Passer au contenu principal

Lettre du jourVacciner les plus transmetteurs

epa08920272 A healthcare worker prepares a syringe with a dose of the Pfizer-BioNTech vaccine at the Policlinico di Tor Vergata Hospital in Rome, Italy, 05 January 2021. A second batch of 470,000 doses of the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine reportedly has arrived in Italy and more than 100,000 people have been vaccinated with it so far in Italy.  EPA/GIUSEPPE LAMI
epa08920272 A healthcare worker prepares a syringe with a dose of the Pfizer-BioNTech vaccine at the Policlinico di Tor Vergata Hospital in Rome, Italy, 05 January 2021. A second batch of 470,000 doses of the Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine reportedly has arrived in Italy and more than 100,000 people have been vaccinated with it so far in Italy. EPA/GIUSEPPE LAMI
keystone-sda.ch

Genève, 5 janvier

Dans la grande majorité des situations, l’immunité rend non atteignable par la maladie pour laquelle on est immunisé, donc non transmetteur. Vacciner en priorité s’adresse donc logiquement aux grands transmetteurs potentiels ou réels que sont le personnel soignant, les enseignants de tous niveaux, les adolescents et adultes jeunes, et les adultes.

Les vacciner en priorité permet de décapiter la transmission; d’assurer le maintien en état d’activité des forces vives économiques et culturelles de notre société; de maintenir actifs les écoles, les collèges, les lieux d’apprentissage, l’université, les lieux de recherche; de protéger nos aînés indirectement par l’annihilation de la transmission du virus et ainsi par le rendu possible de contacts affectifs, sociaux et familiaux; de maintenir le lien social au lieu de le fragmenter. En somme commencer par les plus «fragiles» part certes d’une idée spontanément altruiste et généreuse, mais ne correspond pas à la réalité ambiante.

Le pragmatisme et le réalisme à l’anglo-saxonne, les faits d’abord, sont autrement plus efficaces que le dogmatisme à la française qui aime bien faire coller les faits aux théories mais, comme toujours, en vain.

Dr Leon Benusiglio

11 commentaires
    David McDonald

    Ayant 79 ans (80 en 6 mois) et plus de 55 ans de mariage, je suis en plein accord avec le Dr. Leon Benusiglio intitulée "Vacciner les plus transmetteurs !

    Comme je suis éligible pour le vaccin en raison de mon âge, cela signifie qu'en tant que plus vulnérables, nous sommes en avance sur tous les jeunes qui représentent l'avenir de ce pays. JE N'AI PAS !!!! Les tableaux actuariels révèlent que l'espérance de vie à mon âge est très limitée ! En outre, presque personne de 75 ans et plus n'atteint cet âge sans avoir de problèmes médicaux qui pourraient/normalement raccourcir encore plus la vie.

    Pourquoi devrions-nous massacrer l'avenir économique de nos jeunes en essayant d'abord de sauver les plus de 75 ans ? Divers chiffres du gouvernement montrent qu'alors que les faillites qui en résultent s'envolent en Suisse, nous avons besoin d'une gestion bien meilleure et cohérente de la pandémie que ce que la classe politique a démontré jusqu'à présent ! En fait, qu'est-il arrivé aux infections et aux décès habituels dus à la grippe en hiver ? Pas un seul cas n'a été signalé à ma connaissance !  Les médias, les politiciens et les autorités médicales semblent plus intéressés par une micro-gestion des chiffres de la pandémie de coronavirus pour montrer qu'ils font réellement quelque chose

    Comme Friederich Nietzsche l'a fait remarquer "tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts !  Ceci s'applique à tous les citoyens qui ont atteint le 3ème age également

    David McDonald