Passer au contenu principal

ValaisUne classe primaire en quarantaine à Bramois

Un enseignant et deux des dix-sept élèves ont été testés positifs au COVID-19. Cette classe est la première du Valais romand à être mise en quarantaine.

D’autres tests, traçage et investigations sont en cours à Bramois
D’autres tests, traçage et investigations sont en cours à Bramois
Ecole de Bramois

Une classe de 8H de l’école primaire de Bramois a été mise en quarantaine mardi après qu’un enseignant et deux des dix-sept élèves ont été testés positifs au COVID-19. D’autres tests, traçages et investigations sont en cours. Selon l’évolution sanitaire, de nouvelles mesures pourraient être prises pour l’ensemble du territoire.

«Nous allons donner des consignes afin que les mesures déjà appliquées en classe et dans les salles de professeurs soient renforcées mais nous avons la volonté de ne pas fermer les écoles», explique Jean-Philippe Lonfat, chef du Service de l’enseignement. Son service planche par ailleurs sur un concept qui permettra d’aborder les soupers de fêtes de fin d’année en toute quiétude.

Première en Valais

La classe de Bramois est la première du Valais romand à être mise en quarantaine. La deuxième sur l’ensemble du territoire après celle de Viège (11 CO), il y a environ trois semaines. «Dans le Haut-Valais, tout s’est très bien passé et les élèves ont repris les cours normalement depuis», ajoute Jean-Philippe Lonfat. Outre ces deux foyers, les cas enregistrés étaient «plutôt épars».

De manière générale, le Service de l’enseignement et l’Unité cantonale des maladies transmissibles ont observé «une augmentation mesurée des contaminations, en particulier auprès du personnel enseignant», peut-on lire sur la page internet cantonale dédiée au coronavirus. La situation reste toutefois sous contrôle au sein des écoles valaisannes.

Pour 43’000 élèves et 4300 enseignants de la scolarité obligatoire et du secondaire 2 général, 68 cas COVID-19 ont été annoncés, dont 26 pour la semaine écoulée. Le taux s’élève à 0,14%. Enfin, 433 quarantaines individuelles ont eu lieu depuis la reprise scolaire du mois d’août. Ces cas sont pour la plupart liés à des activités extra-scolaires, relève le chef du Service de l'enseignement.

Traçage par sms

Par ailleurs, face à l’augmentation des cas, les personnes testées positives au Covid-19 reçoivent désormais un sms de l’expéditeur «COVIDValais» leur demandant de compléter un formulaire listant leurs contacts étroits durant les 48 heures précédant l’apparition des symptômes. Ces contacts reçoivent ensuite un message leur demandant de se mettre en quarantaine.

Avoir été en contact étroit signifie habiter dans le même ménage que le cas positif confirmé ou avoir été à moins de 1,50 mètre pendant au moins 15 minutes sans mesure de protection.

ATS/NXP