Le Salève, face dure... Les ascensions de la région à vélo (6/6)

DécouverteAbordée frontalement, la «montagne des Genevois» présente son profil le plus sévère.

Vidéo: Georges Cabrera / Musique: diSoul

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple? Le col de la Croisette offre un brin de rationalité aux cyclistes, pourtant coutumiers à tant de détours. Car finalement, pour grimper le Salève, il suffit de l’aborder de face et d’emprunter le chemin le plus court. Mais voilà, le vélo est également une leçon de vie. Tout se paie. L’addition, ici, s’exprime en pourcentage: 9% de pente moyenne, avec une longue portion de 4,5 km à 11% et 12%. Est-ce encore du plaisir?

Fuir l’intérieur des lacets

Pour y arriver, quittons la Ville en direction de «la montagne des Genevois». Carouge et son rondeau, la route de Drize puis celle d’Annecy mènent tout droit à la douane de Croix-de-Rozon. C’est là que les ennuis commencent. Avec ses venelles à l’apparence innocente, Collonges-sous-Salève annonce la douleur. Il faut faire le choix du braquet, mais on n’hésite peu dans le dur.

Au Coin débutent les courbes sinueuses et répétitives. La pente prend quelques pourcents. Quitte à allonger le parcours de quelques mètres, on fuit l’intérieur des lacets et son béton plissé qui accentue sévèrement la pente. Se mettre en danseuse? A chacun sa méthode. Dans tous les cas, ça bouillonne dans le cuissard, le corps vacille, les bras tentent de tirer ce qu’ils peuvent. La route de la Croisette s’avale à vitesse réduite. Parfois, un randonneur surgit sur le chemin de la grotte d’Orjobet.

Voilà un bon moment que le redouté passage à 12% est entamé. Dans cette ascension masochiste, le courage se puise sur le panneau indiquant 4 km à parcourir. Puis, le revêtement devient à son tour avenant. D’un noir qui trahit un récent rafraîchissement, l’asphalte lisse et moelleux adoucit une route toujours aussi abrupte. Après une quarantaine de minutes, elle s’illumine. Les arbres s’écartent les uns des autres, signe que le sommet approche. On y est. A 1175 mètres d’altitude, une clairière et la Croisette. Rien à voir avec Cannes, mais le hameau a son charme. Enfin, on peut tourner la tête et admirer Genève, sa campagne, chercher son immeuble ou la maison de la tantine. Le voilà le plaisir. A l’intérieur, le cyclosportif se permet une pointe d’orgueil. Ocaña, Merckx et Hinault sont eux aussi passés par là. Le mont Salève était au programme du Tour 73, 74, 81 et 92.

Les alternatives à la Croisette

Mais la Croisette n’est pas le sommet du massif. Le Grand Piton, lui, se targue de dominer la montagne. Pour s’en approcher, direction Cruseilles en suivant la ligne de crête. Une pente légère mène au col des Pitons. A 1335 mètres d’altitude, le lac d’Annecy laisse apparaître son avant-train au loin. La suite n’est que descente. En route, on découvre cette portion de bitume qui, en sens inverse, peut également servir à gravir le Salève. Plus longue et moins brusque. Comme elle, citons les alternatives par Monnetier sur le versant nord ou celle via la Muraz, «derrière» la montagne. Aucune d’entre elles ne présente la fulgurance de la Croisette.

Poursuivons vers le sud. De Cruseilles à Saint-Blaise, quelques raccourcis se présentent pour passer sur l’autre versant. Sans effort particulier, l’élan mène tranquillement au col du mont Sion. Ne reste plus qu’à descendre vers Genève. Ou alors prolonger la sortie. Mais finalement, qu’importe le chemin du retour. On aurait très bien pu choisir de rentrer par Annemasse, La Muraz ou même de faire le tour complet du Salève. L’essentiel était dans cette vertigineuse ascension. Avec cette petite phrase qui sonne comme une récompense personnelle: «J’ai fait la Croisette.»

(TDG)

Créé: 22.08.2014, 17h42

Carte du parcours

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...