Sylvain Thévoz: Mais pourquoi une telle chasse à courre derrière deux hommes?

Les blogs de la Tribune«Si ce qui a conduit à la violence n'est pas compris et modifié, qu'est-ce qui l'empêchera de réapparaître?»

Des étudiants défilent après la prise des deux terroristes.

Des étudiants défilent après la prise des deux terroristes. Image: Photo by Aram Boghosian for The Boston Globe via Getty Images

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Accès direct au portail des blogs.

Sylvain Thévoz : Mais pourquoi une telle chasse à courre derrière deux hommes? Etait-ce possible de ne pas suivre ce qui se passait à Boston? Etait-ce possible, même d'un œil, de s'en éloigner, tant l'hystérie était forte, tant la construction du récit singeait celle d'un film à suspens? (…) Mais pourquoi une telle chasse à courre derrière deux hommes? Parce que, durant l'intervalle de quelques heures, le pouvoir a perdu le contrôle de la masse. (…) Deux hommes seuls, avec des clous, deux cocotte minute, ont fait fermer une ville d'un million d'habitant-e-s, en mettre plusieurs autres sur un pied de guerre et fait tanguer tout un pays. Signe de l'extrême faiblesse d'une nation rongée par la violence d'un système qui roule depuis longtemps sur sa jante. Les Etats désunis d'Amérique n'ont jamais semblé aussi vulnérable. Ses forces de cohésion s'épuisent. Or, si ce qui a conduit à la violence n'est pas compris et modifié, qu'est-ce qui l'empêchera de réapparaître? Et qu'est-ce qui est en train de se passer pour que des hommes de moins de trente ans, français ici, américains là-bas, tirent ou fassent sauter à l'aveugle des bombes dans la foule, et avec une radicalité morbide, sans revendications, sans paroles, sans messages, sans destinataires basculent dans la mort avec une trouble résolution ?

Grégory Pons : Pas un ministres français n’a déclaré posséder une montre suisse… Ce qui suscite une interrogation : pas une seule montre suisse, d'une marque de luxe ou de prestige, n'a été déclarée dans le patrimoine des ministres socialistes français, même les plus riches. Pas même une Rolex, ni la moindre Patek Philippe, ni la plus petite Cartier, ni aucune Chanel pour des gens qui se disaient volontiers collectionneurs avant d'être aux « affaires » (désolé pour ce mot qui fâche). On pense ici, notamment, à Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie, dont on sait qu'il a fini par réaliser son rêve de posséder une Patek Philippe (révélations Business Montres). Pour ceux qui l'auraient oublié, Richard Mille était aussi la marque préférée du socialiste Julien Dray, rendu célèbre pour ses achats de Patek Philippe en liquide... Hypothèse pour cette désertification radicale des poignets ministériels : les montres de luxe ne sont pas considérées par l'administration socialiste comme des biens mobiliers (comme le pensaient naïvement les assureurs, qui ont dû indemniser Jérôme Cahuzac des 100 000 euros de montres cambriolées à son domicile), mais des... oeuvres d'art, exonérées comme telle de l'impôt sur la fortune et, par extension, de toute déclaration patrimoniale. Conclusion logique : si cette andouille de Jérôme Cahuzac avait déclaré qu'il avait bien un coffre-fort dans une banque de Genève, mais que c'était seulement pour y entreposer 600 000 euros en montres suisses (soit le prix d'une seule de ces Richard Mille évoquées par le film de promotion du Jura diffusé en 2010), personne n'aurait plus rien trouvé à y redire. Ce n'était, au pire, qu'une nouvelle affaire Julien Dray, dont on rappellera que le point final était un non-lieu...

Sylvie Neidinger : Le Prix Pulitzer à un sniper! Reporter de guerre sale La photo est magnifique. Elle vient de recevoir le 15 avril dernier la distinction américaine la plus valorisante du monde de la Presse: le prix Pulitzer 2013 catégorie photo, l'une des 14 sections du Journalisme, par l'université de Columbia. Il a été attribué à Javier Manzano, un indépendant d'origine mexicaine pour un cliché issu du siège d'Alep, sa première pige AFP, en plus. Info issue du terrain. Le courage de se rendre sur place, sa prise de risque individuelle. La photo est esthétiquement intéressante, très construite avec les raies de lumière entrant qui contrastent avec la kalash en "rayon"sortant. (…) Elle pose pour autant un énorme problème moral puisqu'elle valorise le sniper, le tireur de l'ombre, celui qui, bien caché et protégé par son mur, tire dans le dos ou en traître ! Curieusement aucun commentateur n'a signalé la chose. Le "canardeur" qui snipe n'avait jamais été positionné médiatiquement avant cela en tant que vedette à la Une de toute la presse internationale ! Il semble que cela soit une première…

Demir Sönmez: Fête cantonale genevoise de lutte suisse. La Fête cantonale genevoise de lutte suisse a mis aussi des jeunes sur le cercle de sciure. Galerie images.

Michèle Roullet : Occultation de vitraux chrétien n’a rien à voir avec la vraie laïcité (…) L’amendement, déposé par M. Gauthier, qui demande d’ajouter, aux travaux de rénovation et réhabilitation de la chapelle du cimetière de la Châtelaine, un dispositif (rideau, panneau, store…) qui permettrait d’occulter les vitraux qui comportent des éléments d’obédience chrétienne, n’est pas, contrairement à ce qu’il prétend, un « amendement anodin » ! (…) Rappelons que, pour garantir la laïcité, des croix amovibles seront installées dans cette chapelle de Châtelaine. En outre, celui qui, vomit l’architecture religieuse du lieu et l’iconographie chrétienne des vitraux, n’est nullement obligé d’organiser une cérémonie avant l’inhumation d’un défunt dans cette chapelle. Le centre funéraire de Saint-Georges avec ses “chapelles” sans référence religieuse peut parfaitement faire l’affaire. La laïcité agressive de M. Gauthier est donc parfaitement déplacée. En plaidant la nécessité de pouvoir cacher toute trace chrétienne dans les lieux publics, ce conseiller municipal sème des germes de haine et d’intolérance, qui n’ont rien à voir avec la vraie laïcité !

Pierre Gauthier : Perseverare diabolicum (…) Les faits sont têtus. Le débat municipal de ce lundi 15 avril ne portait pas sur la Shoa, ni sur le génocide des Arméniens ni sur celui du peuple khmer... Il ne portait pas non plus sur les crimes commis au nom d'un dieu, encore moins sur ceux commis au nom de tel ou tel prophète. Non, le débat portait sur le projet de délibération relatif à la réfection partielle de divers bâtiments du cimetière de Châtelaine (PR-993-A). (…) C'est pour ces raisons que la Coordination laïque genevoise, par la plume de son président, a écrit au bureau du Conseil municipal pour demander que les travaux entrepris dans la chapelle du cimetière de Châtelaine respectent les dispositions de la Constitution genevoise. Notamment l'alinéa 1 de son article 3 qui dit : "L’Etat est laïque. Il observe une neutralité religieuse." (…) En écrivant ces lignes, je ne peux que me souvenir des propos de mon ami aujourd'hui décédé Sam Braun. Rescapé des camps de la mort après avoir été raflé le jour de ses seize ans, il avait attendu près de quarante années pour enfin raconter à ses enfants, puis aux écoliers de France, son calvaire, authentique celui-ci. Alors que je lui demandais comment il avait réussi à se défaire de la haine et de ses cauchemars, il m'avait répondu lui, l'athée militant et le "combattant laïque" comme il aimait à se définir: "Je leur ai pardonné, Pierre, je leur ai pardonné. C'est ainsi que je me suis libéré définitivement de leur emprise sur mon esprit."

Jacques-Simon Eggly : Asile et ADN: comme un parfum de racisme… (…) La révision de la loi sur l’asile, attaquée par référendum, méritera d’être soutenue en votation populaire. Mais pas au-delà et attention au risque de dérive. Une majorité de centre droit du Conseil national a voté la possibilité pour les autorités de police voyant arriver de tels migrants de prélever, d’office et à priori l’ADN de ceux que l’on considère comme étant à risques : c'est-à-dire susceptibles de commettre des délits. Les Maghrébins, Africains, Balkaniques sont évidemment visés car ils nourrissent les statistiques sur les délinquants. L’idée avait été lancée par le chef de la police neuchâteloise. Aux Chambres, le président en personne du PDC l’a relayée. Ainsi, rechercherait-on plus efficacement des auteurs de délits en visant le cercle des suspects potentiels. On voit, certes, le gain de temps et d’efficacité souhaité. Mais cette mesure s’adressant à une catégorique de gens en regard de leur provenance, de leur nationalité, de leur ethnie a quelque chose de choquant. Même si ce n’est pas l’arrière fond idéologique, on y renifle comme un parfum de racisme…

Edouard Cuendet : L'EPFL suscite des vocations d'ingénieurs ! Le 5 septembre 2011, en marge de la Convention mondiale des ingénieurs qui se déroulait à Genève, la TdG titrait : « Il manque 15'000 ingénieurs en Suisse ». Parfaitement consciente de cet enjeu crucial pour la compétitivité de notre pays, l’EPFL à Lausanne ne ménage pas ses efforts pour créer des vocations chez les jeunes. Preuve en est l’organisation du 6ème Festival de robotique qui a réuni près de 17'000 visiteurs le 20 avril 2013. Ces derniers ont pu participer à divers ateliers et conférences passionnants. A titre d’exemple, dans le cadre du projet « Ma bougie qui souffle » (mis sur pied par l’Association Suisse des Femmes Ingénieures), mon fils de 10 ans a construit un petit circuit électrique animé par une bougie (voir photo ci-dessous). La chaleur dégagée par la bougie fait fonctionner le ventilateur qui refroidit le système, qui s’arrête quelques secondes, jusqu’à ce que la chaleur redevienne suffisante pour relancer la machine. Magique !

Dominique Jordan : Les tueurs de Boston ne sont pas d'extrême droit: pas de bol, hein? (…) Trêve de plaisanterie, une fois de plus, la grande majorité de la presse a ouvert sa grande gueule un peu trop tôt ! Comme en 2012 avec Merah (forcément une ordure du FN, dixit Mélanchon et Bayrou) ! Mine de rien, cela fait des années qu'on nous demande de ne pas stigmatiser les musulmans, de ne pas faire d'amalgames quand il y a un attentat musulman ! Par contre, dès qu'un salaud du FN ou de la droite très dure américaine traverse hors des clous, on est sommé de stigmatiser et faire des amalgames ! …

Créé: 22.04.2013, 20h30

Articles en relation

Philippe Souaille: Le guru des populistes italiens et le jacuzzi des populistes genevois

Les blogs de la Tribune Un reportage de France 2 qui éclaire le Mouvement cinq étoiles italiens et en dit long sur le MCG, selon un blogueur franco-suisse. Plus...

Daniel Cornu: Offshore Leaks et dommages collatéraux, gare aux biais!

Les blogs de la Tribune Le médiateur des journaux romands de Tamedia distingue trois travers qui peuvent découler des révélations de documents secrets. Plus...

Nicolas Walder : Vidéoprotection: le rêve de Bentham devient réalité

Les blogs de la Tribune Le blogueur, conseiller administratif à Carouge, s'interroge sur le projet Maudet et s'étonne d'une transparence à deux vitesses. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.