Passer au contenu principal

Procès en France voisineUne mère condamnée pour avoir détruit une casquette de son fils radicalisé

Le tribunal d’Annecy a infligé un mois de prison avec sursis à la mère. La casquette portait l’emblème d’Al Qaida

Une salle d’audience du tribunal d’Annecy.
Une salle d’audience du tribunal d’Annecy.
Lucien Fortunati

La mère d’un adolescent de 17 ans et demi a été condamnée à un mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel d’Annecy mardi, pour avoir détruit une casquette de son fils, présentant une inscription semblable à celle du drapeau d’Al Quaida. Son fils avait été repéré par des caméras de vidéo surveillance à Rumilly en Haute-Savoie en août 2018. Déjà condamné pour radicalisation à un an de prison, il était interpellé quelques jours plus tard, rapporte «Le Messager».

«Apprenant son arrestation, sa mère s’est empressée de faire disparaître la casquette en la jetant à la poubelle après avoir découpé l’inscription, qu’elle a fait brûler dans lune poêle», poursuit le journal de France voisine.

Lorsque les enquêteurs ont débarqué au domicile, l’odeur de brûlé était toujours perceptible et la casquette a été retrouvée dans la poubelle de la cuisine.