L'opposant ne reconnaît pas les résultats partiels

Devancé par le président sortant, l'opposant de gauche Salvador Nasralla dénonce une manipulation.

Mis à jour le 30.11.2017