Jean-Charles Magnin: Ce que j'attends de mon NON a No-Billag

Bons blogsDaniel Neeser: L’étonnant soutien de l’UDC à No Billag. Maurice-Ruben Hayoun: #meto: Hannah Arendt, égérie de Martin Heidegger… Pascal Holenweg: Age de la retraite des femmes. Rémi Mogenet: L'essence de l'amour courtois

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Retrouvez toutes les revue des blogs

Jean-Charles Magnin: Ce que j'attends de mon NON a No-Billag

(...) Sur ce tas de cendres, il y a fort à parier que ne pourront proliférer que des réseaux privés genre Télé-Blocher, M6, Canale 5 ou RTL+, qui habilleront leur camelote avec de la télé-réalité bien sordide, une orgie de pub qui leur tombera bien chaude dans leur bec, et qui n'hésiteront pas à nous facturer 25 francs la retransmission d'une rencontre de Champion's League, de chaque match de Federer à Wimbledon ou de la descente du Lauberhorn... Certes, la SSR doit perdre à la fois son embonpoint et son arrogance. Mais d'ici à laisser la place à de multiples télé-zombies, il y a un pas. J'attends donc, de mon clair NON à No-Billag, les engagements suivants de la SSR et des Chambres fédérales qui devront concocter la nouvelle LRTV: - la diminution du nombre de chaines de TV et surtout de radio, la mission de la SSR devant surtout être de nature généraliste, - un détachement total de la SSR vis-à-vis du monde politique. La SSR ne doit pas être présidée par un politicien, - des émissions politiques bien plus objectives, avec un panel d'invités représentant toutes les opinions, et l'arrêt de la systématique allégeance des dirigeants, producteurs ou journalistes aux thèses pro-européennes, immigrationnistes et mondialistes. (...)

Maurice-Ruben Hayoun: #meto: Hannah Arendt, égérie de Martin Heidegger…

(...) Cela commence vers 1924/ 25, une jeune fille juive brune, au charme frappant, doté d’yeux étincelant d’intelligence, décide de suivre le cours sur Le sophiste de Platon, de Martin Heidegger, étoile montante au firmament de la philosophie, futur successeur du philosophe juif converti à Marbourg, Edmund Husserl, père de la phénoménologie. De l’aveu unanime, même celui de Karl Jaspers qui l’accueillera comme étudiante, sur les recommandations de Heidegger, one pouvait pas ne pas remarquer cette jeune femme qui portait si souvent une jupe verte… Heidegger dira lui-même dans des lettres enflammées du début de l’année 1925, qu’il ne put résister au charme d’une étudiante qui le frappait tant par son intelligence vive que sa grâce physique. Il faut cependant ajouter, pour servir la vérité, que le futur recteur nazi de son université (Fribourg) était très sensible au charme des femmes. Mais ce qui est frappant, c’est que la majorité de celles-ci étaient d’origine juive et amies de sa propre épouse et mère de ses deux fils, Elfried. Je cite par exemple Elisabeth Blochmann qui, même après son déménagement à Berlin, continuait d’entretenir une relation extraconjuguale avec Heidegger. Mais il semble que la relation avec la jeune Hannah fut sans commune mesure avec ce qu’il vécut avec d’autres, jusques et y compris son épouse. (...)

Daniel Neeser: L’étonnant soutien de l’UDC à No Billag

(...) Dernier exemple, son initiative déposé au parlement 'Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initiative pour l’autodétermination)'. En voici l’art. 4 « La Constitution fédérale est placée au-dessus du droit international et prime sur celui-ci, sous réserve des règles impératives du droit international »et l’art. 56a1 « La Confédération et les cantons ne contractent aucune obligation de droit international qui soit en conflit avec la Constitution fédérale.2 En cas de conflit d’obligations, ils veillent à ce que les obligations de droit international soient adaptées aux dispositions constitutionnelles, au besoin en dénonçant les traités internationaux concernés. » On est en pleine contradiction : No Billag justement va livrer les médias suisses aux puissances économiques hors de Suisse. Il n’y aura plus aucune possibilité de négocier, encore moins de dénoncer les contrats internationaux avec les grand groupes de presse car ces derniers ne font pas de politique mais bien de l'argent.

Pascal Holenweg: Age de la retraite des femmes

(...) Selon un rapport de l'OCDE publié le mois dernier, "la pauvreté parmi les gens de plus de 65 ans est bien plus répandue en Suisse que dans les autres pays de l'organisation", à part l'Estonie et le Lettonie : en moyenne, les Suissesses et les Suisses ne touchent au moment du passage à la retraite que 45 % de leur revenu d'actives et d'actifs (compte non tenu du "3e Pilier, l'épargne individuelle), alors que la moyenne de l'OCDE est de 63 % : nul ne prétend d'ailleurs qu'on puisse vivre décemment avec pour seul revenu une rente AVS, et le Conseil fédéral sait qu'aucune réforme de l'assurance-vieillesse ne peut passer si elle ne maintient pas, au moins, le niveau déjà bas des rentes du seul "pilier" du système de retraite auquel tout le monde a droit... Il sait aussi qu'il ne peut pas proposer un report de l'âge de la retraite des femmes sans les "compensations substantielles" qu'exige déjà le PS, sauf à pousser le PS suisse (et pas seulement les socialistes genevois) dans le camp du référendum de gauche. Et la flexibilisation de l'âge de la retraite, entre 62 et 70 ans, ne peut être considéré comme une compensation tant que la prise de retraite avant 65 ans entraînera une réduction "substantielle" des rentes. (...)

Rémi Mogenet: L'essence de l'amour courtois

Le recueil des Poeti del Dolce Stil Novo que j'ai lu se terminait par les poèmes d'un anonyme qui s'adressait à Dante et qui est remarquable par sa capacité à représenter d'une façon si pure l'esprit de l'amour courtois, qu'on l'a pris pour Dante même. Il fait de la femme à la semblance d'ange le foyer de son âme, la lumière de son intelligence, l'étoile de sa destinée, et, malgré l'absence de merveilleux direct, ses chants baignent dans une atmosphère fabuleuse, intériorisée, dans laquelle la femme est pareille à une déesse païenne. Le rejet, par le catholique J.R.R. Tolkien, de l'amour courtois, se trouve ici expliqué (...)

Rodolphe Weibel: L’impasse de la gare de l’aéroport

Dans la Tribune, M. Wenger souhaite des relations ferroviaires directes entre la Rive gauche et l’aéroport, ce qui implique à ses yeux la réhabilitation du tunnel de Châtelaine. Il a raison. Mais la réhabilitation du tunnel de Châtelaine ne résout qu’une toute petite partie du problème que pose une desserte directe de l’aéroport à partir de la Rive gauche de Genève : celui de l’insuffisance de capacité de la gare de l’aéroport. La gare de l’aéroport est en impasse. Elle ne peut de ce fait accueillir plus de 8 trains par heure, deux par voie de quai, soit encore plus de deux trains par heure et par voie. Aucune gare en impasse de Suisse, même aux heures de plus grand trafic, n’en accueille autant. A l’horaire 2018, la gare de l’aéroport reçoit 5 trains par heure, il est arrivé par le passé qu’elle en reçoive 6, exceptionnellement 7 une fois par jour. Les trois raisons de cette faiblesse : (...) (TDG)

Créé: 11.01.2018, 16h03

Articles en relation

Stéphane Guex-Pierre: Chacun son job !

La revue des blogs John Goetelen: Des femmes libèrent une autre parole… Marie-Agnès Bertinat: Le Baron Tzigane, que de talents si peu valorisés ! Nathalie Hardyn: Se déplacer à Genève... Edmée Cuttat: Une étonnante réflexion sur le temps. Didier Bonny: « Les heures sombres». Pascal Décaillet: Macron et les fausses nouvelles Plus...

Jean-Philippe Accart: Comment nous perdons notre faculté d'attention

La revue des blogs Didier Bonny: Hommage à France Gall. Maurice-Ruben Hayoun: Le sultan R.T Erdogan, un prince de l’arrogance à Paris… Lise Wyler: Merci les corneilles. André Thomann: Le verbe s’est fait chaire? Plus...

Jean-Philippe Accart: Comment nous perdons notre faculté d'attention

La revue des blogs Didier Bonny: Hommage à France Gall. Maurice-Ruben Hayoun: Le sultan R.T Erdogan, un prince de l’arrogance à Paris… Lise Wyler: Merci les corneilles. André Thomann: Le verbe s’est fait chaire? Plus...

Didier Bonny: Une liste femmes au Grand Conseil?

La revue des blogs Marie-France de Meuron: On ne baptise plus, on vaccine ! Maurice-Ruben Hayoun: Les marchands et le temple de Giacomo Todeschini. John Goetelen: Tempête Eleanor. Sylvie Neidinger : Procès des djihadistes Plus...

Alexandre de Senarclens: Artisanat et innovation à l’arôme genevois

Blogs à lire Houda Khattabi: Genève, soir du premier janvier de l'an 2002. John Goetelen: Des Hommes et des arbres. Joseph Daher: Un an après la chute d’Alep-Est. Rémi Mogenet: Cino da Pistoia. Pascal Décaillet: Des diamants moins éternels. Marie-France de Meuron: Le remboursement de l’infertilité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Maldive, nouveau refuge de DAECH
Plus...