Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Ville de GenèveUne conférence sur le rôle des villes pour les droits des LGBTIQ+

Une lanterne avec un symbole LGBT posée sur le pont des Bergues lors de la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2021 à Genève.

ATS

49 commentaires
Trier:
    Balthazar

    Il est intéressant d'observer que tous ces mouvements qui se revendiquent du progressisme actuel (luttes intersectionnelles, visbilisation des minorités, woke, social justice warrior, écriture inclusive, lutte continue pour savoir qui est les plus opprimé, lutte contre le patriarcat, ecolo-feminisme, etc.) basculent de plus en plus vers une forme d'extrêmisme et de totalitarisme (refus de débattre ou de donner la parole à ceux qui se permettrait d'émettre la moindre critique).

    Mais comme tous les mouvements "révolutionnaires" et extrêmes, il arrive un moment où ces mouvements commencent à se bouffer les uns les autres. Par exemple, il y a quelques jours étaient organisées un peu partout en France des marchés des fiertés. Dans l'une d'elle, ils ont trouvé le moyen de se bastonner entre mouvement trans et féministes radicales, ces dernières accusant les premiers de n'être que des sortes de chevaux de Troie masculins pour pouvoir agresser sexuellement des femmes !!!

    Délire, quand tu nous tiens...!!