Passer au contenu principal

Histoire d’ici – 1859Une mégatempête solaire fait disjoncter les télégraphes

En 1859, une éruption solaire affecte les premiers réseaux de télécommunication à travers le monde et permet aux Suisses d’admirer une aurore boréale.

Les éruptions solaires sont particulièrement photogéniques lorsqu’elles se produisent «perpendiculairement» à la Terre, comme ici. Mais il arrive qu’elles surviennent dans l’axe de notre planète. C’est ce qui arriva, avec une intensité particulièrement forte, à l’été 1859.
Les éruptions solaires sont particulièrement photogéniques lorsqu’elles se produisent «perpendiculairement» à la Terre, comme ici. Mais il arrive qu’elles surviennent dans l’axe de notre planète. C’est ce qui arriva, avec une intensité particulièrement forte, à l’été 1859.
AP/NASA

En dehors d’une virulente pandémie, qu’est-ce qui pourrait aussi rappeler à l’humanité la fragilité de sa civilisation? Peut-être une énorme éruption solaire bombardant la magnétosphère terrestre de ses particules ionisées. La plus importante à être documentée s’est produite il y a cent soixante et un ans.

Et c’est peu dire que la «tempête» de 1859 – constituée de deux grosses éruptions successives survenues à la fin de l’été – allait être ressentie sur notre planète. L’astronome anglais Richard Carrington donnera son nom à cet événement extraordinaire. Tout à l’observation de notre astre, il aperçut cette seconde salve spectaculaire, «un éclair qui dura cinq bonnes minutes».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.