Passer au contenu principal

Encre bleueUne marche qui compte

ALAIN ROUECHE

Le don est arrivé fin février sur le compte de la Thune du Cœur et sans crier gare. Pourtant, mazette, c’était une jolie somme! Un téléphone a suivi pour expliquer d’où tombaient ces milliers de francs. Et c’est une nouvelle comme je les aime. Car ce sont les élèves de l’École internationale de Genève, plus précisément ceux des classes primaires, qui ont récolté ce montant à la force du mollet!

Ils ont effectué une marche sponsorisée, à l’image de ce que fait Terre des hommes, généralement aux beaux jours, sur les quais et parcs de la Rive droite. Sauf que dans le cas présent, cela se passait dans le froid de décembre, sur le campus de la Grande-Boissière, avec pour seuls participants les élèves de l’écolint. Ces filles et garçons avaient préalablement mobilisé famille et proches pour financer leur action, demandant aux adultes de s’engager à payer un montant à leur convenance par distance parcourue. Le moment venu, Covid oblige, il n’y a eu aucun public pour encourager ces enfants à enfiler le plus possible de tours du campus. Mais comme c’était alors le temps de l’Escalade, ils ont pu se déguiser, ce qui a sans doute pimenté l’exercice.

Une partie du montant ainsi obtenu, soit 4’500 francs, est donc allée à notre action de solidarité genevoise. Un immense merci à ces jeunes marcheurs enthousiastes ainsi qu’à toutes celles et tous ceux qui ont sponsorisé leurs pas. Le fruit de leurs efforts conjoints sera encore versé aux trois associations bénéficiaires de la Thune 2020, à savoir la banque alimentaire Partage, les Colis du Cœur et La Virgule. C’est une marche qui compte, autant pour les personnes qui la font que pour celles qui en bénéficient. Et donc un bel exemple à suivre!