Sexualité: «Mes pratiques rebutent mon partenaire»

FEMINANos envies sexuelles peuvent laisser indifférent notre partenaire. Mais tout n'est pas perdu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«J’ai récemment découvert le hedging et j’aimerais le pratiquer avec mon partenaire, mais il ne semble pas prêt à partager mon intérêt. Comment l’amener à participer?»

Jean, 24 ans

Réponse:

Vous cherchez à explorer de nouvelles sphères de votre sexualité. Il est normal que votre partenaire puisse avoir besoin de plus de temps pour vous rejoindre. Avant de pouvoir vous retrouver dans cette nouvelle forme d’érotisme, il s’agit de savoir si elle convient à votre conjoint.

Le hedging est une pratique sexuelle qui consiste à faire durer la phase de plateau, à savoir cette période consécutive à la première phase d’excitation génitale, et de retarder l’orgasme. Le plaisir est donc centré sur les sensations physiques et les ressentis. Pour de nombreux hommes, et certaines femmes, cela implique un déplacement de l’attention: au lieu de viser le climax orgastique, on cherche les sensations qui le précèdent. Cela se pratique aussi bien en solo qu’en relation, lors de la masturbation ou de la pénétration.

Maîtrise et laisser aller

Dans le milieu BDSM [ndlr: bondage et discipline, domination et soumission, sadisme et masochisme], le hedging est investi de façon plus intense sous la forme du blue balls: les amants cherchent à retenir l’orgasme plusieurs heures durant jusqu’à l’apparition de douleurs testiculaires. L’excitation et le désir tirés de cette pratique surfent sur la sensation d’être sur le point de. Il s’agit d’un jeu subtil entre la maîtrise et le laisser-aller.

Il est important que vous discutiez avec votre partenaire pour savoir s’il est intéressé par ce jeu autour du contrôle, cette navigation sur cette vague qui dure au long. Il est tout à fait possible qu’il s’intéresse davantage à l’orgasme ou qu’il recherche cette détente qui survient juste après le sexe. Tâchez de le comprendre et expliquez-lui ce que vous recherchez. Il sera peut-être plus aisé pour vous de lui donner envie de découvrir cette pratique.

NOTRE EXPERT
Cette semaine envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue, psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch


EN BREF, CE QUI SE PASSE SOUS LA COUETTE

Par Nicolas Poinsot
ESTHÈTES Au Mondial, il n’y a pas que les buts que l’on guette fiévreusement. Selon une enquête Ifop/Wyylde, une femme hétéro sur quatre s’intéresse davantage au physique des joueurs qu’à leur jeu. Chez les spectateurs gays et bi, c’est même un tiers qui s’avère plus contemplatif que fasciné par les dribbles.

EN QUÊTE Plus de la moitié des femmes infidèles n’envisagent pas de briser leur couple, avance Alicia Walker. À en croire cette professeure américaine de psychologie, c’est la rareté voire l’absence d’orgasme avec leur partenaire officiel qui les pousse à chercher le nirvana dans le pré d’à-côté.

LE POIDS DE L’ADN Divorcer, est-ce héréditaire? Oui, affirme une étude publiée par la revue Psychological Science. Analysant le parcours de 20'000 individus élevés par des parents soit biologiques soit adoptifs, les chercheurs concluent qu’il existe bien un gène du divorce. Sympa comme héritage.

Retrouvez plus de contenus Femina sur www.femina.ch

(Femina)

Créé: 02.07.2018, 10h40

Articles en relation

Sexualité: masturbation en question

FEMINA Auto-érotisme et culpabilité font bon ménage. Est-il possible de lâcher prise en se laissant couler vers le plaisir? Plus...

Sexualité: un désir altéré par les croyances

FEMINA Une éducation rigoriste peut grandement influer sur la sexualité. Dialogue et introspection constituent la clé vers un mieux-vivre. Plus...

Sexualité: l'hypnose au secours de l'impuissance

FEMINA Sans être la seule solution, cette thérapie alternative montre des résultats pour combattre les troubles de l'érection Plus...

Sexualité: «Son désir ne répond plus au mien»

FEMINA Il prend moins d'initiatives et votre sexualité s'étiole? Il est temps de mener l'enquête. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Schneider-Ammann s'en va
Plus...