Le succès ne se dément pas pour Visions du Réel

Cinéma Le festival, qui vient de dévoiler le programme de sa 49e édition, a vu sa fréquentation presque doubler lors des six dernières années.

«Nous constatons que la tendance à la coproduction internationale se renforce», souligne la nouvelle directrice artistique. (Mercredi 14 mars 2018)

«Nous constatons que la tendance à la coproduction internationale se renforce», souligne la nouvelle directrice artistique. (Mercredi 14 mars 2018)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pas moins de 174 films issus de 53 pays sont au programme de la 49e édition du festival Visions du Réel, du 13 au 21 avril à Nyon (VD). Simonetta Sommaruga lancera les festivités avant la projection du film d'ouverture qui évoque le terrorisme.

Coproductions internationales

«Of Fathers and Sons» est une immersion inédite et courageuse dans le quotidien familial de l'un des fondateurs d'une branche d'Al-Qaïda en Syrie décidé à imposer la charia à ses semblables, indiquent les organisateurs du festival de cinéma documentaire. Le reste du programme offre une présence plus marquée cette année de productions américaines, britanniques ou en provenance de l'est de l'Europe, l'Ukraine notamment.

«Nous constatons que la tendance à la coproduction internationale se renforce», souligne Emilie Bujès, la nouvelle directrice artistique citée dans le communiqué. Celle-ci apporte au festival des sections remodelées, permettant notamment d'ouvrir davantage la programmation à l'expérimentation de nouveaux langages. Elle met en avant le rapport étroit entre fiction et documentaire, que ce soit dans le programme ou avec des cinéastes invités d'honneur.

Multiples exclusivités

Cette 49e édition ne manquera pas d'exclusivités. Seront projetées durant huit jours à Nyon 78 premières mondiales, 23 premières internationales, deux européennes et 42 premières suisses. Le cinéma indigène est bien représenté dans la compétition nationale et au fil des autres sections, avec 27 productions ou coproductions suisses. Autres chiffres remarqués: 109 des 174 films, soit une claire majorité, ont été réalisés ou produits par des femmes.

Président du festival, Claude Ruey relève quant à lui le succès de l'événement, en progression constante avec 96% de fréquentation supplémentaire en six ans. L'édition à venir s'annonce riche en découvertes et débats d'actualité, consolidant à la fois la force internationale et l'ancrage local de Visions du Réel. Près de 1200 professionnels sont attendus sur les bords du Léman, dont 139 cinéastes invités à présenter leur film au public.

«Des films qui marqueront l'année»

Lors de la présentation du programme mercredi aux médias, les organisateurs se sont notamment arrêtés sur la dizaine de films projetés dans le cadre de la Section Grand Angle, qui sont appelés à «marquer l'année à venir», écrivent les organisateurs.

Et ceux-ci de citer notamment le film de pré-ouverture, le 12 avril: «Anote's Ark», qui concourt pour le Prix du public, ou «Silvana», qui suit une artiste hip-hop suédoise dont la musique est portée par un discours féministe engagé. Il y aura aussi «When Arabs Danced», qui interroge avec espoir les nombreuses facettes de la culture arabe, tout particulièrement la place de la danse.

C'est également de l'intérieur, en l'occurrence d'un parti d'extrême droite grecque, que le festival offre au public la possibilité de connaître le rôle des femmes avec «Golden Dawn Girls». «To Be Continued» et «Happy Winter» observent pour leur part avec beaucoup d'humanisme la société lettonne pour le premier, italienne pour le second, notent encore les organisateurs.

Dans le registre sportif, Visions du Réel propose «Time Trial», un documentaire qui raconte la dernière course et le déclin du champion britannique du Tour de France David Miller, ou «Over the Limit», qui suit la dure préparation aux Jeux olympiques d'une jeune athlète russe.

Invités d'honneur

Quelques projections spéciales seront encore présentées hors sélection. A l'image de «Gotthard? One Life, One Soul» sur le groupe suisse éponyme, ou de «Hors-Cadre», série de films en réalité virtuelle produite par la RTS, à voir tout au long du festival.

Quant aux trois invités d'honneur, la française Claire Simon est la Maître du Réel cette année, alors que l'américain Robert Greene et l'allemand Philip Scheffner sont les invités des Ateliers. (ats/nxp)

Créé: 14.03.2018, 17h07

Articles en relation

Les temps forts de la 90e cérémonie des Oscars

Cinéma Le grand raout annuel d'Hollywood a été très politique. Plus...

Les prix CinéCivic remis en présence de Sommaruga

Cinéma Les vainqueurs de la 5e édition du festival, qui allie cinéma et devoir civique chez les jeunes, ont été récompensés à Genève. Plus...

L'Ours d'or pour le film roumain «Touch me not»

Cinéma Mélange de fiction et de documentaire, le film de la réalisatrice Adina Pintilie a été récompensé par le jury de la 68e Berlinale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.