Beatrice Deslarzes: Johnny, Schumi, Ariel… coma artificiel...

Les blogs de la TribuneLa blogueuse de Veyrier est médecin: «Le cas de Johnny Halliday est un bel exemple de retour à une vie normale...»

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Beatrice Deslarzes : Johnny, Schumi, Ariel… coma artificiel... Ces derniers temps plusieurs décisions importantes ont été ou seront prises concernant le coma artificiel dans lequel il faut parfois mettre les patients avec des traumatismes crâniens importants. Que l'on fasse tout pour récupérer Schumacher qui pourrait s'en sortir car il est jeune et "bien portant" c'est tout à fait normal. Le cas de Johnny Halliday est un bel exemple de retour à une vie normale. Par contre que l'on prolonge un Ariel Sharon qui est en coma depuis plus de 8 ans c'est un véritable scandale et cela correspond vraiment à de l'acharnement thérapeutique et même frise la torture. Le cas de Claude Nobs est un exemple d'une décision sage et réfléchie puisque le corps médical a su à temps arrêter le traitement et débrancher les appareils en respectant le désir du patient qui avait répété à plusieurs reprises qu'il ne voulait pas finir "comme un légume" et partir en toute dignité. Dignité c'est bien de cela qu'il s'agit car de prolonger un vieillard simplement parce que ses organes fonctionnent encore c'est tout à fait indigne et inhumain. Tenons les pouces pour que Schumacher s'en sorte au plus vite et surtout sans séquelles importantes mais faisons la même chose pour Sharon pour qu'il meure au plus vite.... on ne va tout de même pas le prolonger avec un rein artificiel....

Colette Museur: Ce matin j'aimerais être cette concierge; vous accueillir, "entrez, buvez un coup", vous embrasser chacun(e), vous chuchoter des mots spécialement choisis, vous remercier d'être là. Au pas, au trot ou au galop‏ (L'Année chinoise du cheval commence le 31 janvier), je vous souhaite de traverser ces 365 jours à venir allègrement.

Maurice-Ruben Hayoun : Faut-il continuer à maintenir en vie l’ancien premier ministre d’Israël, le général Ariel Sharon ? (…) Je sais que la société israélienne, véritable laboratoire des valeurs bonnes ou mauvaises de notre temps et de leur compatibilité avec l’évolution des mœurs, aime ce genre de confrontation qui la tiennent en haleine de temps en temps. Mais dans ce cas précis, il ne s’agit pas d’un citoyen lambda, il s’agit d’une des grandes figures de l’Israël contemporain, d’un ancien premier ministre, d’un officier de Tsahal le plus décoré, de l’homme qui est entré avec ses chars à Beyrouth, bref un homme dont la vie se confond avec celle de son pays et dont le sort aura nécessairement un impact sur l’Etat d’Israël… On peut aussi se demander s’il est opportun que les lois religieuses s’immiscent dans un problème strictement médical. Ces questions ne se posaient pas en ces temps reculés en raison d’une médecine se trouvant dans ses premiers balbutiements. D’un autre côté, la médecine ou la science en général ne saurait tenir lieu de morale : la médecine ne domine pas l’éthique médicale. Au contraire, elle est lui est soumise et ne doit pas l’absorber. La question s’était déjà posée pour les fameux bébés-médicaments. Franchement, je ne voudrais pas être à la place des médecins ni à celle de la famille. Mais moralement je les soutiens quelle que soit la décision prise.

Demir Sönmez : Réveillon 2014 de la population Ville de GenèveDepuis plusieurs années, le Réveillon de la solidarité a lieu à la Salle communale de Plainpalais. Il est organisé par le département du service social de la Ville de Genève. Madame Alder salua tous les habitants et toutes les habitantes à leurs tables, environ 700 personnes. La soirée fût gérée par 80 bénévoles qui offrent leur temps pour la réussite de la soirée. Reportage image…

Jean-Noël Cuénod : Les vrais vœux cachés de François Hollande Depuis que Charles de Gaulle en a inauguré la pratique en 1958, chaque président français doit accomplir la cérémonie des vœux. Parfois, elle est le vecteur d’annonces lourdes de conséquences historiques comme de Gaulle en 1961… Si François Hollande ne saurait être comparé à de Gaulle, ni par l’époque ni par la stature, il n’en demeure pas moins que ses vœux pour 2014 n’ont rien d’anodin (voir la seconde vidéo). Ils annoncent clairement que le gouvernement socialiste accentuera encore plus son mouvement vers la droite. (…) Il reste à savoir si le patronat va vraiment jouer le jeu hollandais ou s’il se contentera de ramasser la mise en faisant fi de ses contreparties. La faiblesse des syndicats français pourrait l’y inciter. En ce cas, l’Etat tapera-t-il du poing sur la table patronale ? (…) Les vœux de François Hollande en cacheraient-ils d’autres ? Relevons tout d’abord que, contrairement à l’an passé, le président n’a pas prononcé une seule fois le nom de son premier ministre Jean-Marc Ayrault. Serait-ce l’indice d’une prochaine éviction ? (…) En plaçant la barre aussi à droite, le président socialiste ne prépare-t-il pas un gouvernement de coalition avec le centre-droit ? (…) Si Hollande n’est plus du tout compatible avec Mélenchon, il le devient de plus en plus avec Borloo.

Jean-Michel Bugnion : Le mythe de l'âge d'or (…) Ce mythe fait actuellement une réapparition remarquable grâce à l’initiative de l’UDC contre l’immigration massive. Fermons les frontières, contingentons les travailleurs qui nous sont nécessaires et nous voilà revenus 50 ans en arrière, au temps des saisonniers, apparemment béni pour l’UDC mais pas pour ceux qui laissaient femmes et enfants 9 mois par année pour se taper le sale boulot que les citoyens suisses rechignaient à faire. Combien ont-ils contribué à construire des immeubles et des routes, à faire tourner des exploitations agricoles, à enrichir notre pays qui profitait à fond des trente glorieuses ! Mais, me direz-vous, tout le monde était gagnant, les saisonniers envoyant de l’argent à leur famille, construisant une maison dans leur village d’origine, sauvant la petite ferme de leurs parents, contribuant à redresser l’économie de leurs pays. (…)

Pascal Décaillet : L'extase sera libre-échangiste ou ne sera pas C’est un beau discours, simple et humain, que nous a tenu en ce Jour de l’An le nouveau président de la Confédération, Didier Burkhalter. (…) Deux bémols, qui n’atténuent pas la qualité du sentiment dominant. D’abord, il est peu rassembleur d’affirmer que « Notre Suisse est forte parce qu'elle repose sur un Etat libéral ». Tous nos concitoyens ne l’entendent pas ainsi, et notre Histoire de l’après-guerre, de l’AVS en 1948 à la lente construction de nos assurances sociales, et de nos réseaux de solidarité, prouve au contraire l’absolue nécessité d’un Etat fort, ou tout au moins d’un fort sens de l’Etat, à gauche comme à droite, chez ceux qui font nos lois. Le socialiste Tschudi, le radical Delamuraz, le PDC Furgler. Aucun de ces trois hommes ne se réclamait d’un libéralisme qui eût fait abstraction de l’impérieuse nécessité de l’Etat, au service des plus faibles. Le libéralisme est une option politique parmi d'autres, mais n'a rien de consubstantiel à la Suisse. Dans ce passage, hélas, le Président s'est effacé devant le militant PLR. La seconde réserve concerne ce qu’on appellera la préparation d’artillerie en vue du 9 février… (TDG)

Créé: 02.01.2014, 16h40

Articles en relation

Michel Philémon Bissig: Un enfant seul aux 23 coups de canon

Les blogs de la Tribune En tant que grand père je suis outré. (…) Je descends la rampe doucement, plus je marche plus le garçon pousse des hurlées à chaque coup du canon. Plus...

Rémi Mogenet: La Belle au bois dormant: un ballet russe

Les blogs de la Tribune La Belle au bois dormant, qui allie l’esprit oriental à celui de l’Occident, est quoi qu’il en soit une sorte de chef-d’œuvre. Plus...

Jean-Luc Cuénod : L’intervention française en Afrique a un lien direct avec Lampedusa

Les blogs de la Tribune En intervenant au Mali et en Centrafrique, la France tente aujourd’hui d’aider au rétablissement d’Etats détruits. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...