Antoine Vielliard: Chômage des frontaliers : être juste ou ne pas l'être

Lire les blogsClaude Bonard: Retour sur le 28 juin 1914 à Sarajevo. Pascal Holenweg: Parce qu'un musée est producteur autant que diffuseur d'idéologie. John Goetelen: Rendez-vous sur l’octaèdre. André Thomann; Santo subito

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Antoine Vielliard: Chômage des frontaliers : être juste ou ne pas l'être

Voilà maintenant plusieurs décennies que les frontaliers cotisent à l'assurance chômage suisse... mais sont indemnisés par l'assurance chômage française. Qui a déjà vu quelque part au monde, que quelqu'un qui paie une cotisation d'assurance à une institution mais est indemnisé par une autre !?!?! C'était jusque-là la strict application d'un règlement européen qui a pu avoir du sens il y a quelques décennies lorsque les flux frontaliers étaient moins importants et plus équilibrés entre pays de l'Union. La situation est aujourd'hui intenable, particulièrement à la frontière suisse. La décision prise par l'Union Européenne de veiller à ce que ce soit le pays qui perçoit les cotisations qui indemnise est une décision de simple bon sens. Même Mauro Poggia le reconnait dans un interview au journal Le Temps vendredi dernier. (...) Cette question est symbolique des questions qui se posent à la Suisse avec l'UE, et par ailleurs à Genève avec le Grand Genève : "doit-on défendre exclusivement nos intérêts ou aussi des valeurs conformes à la culture nationale?". Si on ne défend que des intérêts alors l'UDC a raison, la Suisse ne doit pas payer pour le chômage des frontaliers, si on estime que des valeurs de justice et d'équité sont importante pour les Suisses, alors il est normal que la Suisse paie les indemnités pour des cotisations qu'elle a perçues. Les pays qui suivent le concept blochérien d'intérêt exclusif finissent par ne plus avoir d'amis…

Claude Bonard: Retour sur le 28 juin 1914 à Sarajevo

En 1914, l'engrenage funeste a eu pour point de départ l’attentat de Sarajevo. Le 28 juin 1914, l'héritier de l'empire austro-hongrois et son épouse y étaient assassinés par un terroriste serbe de 19 ans, Gavrilo Princip. Quelques jours plus tard, à Vienne, les obsèques du couple assassiné annonçaient la fin d'un monde, les horreurs de la guerre à venir et la chute des Habsbourg et de la Double Monarchie. Un empire si fragilisé qu'il va se désagréger. Aujourd'hui d'ailleurs, je me demande si l'Union Européenne ne ressemble pas un peu à l'empire des Habsbourg en 1914. Mais revenons à l'assassinat de Sarajevo. (...) En 1914, l'engrenage funeste a eu pour point de départ l’attentat de Sarajevo. Le 28 juin 1914, l'héritier de l'empire austro-hongrois et son épouse y étaient assassinés par un terroriste serbe de 19 ans, Gavrilo Princip. Quelques jours plus tard, à Vienne, les obsèques du couple assassiné annonçaient la fin d'un monde, les horreurs de la guerre à venir et la chute des Habsbourg et de la Double Monarchie. Un empire si fragilisé qu'il va se désagréger. Aujourd'hui d'ailleurs, je me demande si l'Union Européenne ne ressemble pas un peu à l'empire des Habsbourg en 1914. Mais revenons à l'assassinat de Sarajevo. (...)

Pascal Holenweg: Parce qu'un musée est producteur autant que diffuseur d'idéologie

(...) En gros, la moitié de la population d'une ville comme Genève visite l'un ou l'autre, ou plusieurs, musées, et l'autre moitié n'en visite aucun. Mais la fréquentation du MAH est en baisse (en gros, elle est passée 300'000 à 200'000 visiteurs par an entre le début des années 2000 et ces dernières années). Peut-on d'ailleurs se donner comme objectif celui d'amener tout le monde au musée ? Et puis, à quel musée ? Des animations festives (genre "afterworks") ne font pas un musée, du moins pas un musée public. Il lui faut aussi les moyens d'être un lieu de recherche scientifique et de la publication des résultats de cette recherche. Il lui faut donc des chercheurs et des conservateurs. Et par conséquent les moyens de cette ambition. En fait, le MAH les a, ces moyens : il pèse 33,5 millions sur le budget de la Ville (en 2016), et dispose de 154 postes de travail. Et la nouvelle répartition des tâches dans le champ culturel laisse le musée à la Ville. On ne manquera pas de rappeler, s'agissant du projet culturel du musée, qu'il ne peut "évacuer" l'enjeu des collections, surtout dans une ville ou l'histoire des collections commence avec l'ouverture en 1559, par Calvin, de l'Académie, qui se dotera d'une "Chambre des curiosités" dont le MAH, ouvert 351 ans plus tard, sera l'héritier. (...) L'histoire que le musée doit raconter est un exercice autrement périlleux que celui de mettre les objets et les oeuvres en vitrine. Cet exercice devrait être non celui de la mise en scène d'un "récit national" mais un véritable exercice de détournement de ce récit, c'est-à-dire, selon la définition que donnait l'Internationale Situationniste du détournement, "le réemploi dans une nouvelle unité d'éléments artistiques pré-existants". (...)

John Goetelen: Rendez-vous sur l’octaèdre

La deuxième sonde Hayabusa (Faucon pèlerin en japonais) est arrivée à sa destination, soit l’astéroïde Ryugu (clic sur l’image pour agrandir). Surprise: sa forme n’est pas sphérique comme supposé, mais presque cubique, ou plus exactement octaédrique. Soit comme un dé à huit face, ou comme un diamant. Au programme: l’étude de ce nouvel astéroïde et le prélèvement de matière à sa surface. Cette matière sera rapportée sur Terre pour analyse approfondie. Cela nous rappelle la première sonde Hayabusa et son audacieux et problématique voyage vers Itokawa. (...)

André Thomann; Santo subito

(...) La religion ne doit être que deux choses : croire en un dieu et le prier, chez soi ou dans un édifice approprié, au besoin, lui demander un miracle en infraction aux lois de la nature. Tout le reste, ablutions, interdits sexuels, alimentaires, dévotion à un clergé, culte de la madone, tenues provocatrices, adhérer à des superstitions malsaines, tout ça n’est que fatras inutile. Le rabbin Jésus, sur qui il y aurait beaucoup à dire d’autre part en admettant qu’un tel personnage ait existé, ne disait pas autre chose : en matière de piété, il prônait la discrétion. En matière de discrétion, François a encore du chemin à faire. Et ses ouailles aussi. (...) (TDG)

Créé: 29.06.2018, 17h12


Retrouvez ici tous les invités de la Tribune de Genève La rubrique L’invité(e) est une tribune libre (3000 signes, espaces compris) sélectionnée par la rédaction. Avant d’envoyer votre contribution, prenez contact assez tôt à courrier@tdg.ch, afin de planifier au mieux son éventuelle publication.

Articles en relation

Olivier Emery: Que la FIFA mette le fair play en avant!

Blogs sélectionnés Sylvain Thévoz: Lettre à un ami athée. Gorgui Ndoye: Un grand marabout sénégalais à Genève. Jean-Noël Cuénod: Macron s’encouble sur le tapis de la migration. Michel Lambert: Lettre ouverte à Thierry Apothéloz. Plus...

Mauro Poggia: Chômeurs frontaliers, mon deal européen

Blogs à lire Haykel Ezzeddine: Coupe du monde de foot: quelle mascarade! Mireille Vallette: Haine? Non, amour! Didier Bonny: « Désobéissance »: délicatesse, tendresse et bienveillance. Pascal Décaillet: Cela s'appelle la politique. Plus...

Jean-Michel Olivier. Une aigle à deux têtes et ses dix sens

La revue des blogs Daniel Warner: Shaqiri and Xhaka. Houda Khattabi: 2019 sera égalitaire ou ne sera pas! Rémi Mogenet: La femme divinisée et le Surréalisme. Antoine Vielliard: Le marché et la préférence local. Joseph Daher: Gaza, la Suisse coupable . Plus...

Bruno Hubacher: Le prophète Karl Marx et Amazon

Bons blogs Edmée Cuttat: Hollywood élargit son horizon. Maurice-Ruben Hayoun: De l’idée juive du sens. Marie-France de Meuron: L’Église, l’Amour ou la Science ? Pascal Décaillet: Le grand bazar cosmopolite. Claude Bonard: le respect de l’armistice en Corée Plus...

Sylvain Thévoz: L'UDC tacle notre équipe nationale de football

La revue des blogs Jean-Noël Cuénod: Migrants, sans cœur, sans cervelle ? Grégory Pons: Un aveu tragique de Pierre Maudet. Marie-France de Meuron: L’Homéopathie. Carol Scheller: Encore des voix depuis l’autre côté. Pascal Holenweg: la laïcité sera soumise au peuple. Magali Orsini: Les cryptomonnaies Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Khashoggi, l'Arabie saoudite et le Yémen
Plus...