Passer au contenu principal

MétéoUne minitempête s’abat sur Genève

En vingt minutes à peine, 20 millimètres d’eau se sont abattus sur le canton et c’est le chaos. Saturé, le 118 a été bloqué jusqu’à minuit et demie.

Des arbres sont tombés sur la rue de Frontenex.
Des arbres sont tombés sur la rue de Frontenex.
Irina Popa

Arbres tombés route de Frontenex, à Landecy et ailleurs, canalisation explosée aux Eaux-Vives, grêle à Bardonnex… En quelques minutes, le chaos s’est abattu sur Genève avec une minitempête, digne des tropiques, selon MétéoSuisse. Entre 19 h 20 et 19 h 45, le vent s’est mis à souffler par rafales allant jusqu’à 80 km/h, le tout accompagné d’une pluie orageuse tombant par seaux et une visibilité réduite à 100 mètres…

Arbres tombés sur la rue de Frontenex
Arbres tombés sur la rue de Frontenex
Irina Popa
Dégâts au parc des Bastions
Dégâts au parc des Bastions
Esther Paredes
Un toit s’envole à Malagnou.
Un toit s’envole à Malagnou.
DR
1 / 3
Les pluies violentes de jeudi soir ont provoqué plusieurs ruptures de canalisations.
Les pluies violentes de jeudi soir ont provoqué plusieurs ruptures de canalisations.
Irina Popa

L’orage a longé le Salève avant de se jeter sur la Ville, comme un fauve sur sa proie. «Nous avons enregistré des dizaines d’interventions depuis le début de l’orage», souligne le colonel Nicolas Schumacher. En quelques minutes, 20 millimètres de pluie se sont abattus, essentiellement sur les quartiers urbains. Un avis météo orange a été envoyé à l’Aéroport par MétéoSuisse à 19 h 15, puis un avis rouge bloquant brièvement les mouvements au sol à 19 h 25 pendant quatorze minutes.

L’averse a ensuite continué, un peu moins violemment mais avec détermination, avant de s’arrêter peu avant 21 h, puis de reprendre, tandis que les sirènes se font entendre partout en ville. Comme on pouvait s’y attendre, le central du SIS a été submergé d’appels. Un bilan exact sera dressé vendredi matin. D’autres épisodes orageux, moins violents, étaient ensuite attendus durant la soirée.

L’averse a aussi causé des problèmes téléphoniques. Et c’est une communication d’urgence qui est faite à la presse dans la soirée, priée de la répercuter immédiatement: «Le 118 est bloqué à Genève depuis les téléphones portables, note le lieutenant Millot, officier de communication. En cas d’urgence, il faut appeler le 117 ou le 144». La ligne a été rétablie peu après minuit, soit vendredi matin. Que s’est-il passé sur la ligne 118? « Entre 19 h 30 et 21 h 10, explique la porte-parole de Swisscom Alicia Richon, il y a eu tellement d’appels à Genève que toutes les lignes disponibles ont été occupées. Il n’était pas possible de répondre à tous les appels. À partir de 21 h 10, les appels au numéro 118 ont pu à nouveau être pris en charge et traités par le personnel à Genève. Nous n’avons donc eu aucun problème technique comme cela a pu être rapporté.»

Sauf erreur, la dernière tempête à s’être abattue sur le canton remonte au 9 février. Genève avait été placé en danger 3 avec des rafales de vents comprises entre 80 et 110 km/h.