Passer au contenu principal

Maladies gravesUne journée pour mieux dépister le cancer colorectal

Les HUG organisent ce mardi 16 mars une conférence publique en ligne sur la prévention des cancers du côlon et du rectum, qui font des ravages en Suisse.

La coloscopie virtuelle, utilisée pour le dépistage du cancer colorectal, permet la reconstitution virtuelle de la paroi colique à partir d'images de colo-scanner traitées par informatique.
La coloscopie virtuelle, utilisée pour le dépistage du cancer colorectal, permet la reconstitution virtuelle de la paroi colique à partir d'images de colo-scanner traitées par informatique.
LMS

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, et ils sont peu réjouissants. En Suisse, un nouveau cas de cancer colorectal est diagnostiqué toutes les deux heures, en moyenne. Et chaque jour, cinq personnes décèdent des suites de cette maladie, qui affecte aussi bien le côlon que le rectum et touche principalement les plus de 50 ans.

Mais on peut agir contre ce fléau. La mortalité due à ces cancers a en effet diminué de plus de 40% depuis 1988, grâce aux campagnes de dépistage et à l’amélioration de la prise en charge thérapeutique. Un dépistage crucial, car cette maladie est le plus souvent «silencieuse» à ses débuts.

«Chaque jour en Suisse, cinq personnes décèdent des suites de ce cancer, qui affecte aussi bien le côlon que le rectum.»

Dans cette optique, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), en collaboration avec la Fondation genevoise pour le dépistage du cancer et la Ligue genevoise contre le cancer, mettent sur pied ce mardi 16 mars la première édition de «Mars bleu». Symptômes, prévention et traitements seront au cœur de cette journée. Elle se terminera, de 17h à 19h, par une conférence publique en ligne (gratuite, sans inscription). Encadré par des experts, un patient partagera son expérience. Pour y assister: www.hug.ch/tumor-board-tumeurs-digestives/conference-publique

2 commentaires
    yum bang

    Le cancer du côlon se répand et touche de jeunes personnes en dessous de 50 ans. Pour prévenir il faut changer nos habitudes alimentaires. Aide toi et le médecin t'aidera.