Passer au contenu principal

Un compromis bannit l’exploitation d’hydrocarbures

Un accord se précise dans le cadre de la loi sur le sous-sol. Les Verts sont prêts à retirer l’initiative anti-gaz de schiste.

Même la ministre PLR Jacqueline de Quattro s’est ralliée à ce compromis obtenu au forceps: «Je peux vivre avec».
Même la ministre PLR Jacqueline de Quattro s’est ralliée à ce compromis obtenu au forceps: «Je peux vivre avec».
Jean-Bernard Sieber/ARC

Rebondissement dans l’examen de la loi vaudoise sur le sous-sol. Début novembre, le Grand Conseil fermait la porte à l’exploitation des hydrocarbures dits «non conventionnels» – ceux qui, comme le gaz de schiste, nécessitent une fracturation de la roche pour être captés – et la laissait ouverte aux autres, plus faciles à extraire. Mardi, en deuxième débat, le voilà qui change d’avis. Haro sur tous les hydrocarbures, même conventionnels!

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.