Pascal Holenweg: Qu'arrive-t-il à l'Italie qui ne lui soit déjà arrivé ?

La revue des blogsAntoine Vielliard: Pour une meilleure intégration des Genevois vivant en France. Jean-Noël Cuénod: Surtout ne pas enterrer le clan Le Pen! Sylvain Thévoz: Tu n’emporteras pas ton i-phone au paradis. Patrick Wehrli: Horlogerie et Grand Conseil. Edouard Cuendet: Bonne année...chinoise!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Pascal Holenweg: Qu'arrive-t-il à l'Italie qui ne lui soit déjà arrivé ?

(...) Gardons-nous donc de confondre cinque stelle avec cinque fasci. Au sein du PD, et contre l'avis de Matteo Renzi, des voix se sont élevées en faveur d'une coalition avec le M5S, pour empêcher la droite et l'extrême-droite d'arriver au pouvoir, ce qui signifie bien que le M5S n'est pas perçu comme un parti d'extrême-droite. Et c'est Salvini qui s'est attiré les félicitations de Marine Le Pen, pas Di Maio, qui refuse toute coalition avec la Lega. Et s'il se dit prêt à "discuter" avec toutes les forces politiques, c'est à ses conditions et sur la base de son programme : lutte contre la pauvreté, le gaspillage et l'immigration incontrôlée, pour la sécurité, l'emploi et le développement. Trois thèmes de gauche, trois thèmes de droite. (...) Sa victoire, Luigi Di Maio l'a ancrée d'abord dans le sud, là où le risque de pauvreté atteint 47 % de la population (contre 30 % en moyenne nationale, ce qui est déjà énorme). Et il l'a confirmée en attirant vers ses 5 Etoiles une part considérable de l'électorat de gauche, y compris d'ailleurs de la gauche radicale : les communistes, les alternatifs et la gauche "frondeuse" du Parti Démocratique de Renzi (qui perd le cinquième de ses électeurs des dernières législatives et la moitié de ceux des élections européenne) ont, ensemble, fait moins de 5 % des suffrages. L'"alternative" en Italie, ce n'était pas la gauche de la gauche qui l'incarnait mais cinque stelle venues du plus profond de la rancoeur sociale et politique. (...)

Antoine Vielliard: Pour une meilleure intégration des Genevois vivant en France

(...) Si un jour, le Conseil d'Etat veut sincèrement travailler à une meilleure intégration des Genevois dans le Genevois français alors voici une liste de quelques propositions :D'abord mettre un terme aux multiples discriminations dont sont victimes les Genevois installés en France sur l'emploi, sur l'accès au soin ou sur l'accès à la scolarisation, ils pourront alors cesser de craindre d'être traités comme des citoyens de seconde zone et pourront alors librement respecter les lois françaises et déclarer leur lieu de résidence. Leur intégration en sera grandement facilité. Le Conseil d'Etat pourrait se porter partie civile et veiller à ce que toutes les incitations à la haine qui se multiplient, y compris de la part de l'Etat soit poursuivies et condamnées. (...) Le Conseil d'Etat pourrait également veiller à ce que les 10% des Genevois installés en France puissent être dument représentés au Grand Conseil par les 10 députés nécessaires à une représentation proportionnelle. Cela permettrait au Grand Conseil d'être mieux informé des enjeux lié au fait frontalier puisqu'il en parle dans TOUS ses débats. Le Conseil d'Etat pourrait également veiller à tenir l'engagement qu'il a pris lors de la signature des accords de Nantua, et désormais que tous les partis politiques admettent la nécessité de réaliser plus de P+R en France, pourrait représenter une nouvelle loi qui permettent le cofinancement des infrastructures frontalières. (...)

Jean-Noël Cuénod: Surtout ne pas enterrer le clan Le Pen!

(...) Le congrès de Lille fut surtout l’occasion pour Marine Le Pen de verrouiller son appareil à l’occasion de la révision des statuts. «Nous avions peut-être une gouvernance trop verticale. Nous allons donner plus d’autonomie aux fédérations. Mais plus d’autonomie, cela signifie plus de responsabilités», a-t-elle expliqué aux congressistes. En effet, ces statuts semblent donner plus d’air aux instances locales du parti ex-FN. Trompeuse apparence : le lien entre les responsables régionaux et les instances centrales, entièrement à la main de Marine Le Pen, seront plus directs. De plus, celle-ci dirigera elle-même les commissions les plus sensibles, surtout celles des investitures de candidats aux élections. La composition des différentes instances de direction relève également de dosages subtils. (...)

Sylvain Thévoz: Tu n’emporteras pas ton i-phone au paradis

Il dit: le problème de l’homme c’est se croire immortel et puissant, de ne croire en rien. Et quand il réalise qu'il est du vent, d'oublier son engagement, même son nom. C’est le même principe que l’eau : au delà d’une certaine température elle bout, puis c’est l’évaporation. Mais vas-y pour faire comprendre ça à un bloc de glace. C’est une toute autre histoire qui commence quand la température monte... Il a lu tout Lao Tseu, tout Machiavel et Angot…. Il fait ses prières le matin au marché, le soir devant les abattoirs. La nuit, il est là où se trouve le gibier. Il dit : on brûle des tonnes d’animaux, des gens dorment sous les ponts, ceux qui n'ont rien sont chassés. Réveillez-vous les gens. Les barbares du 6e siècle étaient plus élégants. On n’a jamais fait pire, en terme d'humanité, depuis les microprocesseurs. Il voit les bagarres, sous la table, pour les chips, les miettes, des existences sous-traitées, et des gens assis sur de hautes chaises qui parlent comme Siri.

Didier Tischler Taillard: Succès pour les journalistes

Soucieuse de la défense des intérêts des membres d’impressum et plus globalement des journalistes et rédacteurs, l’Association genevoise des journalistes est fière de pouvoir annoncer une première petite victoire. En effet, ayant appris l’an dernier qu’une société de communication mandatée par de nombreuses entités publiques et semi-publiques et ayant pignon sur rue à Genève, sous-payait ses collaborateurs, l’AGJ avait contacté toutes ces entités pour leur faire état de sa préoccupation. (...)

Rodolphe Weibel: La bise a balayé l’ouvrage

Il est désormais établi que le tracé retenu jusqu’ici par l’administration cantonale pour achever le contournement autoroutier de Genève présente des défauts graves, irrémédiables, rédhibitoires. Ce tracé est mort, enterré une seconde fois, cette fois définitivement ! Mais la Constitution reste. Il faudra bien que l’administration s’y remette. La démarche qu’elle a adoptée jusqu’ici l’ayant conduite à l’échec, il faut espérer que, cette fois, tirant la leçon, elle fasse les choses dans l’ordre : commencer par esquisser (faire esquisser) de nombreuses solutions, sans préjugés, les rendre publiques pour éventuellement en susciter d’autres, procéder à une analyse comparative de toutes ces esquisses, dégager les plus intéressantes pour en faire une étude plus détaillée, en retenir quelques-unes, et ainsi de suite jusqu’à l’enquête publique au moins. Les critères doivent être d’importance décroissante au fur et à mesure du processus : le premier pas doit bien sûr avoir comme critère essentiel la satisfaction du besoin. (...)

Patrick Wehrli: Horlogerie et Grand Conseil

(...) j'ai analysé les listes des candidats et leurs secteurs d'activités et donc les professions représentées au sein des candidats mais aussi au sein de l'actuel Grand Conseil et Conseil d'Etat. J'ai réalisé que sur les 107 actuels élus au niveau cantonal genevois aucun n'a un lien avec l'industrie horlogère dans laquelle je travaille depuis 20 ans et qui est, il me semble, un pan important de l'économie et de l'histoire de notre canton. Un seul le député MCG Francisco Valentin a un jour appris le métier de bijoutier chez Chopard mais a rejoint les rangs de la police il y a près de quinze ans. Autrement dit, Genève qui souhaite régulièrement se voir comme une capitale horlogère notamment lors de la célébration du Grand Prix d'Horlogerie de Genève, où j'ai eu à deux reprises le plaisir de siéger parmi son jury, ou à l'occasion de la Geneva Week qui s'est créée aux mêmes dates que celles du Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH), n'a actuellement au niveau cantonal pas d'élu actif dans le secteur horloger et ceci depuis plusieurs années. Visiblement le dernier élu cantonal actif dans ce domaine durant son mandat était Monsieur Jacques Duchêne un député libéral qui siégea de 1961 à 1965. 8…)

Maurice-Ruben Hayoun: un évêque qui a dit non à Hitler

(...) L’auteur de cette belle étude, Jérôme Fehrenbach, si fine et si instructive, retrace sans aucune mièvrerie le long parcours d’un homme qui savait défendre ses idées chrétiennes d’amour du prochain et de respect du droit et de l’équité, même face à un régime criminel qui avait érigé la terreur et l’arbitre en méthode de gouvernement. Dans cette aire culturelle germanique, terre d’élection du luthéranisme, la part dévolue à la communauté catholique -désignée par l’auteur comme la vraie religion- (sic) était plutôt restreinte et sa position fut des plus délicates lors du fameux Kulturkampf (combat pour la culture contre la mainmise de la papauté..) La première partie de ce livre, que seule une maison d’édition comme le Cerf pouvait produire, est consacrée à la description du milieu aristocratique de sa naissance, en insistant sur l’attachement viscéral à un catholicisme minoritaire dans une Allemagne en plein prussianisme… Le lecteur ne manquera pas d’être ému par le récit des derniers instants de ce prince de l’église, créé cardinal par le pape et qui sera béatifié en 2006 par Benoît XVI…

Gorgui Ndoye: Les Suisses aux JO!

328 médailles : c'est le bilan de la Suisse en cent ans d'histoire olympique. Les chiffres bruts en sauraient masquer les histoires d'athlètes qui sont montés sur un podium, depuis 1896, et que nous voulons précisément relater dans cet ouvrage. (...) Jurassien né à Delémont en 1953, Alain Meury a consacré l'essentiel de sa carrière au journalisme sportif…

Edouard Cuendet: Bonne année...chinoise!

Le 8 mars, la Chambre de Commerce Suisse-Chine a reçu (au Mandarin Oriental évidemment) ses membres et Amis afin de leur présenter ses vœux pour le Nouvel An, étant précisé que la date exacte était le 16 février 2018. Cet événement a permis de rappeler les liens étroits qui unissent la Chine et la Suisse, depuis le 17 janvier 1950, date à laquelle la Confédération helvétique a reconnu officiellement la République populaire de Chine. Elle fut le première Etat à le faire ! Notons au passage que la première entreprise à avoir conclu une joint-venture en Chine est la lucernoise Schindler, leader dans le domaine des ascenseurs. C’était en 1980. (...) (TDG)

Créé: 12.03.2018, 21h19

Articles en relation

Joelle Fiss: On compare nos résultats SmartVote?

Blogs à lire Olivier Baud: L’école n’intéresse(rait) pas les Genevois-es… Antoine Vielliard: Broulis, la fiscalité et les multinationales. Bernard Comoli: Guyane : la Montagne d'Or. Jean-Dominique Michel: Comment mieux apprendre et améliorer sa mémoire ? Jean-Marc Guinchard: Quelle claque Plus...

Houda Khattabi: Coder ou ne pas coder à l’école?

Bons blogs Jacques-Simon Eggly: Ignnazio Cassis face à l’UDC. Alexandra Rys: Créer des logements, tout simplement. Jean-Michel Olivier: Où sont passés les Maîtres. Jean-Philippe Accart: Un nouvel espace numérique à Genève. Rodolphe Weibel: La traversée du lac interdite aux bus! Plus...

Les femmes et l’industrie genevoise: Carole Hubscher, présidente de Caran d’Ache

La revue des blogs Esther Alder: Le réveil des consciences. Sylvain Thévoz: Féminisme, au boulot les gars ! Pascal Holenweg: Debout, sorcières ! Pascal Décaillet: La Louve de Rome. Demir Sönmez: L'ONU doit agir contre l'Etat turc Plus...

Magda Lena: La maison d’Abraham, ma maison pour un mois

Blogs valant le détour Jacques André Widmer: Non d'un chien ! (III). Guy Mettan: Oman, une île au milieu de la tourmente. John Goetelen: Nipplespreading et seins de glace. Pascal Décaillet: Une campagne joyeuse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Suisse, nid d'espions
Plus...