Bienvenue dans la maison hantée... masochiste

Etats-UnisAu «manoir McKamey», en Californie, des gens viennent de loin pour se faire maltraiter jusqu'à ce qu'ils craquent.

Un extrait de la vidéo consacrée au Manoir McKamey sur le site du «Guardian».

Un extrait de la vidéo consacrée au Manoir McKamey sur le site du «Guardian». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Au manoir McKamey, des gens paient pour être kidnappés, attachés, masqués, giflés et maintenus sous l'eau lors d'une 'visite' de huit heures». Le Guardian consacre vendredi 30 octobre un article à une maison hantée «de l'extrême».

Accompagné d'une vidéo éprouvante (âmes sensibles s'abstenir), l'article se penche sur les «visites» masochistes organisées dans une maison de la banlieue de San Diego (Californie). Celles-ci sont entièrement filmées pour que les participants puissent ensuite se voir souffrir. Ils payent leur droit d'entrée en nourriture pour chiens exclusivement, et celui qui «tient» le plus longtemps a gagné. Bon à savoir: «Il n'y a pas de 'code' en place pour mettre fin» à l'expérience. Ce sont les tortionnaires qui décident ou non de prendre en compte les supplications.

«Vivre son propre film d'horreur»

«Sur les dix dernières années, le manoir a accueilli une poignée de visiteurs chaque weekend, les défiant de rester pendant les 8 heures du 'tour'. Des 'Marines', des flics, des bikers, des plombiers, des femmes au foyer, des esthéticiennes - tous ont essayé, aucun n'a réussi» à tenir tout le long. Le succès de l'expérience, bien que jugée très dangereuse par de nombreux internautes, est notable: le Guardian mentionne une liste d'attente de 27'000 personnes pour vivre cet enfer.

Selon l'inventeur du concept Russ McKamey, un vétéran de la Marine américaine, «tout le monde est blasé à propos de ce qui se passe dans le monde. Les gens ont besoin d'un relâchement en toute sécurité. Il s'agit de créer une expérience cinématographique et donner l'impression aux gens qu'ils vivent leur propre film d'horreur. Les films ne nous font plus peur. c'est très difficile d'obtenir des émotions de la part des gens». L'idée est donc de générer l'anxiété, la peur, la révulsion, puis le soulagement quand ça s'arrête.

Pour y parvenir: provoquer un stress physique et psychologique jusqu'à ce que les gens craquent. Les couvrir d'insectes, les gifler, leur arracher les cheveux, bander leurs yeux et les pousser dans un labyrinthe où ils sont obligés de ramper... «C'est une performance théâtrale en direct, nuance ensuite McKamey. Ce n'est pas réel. Si on faisait vraiment du mal, on nous obligerait à fermer». Pourtant, les mises en scènes (avec des insectes, dans des isoloirs, avec de la nourriture qu'on force à manger), sont bien réelles note le journaliste.

«Un challenge»

Qui sont ceux qui acceptent (et signent une autorisation préalable) de se faire battre, humilier, d'avoir la tête maintenue dans de l'eau usée ou de manger leur vomi?

Une participante, qui a supplié d'arrêter après quelques heures, bafouille une fois revenue à la réalité, en pleurs et couverte de bleus «c'était vraiment trop. Vraiment trop». Elle écrira plus tard sur Facebook qu'elle ne regrette pas l'expérience, même si c'était la chose la plus terrifiante qui lui soit jamais arrivée. «Je suis si contente de l'avoir fait, et j'ai tenu 4 heures!» se félicite-t-elle.

«Certains escaladent l'Everest, ça c'est un autre challenge», explique l'une d'elle. «Vous voulez être la première personne à y arriver. Dans votre tête c'est de la torture, mais c'est un spectacle». N'est-ce pas vraiment de la torture?, demande le journaliste. «Je suis masochiste. Une bonne partie ne me dérange pas».

Lire l'intégralité de l'article sur le site du Guardian (en anglais) (nxp)

Créé: 31.10.2015, 01h17

Articles en relation

La location des catacombes par Airbnb est controversée

Paris L'opposition demande d'annuler la privatisation d'une nuit aux Catacombes par Airbnb, à l'occasion d'Halloween. Plus...

Une nuit dans les Catacombes, le pari d'Airbnb

Paris Le site de partage de logements Airbnb a mis au concours une nuit dans les Catacombes pour Halloween. Avis aux amateurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

En droit suisse, un homme ne peut être violé
Plus...