Le Goncourt et le Renaudot ont peur du présent

Sur leur première sélection, les deux grands prix littéraires français plébiscitent massivement les romans historiques. Commentaire.

Mis à jour le 06.09.2017
Marianne Grosjean