Passer au contenu principal

Pollution industrielle accidentelleUne entreprise française déverse 5000 litres de polluant dans l’Arve

Par mesure de précaution, le canton déconseille de manger des poissons pêchés dans l’Arve après la pollution.

L’Arve (photo d’illustration)
Laurent Guiraud

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le bouchon de l’un des réservoirs de sulfate de nickel d’une entreprise de Bonneville s’est rompu, entraînant l’écoulement du produit toxique dans le réseau d’eau pluvial de l’entreprise. Selon les informations recueillies par Le Messager, le sulfate de nickel, utilisé entre autres dans la production de piles ou le placage de certains métaux, est un polluant dangereux pour l’homme et les espèces vivantes.

Le temps que l’entreprise réalise l’existence de cette fuite et prévienne les pompiers, 5000 litres de polluant sur les 12000 litres que contient la cuve, ont été déversés dans l’eau. Sur place très tôt dans la matinée de jeudi, les pompiers ont obstrué la conduite d’eau pluviale polluée, stoppant l’écoulement. Une entreprise spécialisée a récupéré le sulfate de nickel déversé dans l’eau. Si aucun incident sur l’eau potable n’est à déplorer, on ignore les conséquences sur l’Arve et son écosystème.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.