Le marathon lubrique de MadameTopi

Bêtes de sexeNos amis les bêtes ont parfois une sexualité plus coquine que l’on ne pense. Tous les weekend estivaux, revue des galipettes animales.

Miss topi n’a pas que ça à faire.

Miss topi n’a pas que ça à faire. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voilà que s’achève cette brève – et ô combien futile – série consacrée aux mœurs sexuelles des grands et petits animaux. On aurait adoré vous parler encore des bonobos, qui tutoient toutes les postures du «Kamasutra» (même l’acrobatique chariot auvergnat). On aurait aimé vous décrire les studieuses séances d’autoérotisme oral de l’écureuil de terre du Cap. Ou les interminables, aériennes et baveuses étreintes des limaces corses. Mais l’été s’éteint et ne restent que quelques lignes pour parler d’amours bestiales. Alors filons au Kenya, pour lorgner le palpitant rut de l’antilope topi. Laquelle n’ovule que vingt-quatre heures, à la saison des amours. C’est peu.

Ce jour-là, il lui faut de la chair mâle. Et en pagaille: au moins dix coïts avec autant d’individus différents, si possible bien de leur personne. Une course libidinale contre la montre, en somme. C’est là que ça devient rigolo. Car, vous l’aviez noté, dans la nature, ce sont les messieurs qui d’ordinaire se boxent le museau pour gagner les faveurs d’une partenaire. Chez les topis, c’est l’inverse. Les femelles se crêpent le chignon comme des tigresses pour gagner un câlin. Et une fois l’acte accompli, elles filent presto vers de nouvelles aventures (ben oui, l’heure tourne), laissant dépité et esseulé l’amant d’un instant. Lequel, rusé, émet alors un reniflement, destiné d’ordinaire à prévenir ses potes de la présence d’un prédateur. La mignonne suspend sa fuite. Et le mâle peut alors remettre le couvert… s’il y arrive.

J. Est.

Créé: 24.08.2019, 11h57

Articles en relation

Le coléoptère et sa bouteille de binche

Bêtes de sexe Nos amis les bêtes ont parfois une sexualité plus coquine que l’on ne pense. Tous les weekend estivaux, revue des galipettes animales. Plus...

Les gâteries, Gaby et les chauves-souris

Bêtes de sexe Nos amies les bêtes ont parfois une sexualité plus coquine que l’on ne pense. Tous les week-ends estivaux, revue des galipettes animales. Plus...

L’énorme et hideux bidule des canards

Bêtes de sexe Nos amies les bêtes ont parfois une sexualité plus coquine que l’on ne pense. Tous les week-ends estivaux, revue des galipettes animales. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève éteint ses lumières le 26 septembre
Plus...