Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Éditorial – Annulation de PaléoUne montagne d’impatience

1 commentaire
Trier:
    Gilles Hieron

    "Face à des autorités politiques et médicales qui doivent assumer cette entrave sociale face au réel en fonction du principe de précaution"

    Excusez-moi, mais personne n'oblige à appliquer le principe de précaution comme ça.

    C'est les politiciens qui pensent que leur mission consiste à créer un environnement à risque zéro comme si nous étions des enfants incapables de prendre de décisions et de décider du risque personnel qu'on veut assumer, et qui se sont mis dans la tête contre les principes constitutionnels les plus élémentaires, qu'ils peuvent aller jusqu'à complètement détruire n'importe laquelle de nos libertés pour nous protéger de nous-mêmes.

    D'ailleurs, si les politiciens appliquaient vraiment le principe de précaution, ils ne devraient pouvoir prendre aucune mesure sans qu'ils n'aient montré au préalable qu'elles sont objectivement efficaces. Je peux vous dire que le 95% de ce que décident les politiciens ne passerait pas la rampe.

    Si on leur appliquait à eux le principe on ferait très certainement un très grand pas en avant question progrès social.