Nicolas Hayek était-il une canaille...? Paix à sa mémoire, svp !

La revue des blogsGrégory Pons et les accusations Renglgli, David Frenkel, le voile et la kippa, Patrick Mutzenberg et la droite carougeoise...

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique > Vivre !


Nicolas Hayek était-il une canaille...? Paix à sa mémoire, svp !

Grégory Pons : Peter Renggli, qui a dirigé l’ASUAG (Société générale de l’industrie suisse – Allgemeine Schweizerische Uhrenindustrie AG) de 1975 à 1983 vient d’accorder à l’hebdomadaire biennois Biel Bienne (document à télécharger ici) une interview dans laquelle il reproche à Nicolas Hayek d’avoir à l’époque surdévalué l’ASUAG pour pouvoir l’acquérir à un prix très bas en 1985, peu avant la consolidation du pôle horloger ainsi bâti sous le nom de SMH, futur Swatch Group. Ce n’est pas la première fois que de telles accusations sont formulées contre Nicolas Hayek, disparu en 2010, qui n’est donc plus là pour se défendre. (…) Pour résumer brièvement l’affaire, président de l’ASUAG – bras armé mécanique et multi-spécialiste de l’industrie suisse – entre 1975 et 1983, Peter Renggli aura vécu les pires années de l’histoire horlogère au XXe siècle [à ce jour, parce que la crise à venir s’annonce peut-être encore plus grave]. (…) Appelé en renfort comme consultant par les banques aux abois, Nicolas Hayek va restructurer, sabrer dans les effectifs et consolider les marques (SSIH)et les usines (ASUAH) sous une même autorité (la sienne), tout en récupérant le projet Swatch – lancé auparavant par Ernst Thomke, Elmar Mock et Jacques Muller – pour en faire la base de sa reconquête du marché [l’idée forte et géniale n’était plus de sous-traiter la fabrication de la Swatch, mais de tout intégrer dans un même pôle]. En 1985, fort de ses succès et de la trésorerie créée par la Swatch, Nicolas Hayek allait récupérer à son profit personnel l’ensemble SSIH-ASUAG et en faire « son » groupe, après avoir remboursé les banques. C’est là que le bât blesse et que les reproches apparaissent. Si personne ne nie la vision horlogère salvatrice de Nicolas Hayek, les conditions de valorisation de l’ASUAG sont questionnables. Premier coup de griffe de Peter Renggli : tout le monde l’avait oublié, mais la mission de consultant de Nicolas Hayek, dès 1980, s’était terminée sur un échec. (…) L’affaire ne tombe pas forcément bien pour le Swatch Group, dont l’action persiste à stagner à 60 % de sa valeur d’il y a deux ans, alors que la pression des montres connectées ne cesse d’augmenter et que ses marques de luxe connaissent un sérieux coup de mou. Il n’est d’ailleurs pas exclu que le groupe ne lance une action en justice contre Peter Renggli à ce sujet…


Voile, kippa : l’UDC est maladroite

David Frenkel : En ne voulant pas s'attaquer ouvertement au port du voile, par peur d'être taxé d'anti-islamiste, l'UDC veut introduire l'obligation de la tête nue pour tous. Ce faisant, elle interdit également la kippa. Or, le port de celui-ci ne peut être mis sur le même plan que le port du voile. Car si ce dernier pourrait symboliser la soumission de la femme à l'homme, la kippa, elle, symbolise à coup sûr la soumission de l'homme à Dieu. En plus d'être tendancieuse, cette initiative est donc aussi maladroite. Et que les pontes de ce parti, pour justifier leur résolution, ne me brandisse pas l'étendard des droits de la femme alors qu'ils ne combattent guère les publicistes réduisant celle-ci au rang d'objet sexuel.


La droite se moque de 2’000 habitants carougeois

Patrick Mutzenberg : La droite carougeoise (PDC, PLR, MCG), majoritaire d’une voix, a simplement choisi de refusé ce texte sans même l’étudier en commission. Alors que n’importe quelle pétition adressée au Conseil municipal – comportant parfois quelques signatures – est d’ordinaire renvoyée en commission, et les pétionnaires écoutés, cette initiative, voulue par près de 2'000 carougeois est balayée sans même se donner la peine de l’étudier. Il s’agit d’un déni de démocratie, d’un profond mépris des habitants de notre cité. Le comble de cette parodie a été atteint lorsqu’un élu du PLR a demandé une motion d’ordre exigeant d’interrompre les débats sur l’opportunité d’un renvoi ou pas en commission de ce texte, refusant par-là d’entendre jusqu’aux arguments en faveur de ce renvoi. Fort heureusement ce coup de force n’a pas été accepté. On peut être contre l’idée rendre le centre de Carouge piéton, mais il est inacceptable de refuser le débat sur un enjeu si important et voulu par tant d’entre nous à Carouge !


Fin de partie pour François Hollande ?

Maurice-Ruben Hayoun : Cette fois-ci, la guerre est vraiment déclarée. Martine Aubry est sur la ligne de départ, je veux dire sur le sentier de la guerre. Certains socialistes serviles ont cru la contredire en disant qu’elle avait mal digéré sa défaite aux primaires… Du coup, elle exige désormais que François Hollande s’y soumette lui aussi, s’il venait à se présenter pour 2017. Or, précédemment, elle estimait qu’il n’ avait pas, en tant que président sortant, à passer par la case des primaires. On s’interroge un peu sur ce couple improbable de l’exécutif : un premier ministre tout en nervosité, réagissant au quart de tour, ne laissant rien passer au point que les frondeurs du PS dénoncent son côté martial, et en face ou à côté un président tout en rondeurs, lent à réagir, arrondissant les angles et laissant retomber les tensions… Cette tactique est peut-être bonne quelques fois mais pas en état d’urgence. Le PS est entré dans une phase de décomposition avancée. (…)


Economiesuisse, boujour la transparence !

Pierre Jenni : Le 21 septembre 2015, economiesuisse a publié son rapport sur les accords transatlantiques en négociation entre l'UE et les USA. Au bas du rapport se trouvent deux liens de contact "pour toute question". Le 20 novembre 2015 j’ai envoyé quelques à Monsieur Carlo Lagana : - Comment voulez-vous que des exploitations agricoles de la taille de celles que nous pouvons envisager en Suisse puissent régater avec les mégastructures des concurrents ? - Pourquoi peignez-vous le diable sur la muraille dans le domaine de l'horlogerie et comment expliquer que vous ne mentionnez pas la venue des montres intelligentes ? Sans réponse, je le relance le 25 décembre 2015… Toujours sans suite, je relance Monsieur Lagana le 18 janvier, puis le 23 février... Bref, je suggère qu'economiesuisse efface les liens de contact proposés à la fin de son rapport car on pourrait penser que certains sujets fâchent ou qu'ils ne méritent que mépris.


De l’usage expérimental et financier du corps des femmes

Marie-France de Meuron : (…) Cette étude se fait « pour la science ». Par conséquent, on confirme que la médecine n’est plus qu’un outil de la science. Et pourtant, cette étude se passe dans un centre hospitalier. Un tel projet montre bien à quel point la médecine a perdu la vision globale de l’être humain. Si un sujet est affectif, c’est bien celui de la nourriture. Or, toute la relation de la femme à l’aliment n’est pas mise en évidence dans une étude qui se contente d’imposer un certains nombres de produits. (…)

Créé: 26.02.2016, 14h06

Articles en relation

Christophe Ebener: Il n'y a plus de truites: sus aux harles?

La revue des blogs A lire aussi: Qu'est ce que la culture par Adrien Faure, La politique, c'est comme le sexe par Sylvain Thévoz, Tolkien et les autres mondes par Rémi Mogenet... Plus...

Mireille Vallette: l’islamisation progresse à la vitesse grand V

La revue des blogs A lire aussi: Nathalie Hardyn, Olivier Emery, Pascal Décaillet, Marie-France de Meuron, Paul Despraz, Peter Loosli, Adrien Faure, Edmée Cuttat... Plus...

Bien-être et santé au travail: au-delà des tartes à la crème et des cache-misère...

La revue des blogs Jean-Dominique Michel accuse, Marguerite Contat milite, Pierre Jenni alerte, Rémi Mogenet défend, Bruno Hubacher dénonce, Daniel Warner «trumpète»... Plus...

Didier Bonny: La campagne dégueulasse des partisans du Gothard

La revue des blogs A lire aussi: Stéphane Guex-Pierre, John Goetelen, Philippe Meyer, Catherine Thobellem, Murat Julian Alder, Ronald Zacharias, Djemaa Chraiti... Plus...

Florence Kraft-Babel: De la barbarie genevoise envers les mécènes

La revue des blogs Maurice-Ruben Hayoun sur le brexit, Céline Amoudruz sur les armes, Pascal Holenweg sur les cadeaux fiscaux. Et encore Cédric Segapelli, Micheline Pace, Pascal Gavillet, Daniel Sormani... Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.