Passer au contenu principal

La gauche radicale dénonce Pascal Broulis au Ministère public

Trois élus de SolidaritéS et de Décroissance-Alternatives soupçonnent le ministre vaudois des finances d'«acceptation d'un avantage», après des voyages avec le milliardaire Frederik Paulsen

Pascal Broulis, conseiller d'Etat libéral-radical (PLR), à la tête du Département vaudois des Finances.
Pascal Broulis, conseiller d'Etat libéral-radical (PLR), à la tête du Département vaudois des Finances.
Keystone

C'est une procédure quasiment exceptionnelle en terre vaudoise: des élus d'un parti représenté au Grand Conseil qui écrivent au Ministère public pour dénoncer un conseiller d'Etat en fonction.

C'est bien ce qui se déroule aujourd'hui. Trois élus communaux vaudois de la gauche radicale (SolidaritéS et Décroissance-Alternative) ont adressé un courrier au Procureur général pour qu'il enquête sur le libéral-radical Pascal Broulis.

Ils le soupçonnent d'«acceptation d'un avantage», en lien avec des voyages effectués en Russie avec le milliardaire Frederik Paulsen. Ils se basent sur les révélations du quotidien alémanique Tages-Anzeiger et de la RTS.

«Nous mettons cela au conditionnel. Notre soupçon est que Pascal Broulis se serait fait financer tout ou partie de ces voyages et que, en parallèle, Monsieur Paulsen aurait bénéficié d'un forfait fiscal, alors même qu'il exerce une activité économique en Suisse, via son entreprise Ferring», explique Pierre Conscience (SolidaritéS), conseiller communal à Lausanne.

En conséquence, les trois élus demandent au Ministère public d'«examiner» si une instruction pénale est nécessaire. Pierre Conscience ajoute que cette démarche est effectuée au nom des trois élus, mais pas au nom de leurs partis. «Nous n'avons pas leur soutien, mais leur sympathie dans cette démarche», ajoute-il.

Développement suit.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.