriété. Ronald Zacharias: Fonds de campagne. Plus...

Jean-Noël Cuénod: Le chat pose sa griffe sur le XXIe siècle

Blogs à lire Antoine Vielliard: Scolarisation des Genevois de France : le double discours. Rémi Mogenet: David Lynch et les rêves délirants.Rolin Wavre: Conservatisme acharné. Edmée Cuttat: Décevant "Gaston Lagaffe" Plus...

Pierre Jenni: Discours d'Emmanuel Macron sur l'IA

Bons blogs John Goetelen: Affiches de campagne. Ronald Zacharias: 'America First', 'Genève d'abord'. Demir Sönmez: Un prix Nobel turc au service d'Erdogan. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Arrestations dans l'affaire des cinq femmes tabassées
Plus...