Passer au contenu principal

ThéâtreUne joyeuse «Tempête» à l’Orangerie

La création de Sandra Amodio et ses comédiens d’après Shakespeare est à voir jusqu’au 30 juillet.

Zoé Schellenberg est Miranda dans «La Tempête»
Zoé Schellenberg est Miranda dans «La Tempête»
JOHAN PERRUCHOUD

Cet été au théâtre, les masques ne sont pas sur la scène, mais dans la salle. À l’Orangerie du parc de La Grange, le port de cet accessoire est conseillé mais pas obligatoire. En revanche, le lavage des mains est imposé à l’entrée du périmètre de la buvette, puis à nouveau avant d’entrer dans l’Orangerie. C’est contrôlé. Un speech avant le spectacle rappelle une nouvelle fois la chance fragile de pouvoir se rassembler, même si c’est en plus petit comité que d’habitude. La jauge de la salle a été réduite et l’espace entre les chaises est respecté. À noter que ce théâtre d’été, où la chaleur était naguère accablante, bénéficie d’un air rafraîchi, d’autant plus appréciable quand on a un masque sur le nez.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.