Passer au contenu principal

Rennaz et MartignyUne consultation pour les patients souffrant de séquelles du Covid

L’Hôpital Riviera-Chablais et le Centre Hospitalier du Valais Romand ont mis en commun leurs ressources pour ouvrir une consultation multidisciplinaire dédiée aux patients souffrant de symptômes du Covid-19 plusieurs semaines après l’infection.

La consultation s’adresse en premier lieu aux personnes souffrant de symptômes nouveaux ou persistants au moins 6 semaines près la résolution de la phase aiguë.
La consultation s’adresse en premier lieu aux personnes souffrant de symptômes nouveaux ou persistants au moins 6 semaines près la résolution de la phase aiguë.
Sandra Culand/Hôpital Riviera-Chablais

Les deux premières vagues de la pandémie de coronavirus ont mis les services hospitaliers à forte contribution et une partie des patients atteints par le virus souffrent de séquelles à long terme. Afin de répondre à leurs besoins, une consultation à vocation multidisciplinaire a été mise en place à Rennaz (VD) et à Martigny (VS) depuis le 1er mars.

«Avec plus de 560’000 cas de Covid-19 en Suisse, nous pensons que le Covid-long va devenir un problème de santé publique», estime le chef du Service de médecine de l’Hôpital Riviera-Chablais (HRC) Nicolas Garin dans un communiqué publié mercredi par le HRC et le Centre Hospitalier du Valais Romand (CHVR).

L’OMS estime que 10% des personnes ayant contracté la maladie sont susceptibles d’avoir des séquelles. En Suisse, 15% des personnes hospitalisées ont nécessité une réhabilitation après l’infection aiguë, détaille pour Keystone-ATS Pierre-Olivier Bridevaux, chef du Service de pneumologie du CHVR.

«La plupart des personnes atteintes par le Covid-19 ont une récupération complète, mais plus l’infection aiguë a été sévère, plus le risque de développer un Covid long est élevé», ajoute celui qui est aussi responsable de l’Unité de pneumologie de l’HRC. À titre indicatif, trois personnes sur quatre qui ont été hospitalisées développent un Covid long.

De nombreux symptômes

Variables, les symptômes rapportés vont de la fatigue excessive aux difficultés respiratoires en passant par des douleurs thoraciques. Ils se présentent aussi sous forme d’anxiété, de dépression, de troubles de la concentration ou du sommeil ainsi que des difficultés à reprendre une vie active.

Pour répondre au mieux à ces différentes souffrances, la structure créée est composée de divers spécialistes dont des pneumologues, des psychiatres et des physiothérapeutes. Le Covid long étant encore une maladie peu étudiée, la consultation recourt également à des «patients-experts» afin de répondre au mieux aux besoins des patients, relève encore Pierre-Olivier Bridevaux.

«Nous envisageons les patients comme des partenaires. Ce sont eux, qui en premier ont attiré l’attention des médecins sur l’anosmie (perte de l’odorat, ndlr) par exemple. Si on était restés dans nos schémas habituels, on aurait pu passer à côté de ce symptôme du Covid-19».

Étude nationale en cours

Une étude nationale sur les effets à long terme du Covid-19 est en cours mettant à contribution la plupart des hôpitaux universitaires et cantonaux. La consultation de Martigny et Rennaz apportera sa pierre à l’édifice en permettant la réalisation d’études cliniques sur le Covid long, relève le professeur Bridevaux.

Pour l’heure, le Covid-19 semble atteindre la respiration de deux manières différentes, explique-t-il. La première qui provoque des lésions inflammatoires, parfois fibrosantes, atteint le poumon en tant qu’organe. La deuxième affecte la perception de la respiration: le patient peine à respirer alors que les poumons n’ont plus de lésion visible. «La clé du problème se trouve peut-être dans la partie du cerveau qui commande la respiration».

Projet thérapeutique personnalisé

Cette consultation s’adresse en premier lieu aux personnes ayant été diagnostiquées d’un Covid-19 et souffrant de symptômes nouveaux ou persistants 6 semaines ou plus longtemps après la résolution de la phase aiguë. En place depuis 17 jours, la consultation «se remplit peu à peu. Les patients accueillis sont souvent référés par leur médecin de premier recours», relève Pierre-Olivier Bridevaux.

Les patients sont reçus par un médecin du service de pneumologie. Un bilan complet est effectué, comprenant des tests respiratoires, des questionnaires standardisés et une radiographie des poumons. En cas de besoin, le patient bénéficie de tests ou de services supplémentaires spécialisés (test d’effort pneumologique, scanner thoracique, bilan somnologique, neurologique, nutritionnel, etc.). Un projet thérapeutique personnalisé est ensuite proposé au patient.

ATS