Sexualité: Notre libido, si sensible au coup de déprime

FEMINAHomme, femme, jeune ou vieux, une baisse de l'énergie sexuelle peut être un signe de dépression plus générale.

Image: Lavipo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Depuis que mon ami a traversé une dépression, il a des difficultés à avoir un orgasme et son érection est vacillante. Comment puis-je l’aider?»

Aurore, 27 ans

Réponse:

Selon une étude de l’Observatoire de la santé, une personne sur cinq présente des symptômes de dépression au cours de sa vie. Il s’agit d’un phénomène largement répandu dans notre société, qui affecte les jeunes, les seniors, les hommes et les femmes. Bien que la problématique dépressive puisse prendre plusieurs visages, une série de signes en constitue l’expérience centrale et commune: une humeur triste ou irritée, une baisse ou une absence de la capacité à prendre du plaisir, un retrait de l’élan vital.

En sexologie clinique, nous considérons que la baisse de libido – et plus généralement les dysfonctionnements sexuels – constitue un symptôme sentinelle de cette affection. Il s’agit des premiers signes de déprime. D’ailleurs, nombre d’hommes viennent en consultation pour un problème sexologique qui se révèle finalement être une souffrance les affectant à plusieurs niveaux de leur vie.

Ralentir les gestes

Lorsque votre compagnon a traversé cette phase dépressive, il est possible que sa capacité à prendre du plaisir érotique et sa libido aient diminué. En effet, l’élan vital est intimement lié à la libido, que l’on peut définir comme une énergie sexuelle au service de la vie. Certaines personnes qui sortent d’un épisode dépressif ont de la peine à recouvrer leur fonctionnement sexuel habituel, car un déplacement des pensées dépressives générales sur les capacités sexuelles s’opère. Alors qu’elles avaient des idées négatives sur leur vie ou elles-mêmes, elles se demandent par exemple si elles sont à la hauteur du point de vue sexuel. La capacité à vivre pleinement la sexualité, en particulier ici le processus d’excitation, est alors entravée. Dans le cadre de la relation, vous pouvez favoriser des moments durant lesquels vous développez votre conscience des sensations corporelles, afin de favoriser un plaisir différent. Ralentissez chaque geste afin d’avoir le temps de le savourer et, surtout, d’exprimer s’il procure du plaisir corporel. Si des pensées négatives surgissent, laissez-les s’en aller sans tenter de lutter ou de les éviter.

Notre expert
Cette semaine envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue, psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch

Retrouvez plus de contenu Femina sur www.femina.ch

Créé: 02.03.2020, 12h37

En bref, ce qui se passe sous la couette

par Nicolas Poinsot

ACCESSOIRISÉS Aux USA, plus de la moitié (57%) des femmes disent posséder au moins un sex-toy, nous informe une étude menée par Adam & Eve, un site spécialisé en articles coquins. Mais la plus grosse surprise est peut-être du côté des hommes: ils sont en effet 44% à utiliser un jouet sexuel masculin.

X AVEC UN GRAND A La Saint-Valentin, c’était il y a une semaine et, comme chaque année, le même comportement a été observé. Un pic de demandes en mariages? De dîners en duo au resto? De razzia sur les bijouteries? Certes, mais on parle ici d’un phénomène qui se déroule sur le web: les requêtes sur les sites pornos. Car les recherches sur la plateforme Pornhub augmentent de 100% pour les mots-clés amour, romantique, massage ou érotique. Une soif de romance soudaine mais brève: dès le 15 février, lesbienne, MILF et anal reviennent en pole-position chez les internautes.

Articles en relation

Sexualité: «La jalousie, ennemie ou alliée?»

FEMINA Qu'elle hante votre couple comme une figure hideuse ou une apparition prémonitoire, sa maîtrise est le gage d'une meilleure relation. Plus...

Sexualité: «Il s'est refusé à moi, ça me trouble»

FEMINA Lorsque l'autre décline nos avances, le risque est grand de tomber dans l'incompréhension mutuelle. Plus...

Sexualité: «Et si j'ôtais le préservatif, ni vu ni connu?»

FEMINA Intimidante, embêtante, tue-l'amour... La capote cumule les reproches. Et si on l'apprivoisait, plutôt que de la fuir? Plus...

Sexualité: «La pression à la performance me bloque»

FEMINA «Et si j'allais ne pas être à la hauteur?» «Et si elle me cassait sur le Web»... Les injonctions modernes aux prouesses immédiates peuvent tourner à la débâcle sensuelle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...