Passer au contenu principal

Dessin d’humourUne Genevoise dévoile les coulisses du confinement

D’une trentaine de récits recueillis dans la région, Sarah Najjar tire d’irrésistibles tranches de vie, finement observées.

Durant le semi-confinement, Sarah Najjar a apprécié de se replier sur l’essentiel, laissant les événements sociaux momentanément entre parenthèses.
Durant le semi-confinement, Sarah Najjar a apprécié de se replier sur l’essentiel, laissant les événements sociaux momentanément entre parenthèses.
Jordi Ruiz Cirera / Panos Pictur

Chacune de ses histoires courtes est authentique. Drôle et touchante aussi. Du 13 mars au 11 mai, Sarah Najjar a mis en images une ribambelle d’anecdotes recueillies durant le semi-confinement imposé par le Covid-19. Des tranches de vie variées qui synthétisent une période étrange aux réalités plurielles. De ces minirécits impliquant des Genevois au cœur de la pandémie, la dessinatrice a tiré un livre savoureux. Son premier livre, porté par une finesse d’observation bienvenue, un ton malicieux et un trait caricatural rappelant parfois celui d’Hélène Bruller. À découvrir dare-dare…

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.