Antoine Vielliard: Scolarisation des Genevois en France

Les blogs de la TribuneCharly Schwarz: Quelle valeur fiscale pour Genève ? Bernard Comoli: controverse antipaludique. Marie-Agnès Bertinat: Les citernes de la honte! Jean-Claude Ruckterstuhl: Transports accompagnés . Olivier Emery: Reconnaissance. Adrien Faure: Brice Touilloux.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Antoine Vielliard: Scolarisation des Genevois en France

La scolarisation des enfants des Genevois vivant en France a été très longuement discutée la semaine dernière lors des rencontres de l'instance politique de coopération du Comité Régional Franco Genevois à Annecy (CRFG). Le Président du Conseil d'Etat a du très longuement s'expliquer. Il a contesté les chiffres que j'avance sur le fondement d'une étude qui date d'il y a 4 ans - une éternité à l'échelle de la croissance démographique vertigineuse de notre agglomération - et en n'abordant que la question des élèves du primaire alors même que la décision concerne également le secondaire. Mais au final, nous parlons bien des mêmes chiffres puisqu'il avance un effectif de 900 élèves de primaires très proche de celui que j'avance pour le primaire. Par ailleurs, il semble également contester les hypothèses de croissance sur lesquelles je fonde mes estimations. Pourtant d'après le DIP le nombre de demandes de dérogation a augmenté de près de +25% cette année, et d'après les données électorales le nombre de Genevois vivant en dehors du canton a augmenté de +7% par an ces deux dernières années et de +5,7% par an sur les 10 dernières années. Des chiffres très proches de l'hypothèse retenue de +6% par an. Le CRFG a décidé de mettre en place un groupe de travail qui rendra ses conclusions à l'automne pour mieux évaluer l'ampleur du phénomène et qui devra naturellement discuter des modalités de financement ou de la mesure elle-même. A l'automne le Conseil d'Etat et le Grand Conseil seront renouvelés. Plusieurs familles qui ont reçu des lettres de refus de dérogation font actuellement des recours auprès des chambres administratives genevoises. (...)

Charly Schwarz: Quelle valeur fiscale pour Genève ?

L'administration genevoise propose un taux unique à 13%. Je pense qu’avant d’établir un taux d’imposition, nous devrions définir la Genève que nous souhaitons et sur cette base définir la valeur fiscale des atouts de Genève. Ma proposition : Stabilité politique 3,89, Infrastructure efficace: 3,02; Localisation idéale et accès facile: 2,67; Qualité de la vie, loisirs et offre culturelle: 2,27; Personnel hautement qualifié: 1,44; Education et formation: 0,96; Atmosphère internationale: 0,75. Soit 15%!

Bernard Comoli: controverse autour d'un brevet antipaludique

Le 21 février dernier, à Munich où il a son siège, l'Office Européen des Brevets – OEB, a organisé une "Procédure orale" * pour entendre les représentants de l'Institut de Recherche pour le Développement – IRD (1) - et ceux de France Libertés (2). Dès octobre 2015**, cette ONG s'est opposée à la délivrance d'un brevet sur la molécule antipaludique Simalikalactone E (ou SkE) isolée par les chercheurs de l'IRD. Une substance tirée du Quassia Amara, un arbuste amazonien. Cette plante, appelée Couachi en Guyane, est utilisée en médecine traditionnelle. Au cours de cette rencontre l'OEB a reconnu la validité du brevet. (...) France Liberté qui dénonce-là un cas de biopiraterie : un brevet étant une privatisation du vivant et des savoirs traditionnels, surtout quand les communautés concernées n'ont pas donné leur consentement préalable à une telle opération. Lors de la rencontre de Munich, l'IRD s'est opposé à la prise de parole d'un autochtone Wayana qui demande justice pour les Amérindiens et leurs savoirs ancestraux.(...)

Marie-Agnès Bertinat: Les citernes de la honte!

(...) Le sommet a même été atteint en 2012 lorsque Stéphane Valente, alors conseiller municipal UDC à Vernier, entame une grève de la faim pour dénoncer cette situation absurde et risquée. Sur la base de différents rapports d’experts, l’élu affirme que rien ne s’oppose au démantèlement de ces citernes. Il suffit pour cela que le Conseil d’Etat le décide. Un mois plus tard, il stoppera sa grève, le Grand Conseil ayant décidé, par le biais d’une motion, de déplacer ces cuves d’hydrocarbures. Ensuite? Rien ne bouge. Une nouvelle fois. Mais en janvier 2017, face à la menace terroriste, les élus de Vernier votent, à l’unanimité, une résolution demandant un renforcement des mesures de sécurité des sites de stockage pétrolier. (...) Un an plus tard, rien ne se passe. Les citernes sont toujours là, elles représentent toujours un risque évident, le Conseil d’Etat se dit impuissant, la volonté populaire n’est pas respectée et le privé l’emporte sur le public. Pire, d’ici quelques mois devrait débuter la construction d’immeubles d’habitation, dans le quartier de l’Etang, tout à côté des citernes. Quelque 1000 logements et 2500 emplois y sont prévus. Ça fait froid dans le dos.

Jean-Claude Ruckterstuhl: Pour des transports accompagnés financièrement accessibles

(...) Rappelons simplement que cette somme de 500 francs par an a été réfléchie, mise en œuvre et introduite dans la LAMAL dans les années 90. Il y a plus de 25 ans. On doit bien constater que cela ne signifie plus grand-chose et que ce n’est plus du tout adapté, elle paraît même invraisemblable pour des transports qui ont triplé, voire quadruplée, depuis les années 90. Dès lors comment ce soigner à des à des tarifs pareils ? (...) Concernant la fondation AGIR que je préside et dirige bénévolement sur le plan opérationnel depuis dix ans, et qui s’occupe de réaliser des transports les meilleurs marché possible du canton, nous avons longuement réfléchi sur les possibilités qu’il y aurait d’avoir des transports moins chers. Nous sommes ainsi parvenus à établir que si les personnes payaient le tarif comparable à celui d’un transport public, majoré d’une petite plus-value (pris en charge de la porte de son domicile jusqu’au lieu de soins, est une réelle plus-value) c’est-à-dire un tarif de 8 francs facturé au client, donc 16 francs l’aller-retour. À ce tarif-là, on peut s’offrir aussi bien des soins qu’une vie sociale relativement large. Bien entendu, le prix coûtant d’un transport n’est pas 8 francs... (...)

Olivier Emery: De la requête à la reconnaissance

Prendre un enfant par la main... Qui se souvient de cette fort belle chanson d'Yves Duteil ? Voici près de six semaines que notre bébé d'accueil a posé sa minuscule valise chez nous. Comme un bouton de fleur au sortir de l'hiver notre petit trésor âgé de sept mois s'ouvre gentiment à la joie de vivre. Quel bonheur de découvrir sur son visage toujours plus de sourires. Un sourire qui grandit au point de dévorer sa gracieuse face de (très jolie) princesse. La prudence circonspecte fait place à la curiosité confiante. La posture hypertonique à la souple rondeur.(...)

Adrien Faure; Brice Touilloux sur le salariat, l’autoentrepreunariat, le socialisme

(...) Je m’appelle Brice Touilloux, j’ai 28 ans, j’habite Lausanne et je suis médecin au CHUV. J’ai milité à la Jeunesse Socialiste Genevoise de 2012 à 2014. Je me définis moi-même comme marxiste fortement attaché à la dialectique, donc usant au maximum de la critique. D’origine sociale précaire, je suis maintenant dans le méandre des classes intermédiaires. Adrien Faure: Pourquoi faudrait-il abolir le salariat ? (...) L’abolition du salariat seulement sous sa forme classique n’est pas un objectif absolu qui permet de mettre fin à l’exploitation de l’Homo Sapiens par l’Homo sapiens. Nous remarquons qu’avec des formes de salariat cachées, sous la dénomination de « autoentrepreneur » (via Uber, etc.), des personnes sont totalement exploitées et ne maîtrisent pas leur travail. (...) AF. Imaginons une révolution prolétarienne socialiste... (...)

Pascal Holenweg: « Le Plaza ne doit pas mourir », on recourt

(...) Il faut bien, aujourd'hui, rappeler au gouvernement genevois sortant un principe, fondamental de la démocratie telle qu'elle est (ou devrait être) défendue dans cette République : "in dubio pro populo" (dans le doute, c'est au peuple de décider). Le Conseil d'Etat, et le Grand Conseil sont maîtres de leurs propres recommandation au peuple, mais tenus de laisser le peuple décider : s'ils sont opposés au contenu d'une initiative, qu'ils le disent, l'assument et proposent aux citoyennes et citoyens de la repousser, quitte à lui proposer un contre-projet -mais qu'ils ne se cachent pas, pour complaire aux propriétaires d'un ensemble architectural et d'un lieu culturel méritant toute protection, derrière des arguties juridiques qui ne trompent personne, pas même ceux qui s'y livrent. A au moins deux reprises, la Ville de Genève (soit, respectivement, son Conseil administratif et son Conseil municipal) a fait montre de son opposition à la démolition de la salle du "Plaza", et de son engagement pour son maintien comme salle de cinéma. (...)

Gérard Meyer: Qui va triompher, Trump ou la démocratie ?

(...) Comme ce n’est pas son incompétence qui va le faire tomber (si cela avait dû être le cas, ce serait fait depuis longtemps) alors qu’est-ce qui le menace ? Sont-ce ses accointances plus que louches avec le pouvoir russe au travers de tous les oligarques proches de Putin avec lesquels il a fait affaire ? Découvrira-t-on par quels liens Putin le tient en laisse ? Sont-ce les nouvelles révélations sur la façon dont la Société Cambridge Analytica a manipulé les élections présidentielles en ciblant les profils facebook d’électeurs indécis dans les « swing states » ? Ou encore les révélations de ces femmes qui ont eu des relations troubles avec lui et qui ont été soit agressées physiquement, soit manipulées, par avocats interposés, afin d’acheter leur silence ? Personne ne le sait encore mais le nœud coulant se resserre chaque jour un peu plus autour de son cou. (...) (TDG)

Créé: 23.03.2018, 12h15

Articles en relation

Jacques-Simon Eggly: La Russie sœur difficile mais soeur

La revue des blogs Esther Hartmann: Lettre à une enfant placée. Xavier Comtesse: Apple Watch contre Baselworld: une victoire sans combat ! Sylvain Thévoz: Laïcité, Maudet dégoupille la grenade. Marko Bandler: Mon Dieu ! Voilà qu’on reparle de laïcité… Plus...

Magda Lena: Le bus 231 relie Jérusalem à Bethléem

Flot de bons blogs Olivier Cohen: Un maire qui s’affiche, des affiches qui s’arrachent . Jean-Dominique Michel: Solitude et dérive du pouvoir.. Jean-Michel Olivier: La littérature en spectacle. Edouard Cuendet: Littérature de proximité. Pascal Carlier: La "démocratie européenne". Daniel Warner: Is the Medium Really the Message? Plus...

Olivier Baud: Des camps scolaires pérennes et gratuits, c’est possible!

La revued es blogs Houda Khattabi: Coopération sanitaire, où en sommes-nous? John Goetelen: Le pogrom numérique. Rémi Mogenet: Jupiter Président. Michel Lambert: Poutine fauteur de guerres ou victime ? Marie-France de Meuron: Réflexions sur la science post-moderne. Pascal Décaillet: Alors, ils ont ciblé AET... Plus...

Didier Bonny: « La Ch'tite famille »: pas « chi » pire

Blogs à lire Djemâa Chraïti: « Vous m’avez rendu toute ma dignité ». Jean-Noël Cuénod: Justice–Triste tropisme des procureurs de la Toile. Pascal Décaillet: Candidats, faites-nous aimer la politique ! Joëlle Fiss: Dédicace spéciale à tous les alumnis de HEI Plus...

Anne Cendre: Parler suisse

Blogs en vue Marko Bandler: Smartvote : et si on faisait de la politique ? Edmée Cuttat: Dubosc drague Alexandra Lamy. Marie-France de Meuron: Qu’est-ce que la médecine des mauvais souvenirs ? Simon Brandt: Budget municipal 2018 : un excédent en trompe l’œil Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...