Anne Cendre: Drapeaux hissés

Blogs en vueAndré Naef: Nous avons eu beaucoup de chance. Djemaâ Chraïti: Un nouvel an Mapuche. Maurice-ruben Hayoun: De l’idée juive du sens. John Goetelen: Nations et peuples autochtones. Cédric Segapelli: Daniel Woodrell. Didier Bonny: Un mariage égalitaire et rien d'autre!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Anne Cendre: Drapeaux hissés

Les fêtes du football rendent cocardiers. On ne voit jamais autant de drapeaux aux balcons qu’à ces moments-là. Regardez-les, ils racontent une histoire. (...) Si vous ne fixez pas le drapeau français dans le bon sens, si ses couleurs deviennent horizontales au lieu de rester verticales, on le confond avec le néerlandais. De même, l’Italie devient la Hongrie, en passant du vertical à l’horizontal, ou la Russie, cul par-dessus tête, se retrouve serbe. La présence multiple de drapeaux en cette saison estivale apporte une note colorée sympathique, on en trouve même sur les poubelles. Mais faut-il se réjouir de ce nationalisme émergent ? Comme l’écrivait Julien Wicky (Tribune de Genève des 7-8 juillet), « le football est un puissant vecteur de nationalisme ». Il véhicule des relents de racisme. On en voit les effets ces derniers jours à la suite de l’affaire des « aigles » après la victoire de la Suisse sur la Serbie. Tout à coup, ces Suisses ne sont plus assez suisses. Mais que serait la Suisse sans ses rejetons de migrants ? Notamment dans le sport. Je ne citerai pas maintenant les footballeurs (15 binationaux sur 23), on en a assez parlé. Mais en athlétisme, comment s’appellent les quatre jeunes filles qui forment un magnifique carré dans le 4X100 m. ? Del Ponto, Atcho, Kambundgi, Kora. (...)

André Naef: Nous avons eu beaucoup de chance

Lors de mon engagement dans ce journal, en 1963, Georges-Henri Martin, le rédacteur en chef d'alors, m'avait dit: "Vous resterez quatre ou cinq ans chez nous, puis vous irez dans la banque ou les assurances, gagner de l'argent." Une perspective que me paraissait éminemment raisonnable. Et pourtant j'ai passé 38 années à la Tribune de Genève - avec quelques échappées épisodiques vers la radio ou la télévision - et je m'y suis rarement ennuyé. (...) En 1978, à la veille des premières élections démocratiques de l'Espagne post-franquiste, une foule joyeuse, comme apaisée, déambulait dans la douceur d'une soirée madrilène, bien décidée à profiter de l'instant présent sans penser à des lendemains qui ne chanteraient pas… Treize ans plus tard, je me trouvais à Pyongyang… (...) Cela dit, j'ai conscience d'avoir appartenu à un génération privilégiée, celle des "Trente Glorieuses", une période à la fois d'expansion économique et de stabilité politique où l'avenir n'apparaissait que radieux, fait de progrès continu. Aujourd'hui, on peut se demander si ce n'était là qu'une parenthèse, une exception à un monde dont le chaos et les sables mouvants seraient l'état naturel. Nous avons eu beaucoup de chance. L'avons-nous mérité ? (...)

Djemaâ Chraïti: Un nouvel an Mapuche

Les Mapuches , Amérindiens du Chili et de l'Argentine viennent de fêter leur nouvel an. Un moment privilégié de communion avec la terre, les Mapuches se tournent alors vers leurs champs en s'adressant à eux: avez-vous été bien soignés ? Les remercier pour leur récolte et demander aux arbres fruitiers pourquoi ont-ils si peu donnés : vous manquent-ils quelque chose? (...) Flor Calfunao Paillalef dont le le prénom fleur évoque la nature en elle, ambassadrice à l'ONU pour le peuple Mapuche et depuis 22 ans requérante d'asile que je surnomme affectueusement "Doyenne des sans-papiers" et à qui j'ai expliqué, à sa demande, que doyenne c'est comme être devenue reine et que nous pourrons dans une même ferveur ceindre son front d'un diadème rutilant et la faire sortir sous cet apparat scintillant du néant administratif. De ce labyrinthe kafkaïen émergera enfin un statut, une reconnaissance celle de "Reine des sans-papiers" . En souriant de ne nouveau titre affublée, elle me raconte d'une voix serrée cette triste anecdote au Chili. (...)

Maurice-ruben Hayoun: De l’idée juive du sens : Autorités et herméneutique de la Tora orale

Pour qu’une tradition écrite échappe à la sclérose, elle se doit de progresser avec son temps. Pour ce faire, elle met sur pied des règles herméneutiques qui lui permettent d’être à jour sans jamais renier son âme. Comme on l’a déjà vu, l’herméneutique rabbinique ne constitue pas d’exception à cette règle générale. Les anciens docteurs des Ecritures ont donc élaboré un certain nombre de règles exégétiques qui leur sont propres et par lesquelles ils extrayaient des textes révélés de nouvelles doctrines qui se situaient dans le prolongement direct de la tradition. Pour la commodité de l’exposé ou pour leur conférer une certaine aura sacrée, la Tora orale a regroupé trois grandes rubriques herméneutiques, au nombre, respectivement, de 7, 13 et 32., qu’elle attribue à Hillel l’Ancien, à rabbi Ishmaël (seconde génération des tannaïm) et à rabbi Eliezer ben Yossi ha-gelili (seconde génération des tannaïm). (…)

John Goetelen: Nations et peuples autochtones

Il y a globalement deux discours. Par l’un on fustige le concept de Nation, en particulier en Europe. Son slogan: la Nation c’est la guerre. Par l’autre on valorise les nations ethniques, minoritaires et parfois opprimées, ou sans terre. Par exemple on parle de Nations indiennes à partir d’une vision romantique et naturaliste des amérindiens, alors qu’en Europe on mélange les nations et le nationalisme belliciste. Ce concept de Nation est diabolisé en Europe, à cause des nationalismes de tous bords qui ont mis le monde à feu et à sang. Pourtant ce même nationalisme a été glorifié quand il s’appliquait aux nations arabes. Le nationalisme est-il plus respectable s’il est de gauche? 8…) La terre nous appartient, ou Mon corps m’appartient: il y a une étrange proximité dans ces deux déclarations qui semblent être puisées aux mêmes racines. Le territoire d’un peuple détermine des espaces exclusifs et des appartenances, voire des identités… Je pense que la culpabilité et une part de condescendance font que l’on arrive à magnifier des cultures archaïques ou encore embryonnaires au détriment de la nôtre. (...)

Cédric Segapelli: Daniel Woodrell

Les éditions Rivages ont la bonne idée de mettre régulièrement au goût du jour quelques grands romans de leur collection dont quelques-uns figurent dans « lecture sur ordonnance » une sélection non exhaustive, dont je ne saurais que trop vous conseiller la consultation, destinée aussi bien aux néophytes que pour les amateurs de littérature noire en quête de découvertes. Dans la liste vous trouverez, La Mort Du Petit Cœur de Daniel Woodrell, un auteur qui a bénéficié d’une certaine notoriété avec son roman Un Hiver De Glace adapté pour le cinéma et que l’on trouve également dans une version BD. Outre le fait de se dérouler dans les Orzaks, région natale de l’auteur, ces deux romans noirs possèdent la particularité de mettre en scène, sur fond de sombres tragédies, des adolescents confrontés à un monde des adultes plutôt déliquescent. (...)

Didier Bonny: Un mariage égalitaire et rien d'autre!

La commission des affaires juridiques du Conseil national s’est réunie cette semaine pour traiter de l’initiative parlementaire 13.468 « Mariage pour tou-te.s » déposée il y a cinq ans ! Les organisations LGBT romandes (...) ne veulent pas d’un mariage light. Le partenariat enregistré, loi d’exception, entré en vigueur en 2007 joue déjà ce rôle. Proposer un modèle de mariage allégé ne fait aucun sens, dès lors qu’il ne s’agirait que d’un partenariat enregistré qui n’aurait de mariage que le nom. (...) La Suisse doit enfin prendre ses responsabilités et ouvrir le mariage aux couples de même sexe, sans restriction. Comme d’autres pays en Europe… (TDG)

Créé: 09.07.2018, 14h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Barrière de röstis pour les initiatives alimentaires
Plus...