Haykel Ezzeddine: Une pluie de parapluies sur Carouge

Blogs à lireEdmée Cuttat: Magnifique Jeanne Balibar Pascal Gavillet: Les grands du Lido. Xavier Comtesse: Horlogerie Suisse: le temps des faillites? Maurice-ruben Hayoun: Netanyahou joue le peuple contre les élites…

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Haykel Ezzeddine: Une pluie de parapluies sur Carouge

Voilà une belle initiative qui fait plaisir aux grands comme aux petits. Déjà vu dans d’autres villes européennes comme Lisbonne, Lyon, Toulouse ou encore Bastogne (Belgique) et de nombreuses autres régions à travers le continent la décoration des parapluies suspendus en l’air fait un tabac dans le vieux Carouge dans une rue piétonne qui deviendra l’espace de quelques mois l’attraction principale du canton. Depuis son installation il y a quelques jours, les curieux affluent de toute part pour admirer, prendre des photos ou des sélfi des 200 «abris pluie» qui décorent joliment le ciel carougeois. Avant de laisser sa place à la décoration de Noël cette rue qui à déjà connue d’autres décorations toutes aussi originales comme des moulins à vent, des drapeaux et des lampions fait la fierté des habitants du quartier. A voir absolument de préférence un jour avec un ciel bleu et le soleil au zénith.

Edmée Cuttat: Barbara revit grâce à une magnifique Jeanne Balibar

(...) Imaginée avec l’écrivain Philippe Di Folco (ils avaient déjà travaillé ensemble sur Tournée, Prix de la mise en scène Cannes 2010), cette mise en abîme aux frontières de la réalité et de la fiction, propose, entre poème et rêverie musicale, un portrait complexe, captivant, émouvant de la mythique, insolente, capricieuse, autoritaire, fantasque, mélancolique Dame brune. L’excellente Jeanne Balibar se révèle impressionnante. Habitée, naturelle, elle travaille son personnage, les chansons, composant au piano, s’entraînant à imiter la voix, s’appropriant les gestes, les accessoires, lunettes noires et boa, les attitudes de son modèle. Mais sans chercher le mimétisme. (...)

Pascal Gavillet: De Guédiguian à McDormand, les grands du Lido

La Villa. Titre plus abstrait que d'autres Guédiguian. Réunion familiale, fratrie qui se retrouve dans cette calanque qui les a vus grandir, autour d'un père qui s'apprête à partir. Plus abstrait, soit. Peut-être plus mélancolique, aussi. Mais que tout cela est trompeur. Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin et Gérald Meylan regardent l'horizon et y aperçoivent le futur du monde. L'irruption de migrants dans la fiction oriente dès lors le film vers autre chose. C'est ce basculement qui intéresse Guédiguian. C'est de cela qu'il tire le meilleur. Je joins mes applaudissements à ceux des autres. De Wiseman, on n'attendait rien de plus court (3 heures 17) ni rien de différent que cette immersion dans la New York Public Library. (...) Frances McDomand semble désormais le seul prix d'interprétation féminine possible…

Maurice-ruben Hayoun: Netanyahou joue le peuple contre les élites… (...) Un indice ne trompe guère, à la grande fureur de ses détracteurs : tous les sondages donnent B. Netanyahou vainqueur et enregistrent même une avancée significative des députés du Likoud à la Knesset. Enfin, aucun leader de l’opposition ne fait figure de challenger sérieux. Cette situation pose un problème qui commence à revenir un peu partout sur le devant de la scène : le statut de la presse qui cherche de plus en plus à peser sur le choix de l’électorat. Ce rôle de formatrice d’opinion et de fondatrice d’identité est rejeté. Lequel électorat rejette ce joug et rue dans les brancards, comme dans le cas de Trump, et dans une tout autre configuration, dans le cas de Emmanuel Macron. On note que dans les deux cas, une grande défiance vis-à-vis de la presse a prévalu. Une remarque du défunt Charles Pasqua revient à l’esprit : alors qu’elle est, par sa nature même, un contre-pouvoir, la presse est devenue un pouvoir. Et certains dirigeants politiques ont décidé de dénoncer cette évolution qu’ils jugent antidémocratique : ils en appellent directement au peuple. (...)

Xavier Comtesse: Horlogerie Suisse: et maintenant le temps des faillites?

Aujourd'hui, on doit déplorer la disparition de la marque horlogère Delaneau créée en 1949 ... c'est bien triste ... c'était prévisible. La directrice actuelle évoque les difficultés rencontrées par les marques indépendantes face à une clientèle qui ne comprend pas ou plus très bien le travail accompli par les horlogers. Ben ça alors ... c'est plutôt que les horlogers suisses ne comprennent plus très bien les clients "fortunés". Ceux-ci ont changé! Les banquiers privés genevois le savent et ils ont fait évoluer leurs technologies et leurs services en conséquence ... pas les horlogers! Les temps risquent d'être encore durs ... s'il ne savent pas évoluer… (TDG)

Créé: 05.09.2017, 10h24

Articles en relation

Olivier Perroux: Steve Biko, chantre du mouvement de la Conscience

Blogs en vue Pascal Décaillet: Angela, seule au monde. Alexandra Rys: A la recherche du graal ? Jean.- S. Gowrié: Citoyens du monde, enfants d'Easy Jet. Edmée Cuttat: Shapovalov. Norbert Maendly: La Suisse, meilleur terreau possible à l'islamisme ! Plus...

Thomas Barth: Grands Esserts, la cinglante leçon de démocratie infligée par la justice genevoise !

La revue des blogs Sylvain Thévoz: Une très joyeuse célébration de l'Aïd-el Adha à nos ami-e-s musulman-e-s. Cédric Segapelli : Débarquement sur les quais. Pascal Gavillet: Mostra, une révélation et de vieilles connaissances. Jacques-André Widmer: Maudet, Young Leaders, Bilderberg & Cie. Plus...

Alexandre de Senarclens: Lettre ouverte au groupe Tamedia

Les bons blogs du 1er Jean-Michel Bugnion: Confessions d'une orange bio. Gorgui Ndoye: Aïd-el-Kébir, amour et pardon. Anne Cendre: De l'usage du guillemet. Daniel Warner: How Democratic is Swiss Democracy? Maurice-Ruben Hayoun: Le drame français. Claude Bonard: Un drôle de coeur genevois au Panthéon. Plus...

Aristos Marcou: Tactique lamentable rose verte en vue des cantonales 2018

La revue des blogs Jean-Michel Olivier: Le soleil noir de la mélancolie. Pascal Gavillet: Mostra de Venise 2017: le piège de l'ouverture. Pascal Holenweg: Tamedia ? Jaipognon ! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Liliane Bettencourt
Plus...