Passer au contenu principal

Un match à oublierUne fois n’est pas coutume,
Ge/Servette s’égare

Contre Ambri-Piotta, les Aigles avaient tout pour bien faire. Ils ont fait exactement le contraire.

Les Aigles étaient bien conscients d’être passés à côté de leur match.
Les Aigles étaient bien conscients d’être passés à côté de leur match.
Eric Lafargue

Stéphane Rochette est un génie. Ou un as du bluff que l’on n’aimerait pas retrouver à sa table lors d’une partie de poker. Vendredi soir, sur le plateau de MySport, le Québécois s’est extasié sur le jeu proposé par Ge/Servette lors d’une soirée un peu folle du côté de Zurich. L’ancien arbitre, qui analyse souvent avec pertinence le jeu, n’est pas en reste lorsqu’il s’agit d’aborder les questions psychologiques qui peuvent parfois demeurer mystérieuses. Il l’avait sentie venir, cette soirée compliquée contre Ambri, y allant même de son pronostic une défaite des Aigles, avait-il lancé, mi-hilare et mi-sérieux. C’est que comme les joueurs de Pat Emond, Stéphane Rochette aime bien prendre le contrepied de la vox populi. Comment imaginer que Ge/Servette, brillant contre Davos et renversant contre Zurich, n’allait pas signer la passe de trois pour conjuguer un début de saison au presque parfait?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.