André Duval: Liberté des fonctionnaires, Maudet n'y va pas de main morte

Les blogs de la TribuneEn d'autres termes, il vous est formellement interdit de critiquer, de faire part de quelque dysfonctionnement que ce soit…

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

André Duval : Maudet n'y va pas de main morte Ca rigole pas dans le Département de Monsieur Maudet Ses collaborateurs ont intérêt à se la coincer et à obéir au doigt et à l'œil...alignés couverts, la main sur le pli du pantalon! Les fonctionnaires du Département ont reçu il y a peu, une série de directives qui ne sont pas piquées des vers. Ainsi, celle qui les avertit clairement sur leur devoir de réserve: Rappels sur le devoir de réserve : Le devoir de réserve est une composante du devoir de fidélité du collaborateur. Il appelle les précisions suivantes. Le collaborateur doit s'abstenir, dans le cadre de sa fonction mais également dans le cadre privé, de tout propos ou acte qui peut porter préjudice à l'Etat et doit prendre soin de s'exprimer avec le tact et la bienséance requis. Jusque là, on peut comprendre, mais la suite laisse songeur… Le devoir de réserve impose au collaborateur de respecter sa hiérarchie et de lui obéir. De la même manière, le collaborateur s'abstiendra de critiquer, de quelque manière que ce soit, les décisions politiques, administratives ou judiciaires prises. Il doit, en particulier, s'abstenir de faire état de ses opinions personnelles sur des questions relatives à son activité ou d'avoir des comportements incompatibles avec la dignité, l'impartialité ou la probité. (…) En d'autres termes, il vous est formellement interdit de critiquer, de faire part de quelque dysfonctionnement que ce soit…

Adrien Faure : Pourquoi je ne soutiens plus les trotskistes de Der Funke Il m'est régulièrement arrivé de défendre les mêmes positions que les trotskistes de Der Funke, et même, parfois, de faire front avec eux dans des débats internes contre des membres plus proches du social-libéralisme que du socialisme. Toutefois, il faut bien admettre qu'à présent que les tendances plus modérées sont moins présentes au sein de notre parti, les funkistes ne cachent plus leurs travers… En faisant voter par une majorité de notre assemblée l'interdiction aux membres de la Jeunesse Socialiste Genevoise de se revendiquer librement de notre parti dans leurs rapports avec le Comité des jeunes, et en accompagnant cette interdiction de la menace d'exclusion des membres qui contreviendraient au vote de la majorité de l'assemblée, les trotskistes de Der Funke ont démontré le peu d'intérêt qu'a pour eux la démocratie. En imposant ainsi à une minorité le silence sur son appartenance partisane, les funkistes ne sont pas démocrates, mais autoritaires. Ce travers va totalement à l'encontre du projet socialiste et n'est que la démonstration de leur faible compréhension ou adhésion au dit projet. (…) Pour toutes ces raisons, je considère dès à présent Der Funke et ses membres comme des adversaires internes, au même titre que les social-libéraux ou les carriéristes.

Jean-Noël Cuénod : La vertigineuse descente aux enfers de la droite française Il y a quelque chose de fascinant, d’effarant mais aussi d’angoissant à assister à la vertigineuse descente aux enfers de l’UMP, le parti de la droite française de gouvernement. C’est tout d’abord, le calamiteux président de l’UMP Jean-François Copé qui est accusé par le magazine «Le Point», qu’on ne saurait qualifier de brûlot gauchiste, d’avoir favorisé, avec l’argent de son parti, la boîte de communication appartenant à deux de ses proches, à hauteur de huit millions d’euros. Or, l’UMP avait supplié ses adhérents de la renflouer pour onze millions. La réplique de Copé s’est révélée lamentable. Pour faire contre-feu, il a annoncé le dépôt d’un projet de loi pour assurer la transparence des partis. Malheureusement, cette loi existe déjà et Copé s’y était opposé au moment de son adoption au parlement! C’est ensuite, le conseiller d’extrême-droite de Sarkozy, Patrick Buisson, qui avait enregistré l’alors président de la République, à l’insu de ce dernier. (…) C’est enfin Nicolas Sarkozy lui-même…

Didier Bonny : Le MCG ni de gauche ni...de gauche Le MCG a donc déposé un projet de loi qui vise à rendre les riches encore plus riches. C’est dans l’air du temps, puisque les milliardaires sont de plus en plus nombreux d’année en année sur le globe. (…) Le projet de loi déposé par le député Zacharias, qui apparemment concerne directement sa situation personnelle, de renforcer le bouclier fiscal et donc de diminuer les recettes de l’Etat, pourrait finalement être une bonne nouvelle : montrer aux électrices et électeurs qui votent MCG que ce parti défend bien les citoyens, mais en premier lieu les citoyens riches.

Daniel Warner: The March of Folly in Ukraine and Switzerland There are ideas that once expressed become crystallized into paradigms that become very much part of how we see the world. The Swiss Jacob Burckhardt pioneered the field of cultural history by opening our eyes to the radical changes taking place during the period he named the Renaissance, a definition that endured. In a different way, the American historian Barbara Tuchman described a series of historical events from Troy to Vietnam in “The March of Folly” that highlighted how leaders can perform in ways that they know are diametrically opposed to their own interests. Recent events in Ukraine and Switzerland may fit her description. The collapse of the Soviet Union in the late 1980’s was a monumental event. Suddenly, and unpredictably, a world superpower imploded with global consequences. Because the world was not prepared, the aftermath continues to unfold in an unforeseen fashion…

Pascal Holenweg: Business as usual Par 93 voix contre 92 (si des socialistes ou des verts étaient absents, on leur en veut...) le Conseil national s'est prononcé, après le Conseil des Etats, en faveur d'un assouplissement de la loi régissant les exportations de matériel de guerre. Une loi qui, si on s'en tenait à sa lettre, serait l'une des plus restrictives du monde. La réalité, cependant, est plus ambigüe : lorsqu'il y a contradiction entre les principes de la politique étrangère de la Suisse et les intérêts économiques, c'est le gouvernement qui tranche. Et le plus souvent, en faveur de l'exportation de matériel de guerre, non du respect de la politique suisse de coopération au développement, de soutien à la résolution pacifique des conflits et au respect des droits humains. En outre, tout ce qui est réellement matériel de guerre n'est pas légalement considéré comme tel (ainsi des avions d'entraînement et du matériel de transmission), et en 2012, la Suisse a réellement exporté quatre fois plus de matériel à usage militaire qu'elle n'admet avoir exporté de matériel de guerre...

Jacques-André Widmer : L'Esplanade de la honte aux HUG... (…) Le second cas est plus récent. Une femme de cinquante-deux ans attend son sort au même huitième étage des HUG. Voudrais-je bien lui faire une visite ? Comment refuser une telle requête ? A son chevet, j'apprends qu'elle a deux tumeurs au cerveau et des métastases « ici » et « là », comme elle me l'indique avec précision de son index. Stupéfaction. Silence embarrassé... puis je demande : - Tu souffres ? Non, elle ne souffre pas... sinon d'être privée de ...cigarettes. Et d'émettre le voeu d'être véhiculée sur la vaste esplanade des HUG, vaste lazaret à ciel ouvert où le personnel et les patients fumeurs sont exposés aux quatre vents... et à la réprobation de la populace. Ne leur manque plus à ces fumeurs récalcitrants qu'une clochette au cou pour prévenir la population vertueuse qu'elle se trouve en zone fumeur. Comme on le pratiquait jadis pour signaler les pestiférés. (…)

Jean-Marc Genet : Printemps genevois (…) Le Salon de l’auto est ouvert. Il est promesse de merveilles de la technologie, l’esquisse du nouvel âge de la voiture. Je ne fais pas partie des « bagnolâtres », mais je suis épaté. On nous promet un nouvel élan de la vente de voitures. Nos voisins de Franche-Comté et du Doubs, meurtris par la fermeture d’unités de production, ne s’en plaindront pas. C’est le printemps de Genève. Un des plus grands salons de l’automobile du monde. Des visiteurs par milliers qui, après avoir admiré les belles mécaniques (électroniques), descendent dans notre ville. C’est la douceur de la nostalgie chère aux Genevoises et aux Genevois. Avec la douceur du soleil, à peine effleurée par une bise légère. Nous sommes à Genève.

Carol Scheller: Manque de ciment En janvier 2014, l’organisation non-gouvernementale israélienne Gisha a averti que la quantité de ciment autorisé à l’importation dans la bande de Gaza était nettement en-dessous des besoins. Cette privation délibérée du secteur de construction gazaouis représente une punition collective en violation du droit international, selon un article du Haaretz qui a interviewé des responsables de la construction à Gaza. Un article en anglais par la journaliste Rasha Abou Jalal pour Al Monitor nous informe de cette situation qui perdure. Je le traduis en le résumant ici.

Claire-Marie Jeannotat : Le carême et la libération (…) Encore faut-il que l’éducation, formation professionnelle, ne visent pas la reproduction d’un système qui tend à formater les citoyens en fonction de la demande du système en question ! Je l’ai vécu en Afrique du Sud du temps interminable de l’Apartheid. Alors que l'éducation devrait libérer toutes les potentialités d'un être humain. (…) Jésus a bénéficié d’une éducation primaire selon son temps à Nazareth, mais il ne s’est pas laisser formater, et c’est là le miracle qui lui a valu toutes les difficultés de sa vie publique, sa fin terrible et son exécution par les pouvoirs et les dominations qu’il avait eu le don de terroriser selon le langage d’aujourd’hui … J’essaie de le suivre durant ces quarante jours au désert de son temps et de notre temps.

Créé: 07.03.2014, 18h38

Articles en relation

Jean-Noël Cuénod: Poutine et son éventuelle guerre en Ukraine feront-ils le jeu du gaz de schiste?

Les blogs de la Tribune Si une crise énergétique majeure intervient entre notre continent et la Russie, il ne fait aucun doute que notre goinfrerie énergétique triomphera de notre très modeste sagesse écologique. Plus...

Leila el-Wakil: L'Eglise de la Nativité au patrimoine mondial

Les blogs de la Tribune A Genève, Elias Sanbar nous a expliqué dans quel état de dégradation était tombée cette église et ses trésors faute d'entretien. Plus...

Aristos Marcou: Pourquoi notre démocratie est belle…

Les blogs de la Tribune Si l’on fait la comparaison avec la France, la principale inquiétude des milieux économiques français est de connaître ce qui va se passer au prochain changement de gouvernement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...