Passer au contenu principal

Zones interdites au publicVisite dans les coins secrets du Jardin botanique

L’immense herbier du 3e sous-sol, le congélateur de la banque de semences, les «couches» des jardiniers? Trois secteurs clés des Conservatoire et Jardin botaniques de Genève dévoilent leur trésors.

Genève, le 28 octobre 2020, dans les Rocailles du Jardin Botanique, côté public.
Genève, le 28 octobre 2020, dans les Rocailles du Jardin Botanique, côté public.
Laurent Guiraud

L’automne venu, le Jardin Botanique s’endort doucement. En apparence du moins. Il semble que les 9000 espèces du parc n’ont plus leurs couleurs de la saison précédente. Mais à bien y regarder, ça regorge de vie. Il fait beau dehors. Que font les jardiniers? En voilà un dans les Rocailles. Où sont les botanistes? A deux pas de là, dans l’antre du Conservatoire…

Plongée au troisième sous-sol

L’herbier des Conservatoire et Jardin botaniques de Genève. Cet échantillon d’«Erica vagans» a été collecté en 1945 dans les Bois de Jussy par Claude Weber, auteure d’un recensement complet de la flore genevoise publié en 1966, dernier ouvrage de ce type avant l’atlas  genevois de 1995.
L’herbier des Conservatoire et Jardin botaniques de Genève. Cet échantillon d’«Erica vagans» a été collecté en 1945 dans les Bois de Jussy par Claude Weber, auteure d’un recensement complet de la flore genevoise publié en 1966, dernier ouvrage de ce type avant l’atlas genevois de 1995.
Laurent Guiraud

Lumière au néon cette fois. Ici, ce sont les bureaux des chercheurs. Vu de l’extérieur, c’est un bâtiment d’un seul niveau. Mais dessous! Premier, deuxième, troisième sous-sol: la clique des botanistes s’active dans l’herbier du Jardin botanique. Herbarium Genavense, 6 millions d’échantillons. Tiges, feuilles, fleurs posées à plat dans des fourres de papier, traitées au froid contre les insectes phytophages, puis scannées à haute résolution. À raison d’un nouvel arrivage toutes les six minutes depuis vingt ans, on ne compte pas les heures pour tout indexer. Une dizaine de personnes fait le tri à tour de rôle, chacun son domaine, Europe, Afrique, Madagascar, par familles aussi, Euphorbiaceae, etc.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.