Le bouillonnant Pierre Keller a cédé face à la maladie

Carnet noirL'ancien directeur de l'École cantonale d'art de Lausanne (ECAL) est mort subitement à l'âge de 74 ans, a-t-on appris ce dimanche.

L'ancien directeur de l'ECAL est né à Gilly le 9 janvier 1945.

L'ancien directeur de l'ECAL est né à Gilly le 9 janvier 1945.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien directeur de l'École cantonale d'art de Lausanne (ECAL) est décédé subitement à l'âge de 74 ans, a-t-on appris ce dimanche. Il avait quitté la direction de l'ECAL le 30 juin 2011. Le graphiste de formation, né à Gilly le 9 janvier 1945, aura connu une vie riche et parfois mouvementée. Représentant de la Suisse dans de nombreuses expositions, il était devenu délégué du Conseil d'Etat vaudois pour l'organisation des festivités du 700e de la Confédération en 1991.

En 1995, il prend la direction de l'Ecole cantonale d'art de Lausanne, qu'il va mettre sur orbite internationale avec l'énergie et le bagout qu'on lui connaissait. Il la quittera à regret en 2011, reprenant au passage la présidence de l'Office des vins vaudois qu'il va contribuer à stabiliser puis à développer avant de la quitter cette année. Membre du comité de fondation du Montreux Jazz Festival, officier des Arts et des Lettres, Prix du rayonnement 2006 de la Fondation vaudoise pour la culture, Pierre Keller soignait un cancer au foie depuis deux ans avec énergie et humour. Suite à une opération de routine, il a perdu son dernier combat ce week-end.

Créé: 07.07.2019, 22h29

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.